Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La cinquième colonne en France et l'islam.

L'expression « Cinquième colonne » :désigne selon le Robert «  les services secrets d'espionnage ennemi sur un territoire. » Ceci est le sens strict. En un sens plus large, on appelle cinquième colonne l'ensemble des personnes, même non structurées par l'appartenance à un groupe, qui, dans un parti, une organisation, travaillent, parfois sincèrement – du fait de leur naïveté, de leur niaiserie, ou d'un ressentiment dont ils ne sont même pas toujours conscients – contre leur pays. Ainsi fut la cinquième colonne, pro nazie, dite la Cagoule, dans les années 30, où la camarilla du parti communiste français de 1917 à 1991.

Actuellement, la cinquième colonne est, en France, au service de tout ce qui est anti français, ou représente une possibilité de nuire à la France. Et par exemple au service de l'islam. Vous n'êtes pas anti arabe, vous n'avez rien contre Farid ou Farida, mais vous serez immanquablement jugé raciste ou fanatique religieux si vous vous inquiétez de l'immigration massive en France de populations étrangères à fort pourcentage musulman et dont le désir d'assimilation au pays d'accueil est égal à zéro. On évoquera, contre vous les fameuses Croisades, ( au sujet desquelles d'ailleurs on ignore à peu près tout, sauf la vulgate politiquement correcte ) pour vous rabattre le caquet. Car le politiquement correct est par essence un donneur de leçon, et sa plus grande joie est d'introduire en ceux qui ne pensent pas comme lui, un facteur de malaise et de dissociation qui est cette fameuse repentance à laquelle il vous invite à tout propos. Ce sont certaines réactions au petit article publié hier soir, ici même sous le titre, « C'est à Montpellier en France » ,qui m'amènent à rédiger ces quelques lignes. lignes d'introduction à un texte du Professeur Jacques Ellul, homme qualifié plus que tout autre pour parler de notre sujet. Ce texte, je l'avais publié en 2012, ici.

Je le réédite. La répétition est un principe de base de la pédagogie. Et puis, depuis 2012, Le Scrutateur a conquis de très nombreux nouveaux lecteurs.

 

Le Scrutateur.

 

14 Août 2012

Publié par Edouard Boulogne

 

http://www.lescrutateur.com/article-non-a-la-diffusion-de-l-islam-en-france-par-le-professeur-jacques-ellul-109087013.html

 

De 1950 à 1970, tous les étudiants en droit de France connaissaient le professeur Jacques Ellul. Il était notamment l'auteur d'une monumentale Histoire des institutions en quatre volumes ( P-U-F. Collection Thémis ). Un par année de licence qui s'obtenait alors en quatre ans.

Mais Jacques Ellul n'était pas qu'un professeur peu ordinaire. Il était aussi bien autre chose comme l'indique la présentation du texte ci-dessous. Lequel texte devrait être plus particulièrement médité par les esprits « supérieurs », qui, pour l'explication des phénomènes sociaux et politiques, par exemple les difficultés d'intégration de certaines catégories d'immigrés, et eux principalement, font l'impasse sur les aspects religieux du problème, se contentant d'évoquer le « sociétal », mot très à la mode, dont ses utilisateurs se rengorgent sans pouvoir toujours en donner une définition rigoureuse, mais qui sonne, sonne, sonne...assez creux, à vrai dire, et fêlé.

 

LS.

Jacques Ellul : Non a l’intronisation de l’islam en France (1989)

Article paru dans l’hebdomadaire Réforme le 15 juillet 1989. Jacques Ellul, juriste, historien, théologien, sociologue, est décédé en 1994. De son vivant, il a publié plus de 600 articles et 48 livres, traduits dans une douzaine de langues, dont plus de la moitié en anglais. De 1953 à 1970 il fut un membre du Conseil National de l’Eglise Protestante Réformée de France. Professeur d’Histoire et de Sociologie des Institutions, à l’Université de Bordeaux, son oeuvre inclut des études sur les institutions médiévales d’Europe, l’effet de la technologie moderne sur la société contemporaine, ainsi que la théologie morale. Jacques Ellul fut reconnu par des cercles académiques américains comme l’un des plus importants penseurs contemporains. 

 


 

Non à l’intronisation de l’Islam en France

Ce n’est pas une marque d’intolérance religieuse: je dirais « oui », aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme…, mais l’islam, c’est autre chose. L’islam est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

Je sais qu’aussitôt on me répondra : « Le christianisme aussi ! »

Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc. Eh bien il y a une différence radicale.

Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.

Le djihad est la première obligation du croyant musulman. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique.

Je sais que l’on objectera : « Mais ce ne sont que les ‘intégristes’ qui veulent cette guerre. »

Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les « intégristes », c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants musulmans modérés, sur les mystiques, etc.

Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de « certains musulmans » à l’intégrisme islamique est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation.

L’intégrisme islamique en Iran, en Syrie, au Soudan, en Arabie Saoudite, maintenant en Algérie estil une réaction à une crise d’identité?

Non, l’intégrisme islamique est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins « tièdes ».

Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe de l’islam est un phénomène mondial. Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra « intégrer » des musulmans pacifiques et non conquérants. Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’Etat ne peut être laïque et la société sécularisée: c’est impensable pour l’islam.

Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin.

Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix.

Puis une sorte d’acclimatation religieuse: on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique. Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique — et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir à l’islam.

Nous commençons à assister à ce processus en France (les autres pays européens se défendent mieux). Mais c’est du rêve éveillé que de présenter un programme de fédération islamique en France, pour mieux intégrer les musulmans. Ce sera au contraire le début de l’intégration des Français dans l’islam.

La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant: la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle — terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays.

Jacques Ellul 

http://www.lescrutateur.com/pages/le-texte-du-jour-la-nature-de-l-islam-7219907.html 

 

#Islam

 

 

La cinquième colonne en France et l'islam.
La cinquième colonne en France et l'islam.
La cinquième colonne en France et l'islam.
La cinquième colonne en France et l'islam.
La cinquième colonne en France et l'islam.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

castets 08/06/2015 09:23

Bonjour Mr Boulogne,
Merci pour cet éclairage de J.Ellul qui permet de mesurer le taux d'endormissement et de conditionnement de la population, en ce qui nous concerne hexagonale élargie. Nous sommes hélas déjà en court circuit et l'action en redressement pour une unité nationale apparaît très improbable.
Il semble bien difficile d'imaginer motiver une population basée sur un individualisme à outrance, nous sommes devenus inconscients et tout concours à nous maintenir dans cette léthargie favorable à l'idéologie ambiante ... TPMG,RAFDA devient le maître à penser et à ne pas agir (Tout Pour Ma Gueule, Rien A Foutre Des Autres) et cela semble bien difficile à modifier !
La video ci-après démontre le mal qui ronge la majorité d'entre nous ; depuis longtemps mais hélas pour longtemps, en attendant la mise en place de la prochaine Démocrature qui nous pend au nez et que notre immobilisme permissif favorise... Place à la Verité historique !
https://www.facebook.com/232661860157837/videos/664072827016736/
Bonne journée, cordialement Cjj

pierre 07/06/2015 15:47

impossible à lire votre publication car ,(comme pour vous tournez en dérision il y a un colonne de pub qui empiète sur le coté droit de votre article et rend difficile sinon impossible la bonne compréhension du texte.)