Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Martinique : Luc André revêt la toge du maître d'école.

Il y a longtemps que les « magistri », les maîtres d'école ne revêtent plus de toges. Mais il faut bien trouver un titre, pas trop plat, ce que je fais, à mon tour, après France-Antilles (édition martiniquaise ) pour honorer l'ami du Scrutateur, M. Luc André.

Comme beaucoup « d'anciens » ( j'aime bien cette expression, qui rappelle qu'en d'autres temps, rien n'était décidé, sans l'avis du Conseil des Anciens. Chez les indiens d'Amérique du nord, revus et corrigés par Hergé – Tintin en Amérique – rien ne pouvait se faire avant que le conseil, où l'on se passait le calumet de mains en mains, que le conseil n'ait donné son aval, par la voix du Grand Sachem. Ah! Ce grand Sachem! ).

Donc Luc André, ancien, comme LS, inquiet de la grande dérive des « papooses » ( p'tits jeunes. Façon de parler d'ailleurs !!! ) a décidé de descendre dans l'arène. Je m'en réjouis. Le Scrutateur a publié il y a un mois un papier de cet ami, qui a été très lu et très apprécié.

Il prend son bâton de pèlerin, maintenant, et va dans les écoles.

France-Antilles lui consacre un article que je reproduis en photographie.

 

Le Scrutateur.

La dernière image est extraite de T En A. Le Grand Sachem parle au Conseil des anciens. Dans l'assemblée on notera la présence d'un grand méchant blanc.
La dernière image est extraite de T En A. Le Grand Sachem parle au Conseil des anciens. Dans l'assemblée on notera la présence d'un grand méchant blanc.

La dernière image est extraite de T En A. Le Grand Sachem parle au Conseil des anciens. Dans l'assemblée on notera la présence d'un grand méchant blanc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article