Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le Front National, section Guadeloupe, réclame un droit de réponse à Guadeloupe 1ère.

Indépendant de tout parti politique, et notamment, pas plus, mais pas moins, du Front national, le Scrutateur soutient la demande du Front National, section de la Guadeloupe, telle qu'il la formule dans la lettre publiée ci-dessous, d'un droit de réponse sur les ondes de la station d'émission du Morne Bernard, où ce parti politique, ( le FN ) tout ce qu'il y a de plus légal, a été violemment attaqué par le sieur Luc Reinette.

Et d'autant plus qu'il s'agit de ce monsieur Luc Reinette le moins qualifié de tous les hommes politiques de la Guadeloupe, pour ses activités terroristes au service d'une subversion anti française, et raciste.

 

Le Scrutateur.

 

Front National

 

Fédération de la Guadeloupe.

 

Mercredi 10 Juin 2015

 

Monsieur le rédacteur en chef de Guadeloupe I ère.

 

Aujourd'hui,mercredi 10 Juin 2015 au bulletin d'information de 13 h 00 vous avez donné un droit de parole à Monsieur Luc Reinette.

Celui-ci s'est permis de jeter l'anathème sur la venue de la Présidente du Front National Marine Le PEN, Député Européen.

 

A quel titre, et de quel droit un ex terroriste qui a sur les mains le sang des Guadeloupéens s'autorise à donner des leçons de éivisme à Marine Le PEN qui elle n'a jamais commis d'acte

répréhensible.

 

Au même titre que vous avez permis à Mr. Luc Reinette de s'exprimer sur vos ondes, je demande au titre du droit de réponse (Le FN étant dénigré ainsi que sa Présidente Marine Le PEN) que,

vous m'accordiez le même temps de parole en tant que Secrétaire Départemental du FN

Guadeloupe.

 

Dans l'attente,

 

Veuillez agréer mes sincères salutations.

 

Secrétaire FN Antilles Guyane

Secrétaire Départemental Guadeloupe.

Marc Guille.

 

Front National de la Guadeloupe

 

46 Route de la Chapelle

Zl de JARRY - 97122 BAIE-MAHAULT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article