Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

INTERVIEW   Selon Sully Tacite  ( PCD ) « La seule voix d’opposition crédible, la seule vraie alternance politique possible sera incarnée par la candidature et le vote en faveur de Laurent BERNIER ».

Le Scrutateur (LS) : La fédération départementale du Parti Chrétien Démocrate (PCD-Guadeloupe) et vous-même demandiez la présence et l’engagement d’une liste de droite aux prochaines élections régionales de décembre 2015, monsieur Laurent BERNIER, maire de Saint-François et Secrétaire départemental du parti Les Républicains est désormais candidat, vous êtes satisfait ?

 

Sully  TACITE  : Très satisfait ! Nos efforts dans ce sens n’ont pas été vains. Et je me félicite de la mobilisation des instances nationales du Parti Chrétien Démocrate (PCD) pour que l’investiture soit donnée au candidat d’une liste d’union des forces politiques de la droite locale. La droite sera donc présente à ces élections régionales de décembre 2015. Elle le sera unie – Les Républicains, le PCD, l’UDI et le Nouveau Centre, autour de son candidat Laurent BERNIER. C’est une immense victoire sur nous-mêmes. Un ré-enracinement dans nos valeurs et notre histoire collective. C’est l’affirmation par ailleurs du retour du Politique. De sa prééminence sur les postures carriéristes et individualistes. Face à une gauche guadeloupéenne divisée, incohérente, exclusivement mue par des règlements de compte, la droite guadeloupéenne manifeste positivement son unité et sa cohésion recouvrées. C’est cette réalité politique nouvelle que Laurent BERNIER incarne désormais.

 

LS  : Pourtant des personnalités politiques se réclamant de la droite affirment soutenir le député-maire de Baie-Mahault, monsieur Harry CHALUS ?

 

Sully TACITE  : Toutes les forces politiques de la droite nationale et départementale soutiennent la candidature de Laurent BERNIER. C’est un fait politique incontestable. En conséquence, celles et ceux qui ayant des convictions de droite et soutiennent un des deux candidats de l’ex-socle de la gauche guadeloupéenne, ne peuvent le faire qu’en leurs noms personnels. Sur ce point, il importe d’observer que certains d’entre eux ont d’ailleurs motivé leur soutien à la gauche guadeloupéenne en invoquant leur majorité municipale. Preuve que les forces politiques de la droite locale et nationale n’ont rien à voir dans ces alliances  contre-nature et contre-productives, qui discréditent le Politique et affaiblissent à terme la démocratie.

 

LS  :  Pourquoi Laurent BERNIER ?

 

Sully TACITE  : Dans notre famille politique, c’est celui qui était le plus en situation : maire de Saint-François (depuis 2008), Conseiller général et départemental (depuis 1998), Conseiller régional (de 1992 à 2004), Vice-président du Conseil régional (de 1998 à 2004). Autrement dit, il dispose de l’expérience politique et de gestion locale suffisante pour bien appréhender et répondre aux problématiques auxquelles est confronté notre territoire. De plus, l’homme a énormément changé et muri ,et en encore mieux: la prise à bras le corps du difficile et complexe dossier de l’eau – via la présidence du S.I.A.E.A.G, prouve sa farouche volonté  de se mettre désormais au service du pays et des guadeloupéens. A n’en pas douter, la liste qu’il conduira  et le projet politique qu’il présentera seront – sur ce point particulier, un appel mobilisateur et rassembleur adressé à la population guadeloupéenne.

 

LS  : Quelles sont les chances d’une liste de droite à ces élections régionales de décembre 2015 ?

 

Sully  TACITE  : Laurent BERNIER va à ces élections pour gagner. Cela suppose que nous devons tout faire pour que notre champion puisse se qualifier pour le second tour. Dès lors, il faut que nos adhérents, sympathisants et amis de droite comprennent que pas une voix – je dis bien pas une voix de droite, ne doit manquer à Laurent BERNIER au premier tour du 6 décembre 2015. C’est de notre mobilisation et discipline que dépend notre capacité à vaincre les deux candidats de l’ex-socle de la gauche guadeloupéenne. Plus que jamais la mobilisation doit être forte et totale. Et ce d’autant plus que ces élections régionales de décembre 2015, sont en réalité la première mi-temps de la future élection présidentielle de 2017. Tout vote pour la gauche en Guadeloupe sera, en vérité, une légitimation et un soutien actif  à la politique désastreuse du Président François HOLLANDE. Toute victoire de la gauche en Guadeloupe sera analysée comme une victoire du Président François HOLLANDE et de son gouvernement socialiste. Seule la candidature de Laurent BERNIER permettra aux guadeloupéens qui souffrent terriblement d’exprimer leurs mécontentements et de dire non, d’une part, à la politique néfaste menée par la gauche sur le plan national et, d’autre part, à la politique catastrophique conduite de 2004 à 2015 par l’ex-socle de la gauche guadeloupéenne – GUSR, PS, PPDG et les verts, sur le plan départemental. La seule voix d’opposition crédible, la seule vraie alternance politique possible, à l’occasion de ces élections de décembre 2015, sera incarnée par la candidature et le vote en faveur de Laurent BERNIER.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article