Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.

M. Fortuné Chalumeau a publié ce 10 juillet sur facebook ce communiqué que le Scrutateur se fait un devoir, et le plaisir de publier à son tour.

Je l'accompagne de quelques illustrations, et de liens utiles à ceux qui, par hasard ne seraient pas au courant des incidents regrettables qui ont accompagné le projet juste et nécessaire du Cercle Auguste Lacour.

 

Le Scrutateur.

 

_________________________________________________________________________

 

 

Communiqué du Cercle culture Auguste Lacour du 29 juin. Transmis à certains journaux pour publication -- seul, pour l'heure il semble bien, le périodique "Nouvelle Semaines" en a publié des extraits ds un articulet lors de sa livraison de la semaine écoulée.

"Depuis 2007, notre association, le Cercle culturel Auguste Lacour a pour objet principal de mieux faire connaître les hauts faits du passé de notre archipel, et, si nécessaire, de les illustrer de la meilleure manière possible.

Outre la présentation de conférences telles que l’arrivée des premiers Français dans l’île et celle de Christophe Colomb lors de son second voyage au Nouveau Monde, notre association a préludé à la publication d’un ouvrage biographique, intéressant les Guadeloupéens méconnus, ainsi qu’à diverses manifestations culturelles.

L’un de nos projets majeurs fut la préparation et l’érection d’un monument dédié à la mémoire des 500 premiers Français ayant débarqué dans notre île en juin 1635 au lieudit « La Pointe Allègre », commune de Sainte-Rose. Ce monument, une stèle de 7 tonnes en roche andésitique de la Basse-Terre, fut sculpté par l’artiste reconnu qu’est Roger Arékian.

Précisons qu’au préalable à l’érection de la stèle, un grand nombre de personnes - dont l’édilité de Sainte-Rose, des journalistes, des chefs d’entreprise, des historiens… - nous faisaient part de leur contentement et de leur éventuelle participation à l’événement. Car celui-ci était aussi le moyen, outre d’honorer la mémoire de ces 500 Français (des engagés ou « trente-six mois » pour la quasi-totalité), d’apporter notre contribution à la mise en valeur du patrimoine historique de la Guadeloupe. ( http://www.lescrutateur.com/2015/03/une-sage-decision-du-tribunal-administratif-de-basse-terre-affaire-de-l-edification-d-une-stele-du-souvenir-a-sainte-rose.html ./ Lien ajouté par le Scrutateur ).

Toutefois, certaines associations locales, mécontentes de notre initiative, ont alors intenté un procès au Conservatoire du littoral. Leurs demandes ont toutes été rejetées par le tribunal, les jugeant infondées. Force est donc d’admettre le bien-fondé de notre projet.

Il faut noter qu’en dépit de l’annulation de l’inauguration du monument prévue le 31 janvier 2015 – annulation préconisée notamment par l’édilité de Sainte-Rose - la stèle fut renversée, enterrée et incendiée par les gens du LKP. ( http://www.lescrutateur.com/2015/03/iconoclastes-et-barbares-frappent-a-la-pointe-allegre-guadeloupe.html ( Lien ajouté par Le Scrutateur ).

En conséquence de quoi, nous, les membres du Cercle culturel Auguste Lacour :

- Dénonçons l’instrumentalisation éhontée de l’Histoire à des fins politiciennes.
- Dénonçons les attaques infondées, discriminatoires et diffamatoires à l’encontre de nos membres et (ou) contre tout autre composante de la société créole.
- Déplorons le silence de nos dirigeants politiques, des historiens, et de tous ceux qui, de par leur position sociale dans l’île, avaient le devoir d’exprimer leur désaccord.
- Tenons à rappeler la grande diversité ethnique et culturelle de notre population, dont la composition actuelle est la résultante de nombreuses vagues de peuplements au cours des siècles.
- Pour finir, émettons le vœu que la connaissance de l’Histoire et la reconnaissance de son influence dans la création de la créolité nous aident à parfaire le vivre ensemble dans le respect des valeurs communes et des différences de chacun.

Toute volonté de réécriture de l’Histoire ne saurait ignorer ce lieu historique de la Pointe Allègre bien connu des historiens mais trop peu des habitants de notre île ….
Cet épisode, maintenant historique, de la destruction d’un monument, aura participé à la progression de la connaissance et réveillé - qui sait ? - l’envie d’un plus grand nombre de le voir renaître.

