Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La soumission a commencé, ….. à l'école.

Certains d'entre nos lecteurs ont peut-être lu le livre de Houellebeck : Soumission, prémonitoire et presque prophétique (http://www.lescrutateur.com/2015/02/lire-soumission-de-michel-houellebeck-par-ls.html )

Sinon c'est une lacune à combler sans tarder. Sous l'influence concertée de groupes de pression violemment anti européens ( je parle de la civilisation européenne ) la vie quotidienne est polluée par des signes qui peuvent tromper quand on manque de vigilance.

Ainsi ce fait que rapporte l'hebdomadaire Valeurs Actuelles, auquel il faut peut-être consacrer quelques minutes de réflexion.

 

Le Scrutateur.

_________________________________________________________________________

Des collégiens apprennent l’appel à la prière des musulmans, les parents en colère

 

http://www.valeursactuelles.com/societe/des-collegiens-apprennent-lappel-a-la-priere-des-musulmans-a-lecole-les-parents-en-colere

 

Ecole. Pendant des cours de musique, les enfants scolarisés dans le collège de Saint-Ambroix (Gard), étudient et répètent l’appel à la prière des musulmans. Apprenant le contenu de ces cours, les parents d’élèves veulent des explications.

Des parents sont tombés de l’armoire en apprenant le contenu des cours de musique de leurs enfants dans le collège Saint-Ambroix, près d’Alès. Les élèves ont reçu pendant les cours de musique un document sur lequel figure l’appel à la prière des musulmans. Très remontés, les parents ont demandé des explications à Mohamed Bouta, le principal du collège, qui s’est défendu maladroitement. Il s’agit simplement d’une « distribution de texte sans explications ni commentaires des élèves en retour. Le professeur a commencé son enseignement par le plus polémique. Il aurait pu démarrer par un extrait faisant référence au christianisme pour ensuite distribuer l'appel à la prière », a-t-il expliqué dans les colonnes du Midi Libre. Face à l’ampleur de la polémique, le principal a demandé aux enseignants de veiller à ce que la situation ne se reproduise pas.

Le rectorat saisi

Informé du problème, le rectorat s’est saisi de l’affaire, mais a plutôt pris la défense du professeur : « Cette démarche d'analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves ». « Sur le thème 'musiques, mythes et religions', le professeur a choisi des supports pédagogiques qui mettent en perspective plusieurs œuvres de différentes origines et de différents genres musicaux », a-t-il poursuivi.

La colère de parents d’élève

Même si le document proposait aux enfants deux prières : une chanson de Gospel au recto et l’appel à la prière des musulmans au verso, certains parents sont révoltés.  Un couple de parents d’un élève de 5ème est amer : « on a surtout été choqué par les conditions dans lesquelles ça a été fait. Il n'y a pas eu de débat. Dans le contexte actuel, de l'après Charlie, il faut des explications. On veut que soit dissocié le côté éducatif, du côté propagande. Les enfants de 12 ans n'ont pas encore toutes les clés pour aborder ces questions. Il s'agit d'un sujet délicat. En plus, on s'est demandé ce que ça venait faire en cours de musique. En histoire-géo, on aurait pu comprendre et encore. On se demande pourquoi c'est ce texte qui a été choisi. Le problème ce n'est pas l'étude de l'islam, le problème ce sont les conditions dans lesquelles ça c'est fait », ont-ils dénoncé.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUËL 29/09/2015 18:35

CHARITEE BIEN ORDONNEE…..

L’Islam n’investi pas seulement les programmes de nos lycées et collèges , il s’attaque également au supérieur.
Notre mythique Sorbonne n’échappe pas à la conquête.
Le Quatar y finance à hauteur de 600 000 € les études de « réfugiés » syriens.
Sous couvert de générosité on peut se poser des questions :
Ne risque-t-on pas de voir demain cet émirat peser sur le contenu des enseignements, ce que nous ne serions pas en mesure de refuser ?
Ces étudiants sponsorisés ne devront-ils pas , un jour , prouver leur reconnaissance , d’une maniére ou d’un autre ?
Pourquoi les émirats n’accueillent-ils pas ces mêmes étudiants dans les annexes de la Sorbonne implantées sur leurs territoires ?
Ils se gardent bien , en contradiction flagrante avec les préceptes du Coran , d’aider leur prochain si proche.
Mais à de rares exception près les médias se gardent bien de nous informer.

Ref : http://www.france24.com/fr/20150917-sorbonne-qatar-etudiants-refugies-pantheon-universite-paris-syrie

Livia 29/09/2015 18:01

Une arabe comme ministre, un principal arabe! Et voilà!
Et nous n'en sommes qu'au début, il faudra que nos petits parlent arabe, alors qu'eux ne savent pas parler français! J'espère que les parents tiendront bon!