Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Petite réunion du G8, sur l'Arche.

Petite réunion du G8, sur l'Arche.

Est-ce être riche, pour un citoyen prévoyant et sage, que de posséder, cent, cent cinquante, deux cents milles euros d'économie, à l'âge de la retraite, par exemple, fruit d'une patiente épargne qui, bien placée, garantit à ses yeux un heureux complément de retraite?

Ainsi pensait la fourmi de la fable, dont il est certain que nos économistes new-look ricanent de sa vision précautionneuse et petit bourgeoise de l'avenir, tout en l'encourageant dans sa vision « étroite », qui peut toujours servir....aux gens vraiment intelligents, …........... comme eux, de ceux pour qui cent mille euros ne constituent guère que le quinzième ou le vingtième d'une passade érotique en un hôtel, disons par exemple, au hasard, un Hilton « new-yorkais », et qui s'en sortent plutôt bien, plein d'espérances, car les niais sont éternels.

Je ne sais plus qui disait que « l'homme est la matière première du Pouvoir ». On devine ce que peut devenir le « citoyen » économe et prévoyant évoqué plus haut, pour une promotion de petits maîtres! allons, disons toujours au hasard, la Promotion Voltaire de l'ENA par exemple, quand, comme il en est en notre temps déconnecté de toute vision morale de la politique, le Pouvoir n'est plus considéré que comme une propriété de caste.

Les fourmis ne sont pas préteuses, disait le fabuliste. Mais elles ont leurs prédateurs. Peut-être est-il temps pour elles de penser à s'en prémunir, en analysant les trucs et procédés de ces chasseurs de primes des Etats modernes.

J'y pensais en lisant le propos ci-dessous de Christian de Moliner, « agrégé et écrivain ».

Ce dernier n'est pas le Bon Dieu. Il peut lui arriver de se tromper, et même de déc....! Mais, adjoignons son hypothèse à notre petit bagage de fourmis plus ou moins économes soucieuses de n'être pas, du moins exclusivement, taillables et corvéables à merci.

 

Le Scrutateur.

 

 

Nos gouvernants ne s’affolent pas. Ils ont la parade ! Ils savent parfaitement ce qu’ils feront lorsque la situation deviendra intenable ! Ils puiseront dans vos économies !

Christian de Moliner Professeur agrégé et écrivain

La dette de la France est insoutenable. Comme les taux d’intérêt avoisinent les 1 %, elle ne pose pour l’instant aucun problème mais fatalement dans un, deux ou trois ans, ces taux vont remonter. Le déficit augmentera, la défiance envers la France également. Un jour, personne ne nous prêtera plus sauf les fonds vautours et la France sera aux abois.

Mais nos gouvernants ne s’affolent pas. Ils ont la parade ! Ils savent parfaitement ce qu’ils feront lorsque la situation deviendra intenable ! Ils puiseront dans vos économies ! Les Français disposent de 12.000 milliards d’euros d’actifs financiers (comptes courants, divers livrets d’assurance-vie). Il suffira, pour l’État, de ne rien ponctionner en dessous de 50.000 euros, de prendre 5 % entre 50.000 et 100.000, 10 % entre 100.000 et 200.000 et 20 % au-dessus et le tour sera joué ! Plus de dettes ! La liberté retrouvée !

Ils frapperont dur car cette ponction ressemble à un revolver à un coup. On ne peut l’utiliser qu’une fois par siècle ! Le FMI a évoqué cette méthode dans une note confidentielle dévoilée par erreur et vite qualifiée de document de travail. Les économistes de haut niveau en parlent entre eux mais pas trop fort, de peur d’effrayer les futurs pigeons. Ils donneront de la voix pour appuyer cette mesure. Les « riches » seront vilipendés. Comment, ils possèdent plus de 100.000 euros ? Quels voleurs, tout de même ! Ils ont bien de la chance qu’on ne leur prenne pas tout ! Ils le mériteraient !

Ceux qui auront moins de 50.000 euros applaudiront des deux mains puisqu’on ne leur demandera rien et que le budget de la France, remis à flot, pourra de nouveau se montrer généreux envers eux ! Bien sûr, cela se produira durant un week-end, dans le plus grand secret, pour éviter les retraits intempestifs (enfin, certains seront au courant, bien sûr ! Les amis, il faut les ménager !). On fermera les banques pour une semaine comme en Grèce.

Le gouvernement qui osera organiser ce pillage ne sera pas forcément impopulaire car il aura tranché le nœud gordien, trouvé une solution pérenne et finalement assez indolore, et parce que le nombre de Français atteints par cette mesure sera inférieur et de loin à celui de ceux qui sont touchés. La majorité verra son sort s’améliorer avec le retour à l’équilibre budgétaire ! Alors, combien de temps avant la grande ponction ? 10 ans ? 5 ans ?