Le 29 juin 2015, les membres du Cercle culturel Auguste Lacour

 

PS : j'ajoute pour ma part être plus que choqué qu'aucun des augustes historiens locaux n'ait relevé, protesté-- que sais-je ? ce qui s'est passé à la Pte Allègre concernant la stèle et sa destruction. En outre, à porpos l'étude de l'arrivée dans l'île de C. Colomb (étude dans lequel il a été démontré, à partir de documents originaux etc, qu'il n'a jamais "abordé" la Gpe à Petit-Bourg... Certes, il l'a "découverte", la côte ! Mais : voir la signification de ce mot pour les marins.

Fortuné Chalumeau.

 

Illustrations :

 

( 1 ) Portrait d'Auguste Lacour.

 

( 2 ) Les quatre volumes de l'Histoire de la Guadeloupe d'auguste Lacour.

 

( 3 ) Page où A. Lacour proclame son sentiment sur la Guadeloupe.

 

( 4 et 5 ) Pages où l'auteur raconte l'arrivée des premiers colons, sous la directions de MM de L'Olive et Duplessis.

 

( 6 ) La page 4 de l'Histoire des îles de la Guadeloupe ( bande dessinée ) où la même arrivée nous est comptée. Le lien renvoie à l'article du Scrutateur à l'occasion des deux premiers volumes. Les deux derniers sont sortis récemment : ( http://www.lescrutateur.com/article-une-bonne-histoire-illustree-de-la-guadeloupe-121614477.html ).

 

( 7 ) Entre les quatre volumes passionnants de Lacour, et la bande dessinée, d'un intérêt certain malgré les limites du genre, je recommande la lecture de l'Histoire de la Guadeloupe de M. Abenon, universitaire antillais, qui fait montre d'un souci réel d'honnêteté, et de rigueur.

 

Il sera peut-être utile d'aggrandir certaines images. Pour cela, cliquez sur l'image, et si pas de résultats : appuez sur la touche Ctrl, à gauche du clavier, et, sur l'image cliquer en faisant rouler la roulette de la souris.

 

 

 

 

Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.
Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.
Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.
Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.
Un communiqué du Cercle Auguste Lacour.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ce qui me parait effectivement le plus chagrinant ,c'est l'absence de dépôt de plainte et d'une pétition pour dénoncer cet acte de vandalisme.J'aurais fait partie des signataires!
Répondre
F
il y a eu plainte, pour l'heure on attend ce que décidera le procureur... Une pétition, oui. Il n'est pas trop tard. Mais comme je le dirai à Claude Houël, nous manquons de bonnes volontés. Pas de conseils en tout genre, non ; mais de personnes qui s'engagent aux actions utiles. Dans le Cercle, on fait comme on peut.
C
Si la démarche pour l'édification de la stèle est tout à fait légitime,sa mise en oeuvre a été pour le moins maladroite : il aurait fallu, dès le départ, y associer le maximum de personnes, de tous horizons,en particulier les jeunes historiens guadeloupéens (diplômés) qui n'ont pas les oeillères idéologiques de certains de leurs aînés.
Cela ne serait pas apparu comme une démarche d'une poignée de "blancs pays" nostalgiques.
Cette partie de notre histoire appartient à tous car les rares survivants de ces pionniers ont fait souche à la Guadeloupe et le métissage qui fait notre valeur leur donne un droit imprescriptible à être reconnu comme Guadeloupéens.
Cela n'enlève rien à notre histoire,aussi douloureuse soit-elle : Il ne faut jamais oublier que certains des héros de la lutte contre l'esclavage, Delgres en tête,portaient probablement dans leurs gênes,des traces de ces "trente six mois".
Les "métros" présents sur notre île sont aussi concernés par l'histoire de ses premiers colons qui quittaient une France ou la vie leur était très difficile , pour tenter une autre existence ,dans les îles.
Pour autant la destruction de cette stèle , par des individus clairement identifiables, devrait être portée en justice et dédommagement réclamé.
Il conviendrait ensuite de réaliser de nouveau ce projet en le faisant porter par le maximum de personnes,en lui donnant la plus grande audience possible,localement mais aussi sur le plan national et pourquoi pas international.
Répondre
E
Sur Delgrès ( à ce sujet du métissage ) :

( 1 ) http://www.lescrutateur.com/article-19454062.html

( 2 ) http://www.lescrutateur.com/article-19479876.html

( 3 ) http://www.lescrutateur.com/article-19479973.html

( 3 ) http://www.lescrutateur.com/article-19499200.html