Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

( 1 ) Bidibim Abdel Iz' Noghoud ! ( 2 ) Haroun El Poussah, un représentant illustre de l'Islam des lumières.
( 1 ) Bidibim Abdel Iz' Noghoud ! ( 2 ) Haroun El Poussah, un représentant illustre de l'Islam des lumières.

( 1 ) Bidibim Abdel Iz' Noghoud ! ( 2 ) Haroun El Poussah, un représentant illustre de l'Islam des lumières.

En 2011 déjà Le Scrutateur avait reçu une lettre d'un jeune islamiste, Bidibim Abdel Iz'Noghoud. Pas vraiment aimable cette lettre que certains détracteurs Gwadloupéyens ( …. censuré....) n'avaient pas hésité à considérer comme un faux du scrutateur lui-même, comme si ce dernier était un masochiste, et capable d'un tel délire dépourvu de tout humour.

Enfin !

C'était l'époque du « printemps arabe » qui commençait en Tunisie. Visiblement Bidibim croyait que « c'était arrivé », et que le Grand Soir approchait pour tous les gens BIENS comme lui.

Anathématisant Le Scrutateur, mais aussi des gens de tous bords, comme Sarko, ou DSK, il exultait de joie en Allah son Sauveur.

Bien que mes vacances soient terminées après mon trop court séjour à Clipperton, le farniente estival ou hivernagique, continue durant tout ce mois d'août pour de nombreux lecteurs, et notre rythme de parution demeure un peu lent.

J'ai pensé que la réédition de cette lettre bidibimesque pouvait être utile, pour réfléchir à la vacuité de certains « prophètes », et remettre les pendules à l'heure. Car enfin, l'histoire, cette déesse, n'est pas aussi infaillible que le pensait Hegel, ou Abdel Iz'Noghoud !

 

Le Scrutateur.

 

________________________________________________________________________________

 

http://www.lescrutateur.com/article-correspondance-lumiere-de-l-islam-par-bidibim-abdel-iz-noghoud-66467162.html

 

4 Février 2011

Publié par Edouard Boulogne

Correspondance : Lumière de l'Islam, par Bidibim Abdel Iz'Noghoud.

 

Lettre : Lumière de l'Islam.

 

 ( Nous avons reçu ce matin cette lettre un peu étrange que nous publions sans longs commentaires

Elle émane selon son auteur d'un jeune Egyptien, assez excité par ce qui se passe ces jours-ci au Maghreb, et en Egypte, où, s'il faut en croire nos éminences de la télévision une démocratie sans nuages, telle que ne l'avait même pas rêvée Jean-Jacques Rousseau serait sur le point de s'installer.

La lettre de notre correspondant, cela va sans dire, et encore bien mieux en le disant, n'exprime pas la pensée du scrutateur, qui est d'ailleurs lui-même pris à partie, ainsi que tout l'occident, et, cela n'étonnera personne, les éternels boucs-hémisphères : les Juifs. ( on aura noté depuis des mois la reprise d'un anti-sémitisme primaire, notamment dans des émissions radiophoniques d'extrême gauche, sur France Inter, par exemple, dans le temps de parole de Daniel Mermet, dont les Guadeloupéens connaissent , depuis mars 2009, l'honnêteté punique ).

Cette lettre pourrait même, il est vrai, être une provocation juvénile. Quoiqu'il en soit, elle est dans l'air du temps. Et c'est pourquoi j'ai surmonté mes hésitations, et vous la donne à lire. Le titre est du Scrutateur. Il n'exprime pas une conviction, sinon celle de l'épistolier; ...si elle est sincère

Le Scrutateur).

 

 

  ( Bidibim Abdel Iz' Noghoud semble bien exister, et j'en ai trouvé sur google, une caricature. L'image correspond assez bien au tempérament vindicatif révélé par sa lettre. Mais tant de poils au menton fait douter qu'il soit aussi jeune qu'il l'affirme ).

 

 Courchevel, ce 04/02/2011 ).

 

Scrutateur,

 

Je ne vous dis pas «  Monsieur », car je ne vous respecte pas, pas plus que les représentants tarés de votre « civilisation » chrétienne, condamnée à brève échéance, par le sens de l'histoire, c'est-à-dire par la Volonté d'Allah Tout Puissant ( الله سبحانه وتعالى )!

Si je vous écris c'est que j'ai lu sur votre torchon de Scrutateur ( مدقق الأصوات الإنتخابية ), votre récent article sur la Tunisie.

Certes vous n'avez pas pris la défense explicite du traître Ben Ali, mais on sentait votre mépris, à travers l'ironie douteuse que vous y vomissiez contre les djeunes qui ont commencé à purifier ce pauvre pays, pourri par 80 ans de protectorat roumi, et 60 ans de « laïcité » bourguibo-benaline.

Certes, l'aube de cette Révolution, est encore imparfaite. Nous ne nous faisons pas d'illusions, nous les djeunes, les purs, qui amorçons la reconquête. Tous les adversaires du diable Ben Ali, ne sont pas des soldats d'Allah. Nombre d'entre eux ne sont que des pourritures occidentalisées, des déjections laïcardes ( et leur heure viendra !), produits de la décadence occidentale, et de la fréquentation des membres de la Jet-set socialo-judaïque, hier les Blum, et les Mendès-France, aujourd'hui votre D.Strauss-Kahn ( sans parler de votre Sarkozy qui n'est pas bien net non plus sur ce plan là!).