 

Photos :

( 1 ) ENA : Promotion Voltaire.

( 2 ) Un SOFITEL, à New York.

( 3 ) Chambrette au SOFITEL ( de New York ).

 

 

Une possibilité : Voler pour pour sortir de la crise ? Il suffit d'y penser!
Une possibilité : Voler pour pour sortir de la crise ? Il suffit d'y penser!
Une possibilité : Voler pour pour sortir de la crise ? Il suffit d'y penser!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Avant l'organisation de la zone euro chaque pays d'Europe étaient seul responsable de son économie.la souveraineté faisait la responsabilité. un pays ne payait pas pour les dépenses pharaoniques des autres. De plus,Sans les contraintes des directives européennes il y avait une motivation des investisseurs a créer la richesse, donc l'emploi ; non seulement il n'y avait pas d'états en faillite mais la plus part de ces mêmes états étaient prospères.
ce sont bien les créanciers de la zone euros qui organisent la banqueroute des états en "laissant faire laissant aller" une économie libérale sans freins qui ne crée pas la richesse mais l'endettement éternel des imposables;faute de croissance.
Prêter, bien sûr mais en obligeant les dirigeants des pays européens à garantir la croissance économique. ce n'est pas la construction de stades sportifs pharaoniques de mémorial Act et de zones classés en protection de je ne sais quels délires ou il est interdit d'investir qui referont le décollage économique des pays que la zone euros a appauvrie. A cet égard les SAR qui figent le foncier en interdisant l' investissement sur 10 ans, sont les 1ers instruments de l'appauvrissement général.et plus on s'appauvrie plus on en crée! voyez notre ami Lurel qui veut créer un énième Shéma d'Aménagement Régional pour la construction de je ne sais quels Nouvelles routes!
rappelons, quand même, malgré l'aval de l'Europe et des créanciers de sa zone euro, la Grèce est entrée en DEPRESSION, après avoir connu la prospérité sans cette Europe de la créance et de l'escroquerie organisée. car il s'agit bien là d'escroquerie à faire payer éternellement un dette a des gens qui sont dépossédé du peu qu'il leur reste.
Répondre
J
Si je comprends bien les prêteurs sont des voleurs et ceux qui ont dépensé des opprimés.
Il est clair que les gouvernants de la grèce se sont montrés en dessous de tout.
Donc nous ,Français devons payer pour les Grecs en disant Merci,mais qui paiera pour nous?
Lorsqu'une machine infernale est en route,il faut avoir le courage de l'arrêter pendant qu'il est temps!Certes,ce n'est pas très chrétien mais repousser un problème n'a jamais résolu quoi que ce soit.Dans ce cas précis le wait and see ne peut être de rigueur!
Il est impératif de modifier le fonctionnement de l'Europe,pas de la détruire.La Grèce doit sortir de l'Europe et l'Europe doit trouver des solutions pour ne pas laisser mourir ce pays.
Par exemple neutraliser la dette pendant 2 ans,le temps de la mise en place de règles par la Grèce pour se Gérer.A elle de les établir et de montrer qu'elle est capable de se mettre dans le droit chemin,ne serait ce que pour nous faire honte.
Répondre
P
la Grèce vient de donner une claque magistrale à l'Europe des oligarques et des voleurs.
on apprend que l'Europe des créanciers est en crise depuis dimanche parce que le peuple grec a osé leur dire NON malgré chantages et menaces de punitions s'il ne votaient pas oui.
le NON grec a montré à la planète le vrai visage de cette machine infernale qui broie les peuples a leur faire payer éternellement une dette qui n'est pas la leur.
Depuis, paraît-il, Coco 1er est en crise à téléphoner aux oligarques pour s'organiser à punir Ces mauvais sujets. D'abord les grecs ensuite les autres... ça commence à devenir passionnant ! qui l'emportera ? le droit des peuples à disposer d'eux même ou la machine infernale qui a organisé leur descente aux enfers? affaire à suivre.
Répondre
A
Et dire que jamais ces escrocs qui se sont cooptés au-dessus de la morale et des lois ne seront jamais appelés à répondre de leurs actes devant quelque Tribunal de Nuremberg que ce soit et qu'ils continueront à jouer les Fouquier-Tinville 24 heures sur 24 à 360 degrés de la boussole médiatique à quelque chose de profondément déprimant. C'est là qu'il faut croire en la justice divine et s'attendre à ce qu'ils grillent en Enfer pout l'éternité après avoir fait tout leur possible pour instaurer l'enfer sur terre, en tout cas pour avoir fait du mensonge, du vol et de la tricherie les trois piliers de la "gouvernance" sans oublier la haine dont ils ont fait le levain de la pâte "sociale". Que de derrières auxquels distribuer des coups de pieds !!!!!
Répondre