Et je prouve ce que je vous dis, roumi à la tête dure, Fils de p…ابن زنا

. Cliquez donc sur ce lien :

http://www.youtube.com/watch?v=xEA9X6j7b_U&feature=youtube_gdata_player

 

C'est le même Stauss-Khan, pour lequel, vous n'aurez pas, j'imagine, l'imprudence de voter, s'il est candidat, à nos élections présidentielles ( en France ), qui déclarait, il y a déjà des années : « Je suis fils d'un Juif alsacien et d'une Juive tunisienne. Malgré mon nom je suis plus sépharade qu'askhénaze (…). Sans être religieux je suis traditionaliste(...). Je figure parmi les fondateurs de Socialisme et judaïsme, où j'exprime fermement mon soutien à Israël ». ( Actualité juive 22février 1989 ).

Le même confirmait ses impudicités dans Tribune juive du 2 mars 1990 : «  Mon engagement personnel en tant que Juif l'emporte sur toute considération politique ».

Si vous doutez de mes citations vous pouvez vérifier qu'elles sont exactes en vous référant à l' « Encyclopédie politique Française » du roumi Emmanuel Ratier ( éditions Faits et Documents, Paris 1992. BP 400-01.75025.Paris Cedex 01).

Si le peuple de France devait voter pour cet individu en 2012, vous verriez que le prix à payer serait brûlant pour lui, après un tel blasphème!

 

Moi, je suis Egyptien, et je vis en France. Je suis Français puisque je vis en France. Je serais Anglais, Espagnol, Patagon, Guadeloupéen, si je vivais dans ces pays là. Cela n'a pas d'importance, car il n'y a qu'un seul vrai peuple, une seule vraie nationalité, une seule langue, ceux, et celles qui reconnaissent le vrai Dieu «  الله سبحانه وتعالى" ce qui veut dire, pour les ignorants (comme vous) Allah Tout Puissant

J'écoute et je regarde beaucoup, ces jours-ci, les radios et Télé sur la crise dans mon pays d'origine.

Il est délectable de voir jeter bas les Ben Ali, et les Moubarak ces Califes déliquescents, du genre Haround El Poussah, qui déshonorent l'Islam.

 ( Ci-contre, le très connu Calife Haround El Poussah, une crème d'homme, qui est le symbole d'un Islam des lumières, comme disent les douairières du XVI ème arondissement parisien, et de Neuilly ( sur Seine ).

 

Sur LCI, hier, un poivreau de journaliste, au nom imprononçable, pour un fils d'Allah, mais qui le révèle comme un membre de la diaspora anonyme et vagabonde que l'on sait, a eu le culot de dire dans sa bafouille empuantie d'alcool : «  il y a en France des dizaines de milliers de jeunes Egyptiens qui rêvent de regagner l'Egypte pour y rétablir la démocratie ».

Mais ce n'est pas vrai. Nous sommes très bien en France, et nous nous préparons à y établir la vraie démocratie, celle d'un peuple musulman, le seul vrai peuple. Celui d'Allah : «  أن اسمه تبارك " : « que son nom soit béni »!

Nous ferons de la France la république islamique que tout le monde ( celui des justes), attend, par notre action et « par le ventre de nos femmes » selon la parole si juste du grand Mu'ammar al Kadhafi dans sa belle déclaration prononcée dans la grande prostituée romaine, l'année dernière, et que personne, et Sylvio Berlusconi ( of course :بالطبع ) le premier n'a osé contester.

Sans doute le chemin est encore long, mais nous vaincrons. Il y a trente ans le leader Cambodgien Pol Pot avait dit : «  nous bâtirons l'homme nouveau au Cambodge. Même s'il faut tuer 8 millions de kamputchéens, il en restera toujours deux pour bâtir le nouveau Kamputchéa démocratique ».

Il n' eut le temps d'en massacrer que deux ou trois. Son échec est venu de son adhésion au marxisme occidental, certes un progrès dans l'histoire de la pensée politique, mais idéologie imparfaite, car matérialiste, et ne visant, du moins en un premier temps qu'une petite région de l'Univers. Nous autres nous sommes moins provinciaux, et armés de la vérité spirituelle que donne la possession méditée du Saint Coran : ش شركة...

 

Donc l'heure est proche. Tremblez, chrétiens infames, juifs avides, et laïcs débiles. Vive Mu'ammar al Kadhafi, Vive les purs Rais du vrai Islam. Allah Akbar : ( C'est-à-dire, pour les incultes :

لكن ساعة في المستقبل القريبترتعش والمسيحيين سيئة السمعة، واليهود الجشع ، وغبي والعلمانيهتاف معمر القذافي،

لك

Toujours sans vous saluer,

 

Bibidim Abdel Iz'noghoud.

 

 

Cette image pourrait-elle être intitulée "intrigues à la basse cour"? Pourquoi pas?

Cette image pourrait-elle être intitulée "intrigues à la basse cour"? Pourquoi pas?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article