Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le cadre de cette image évoque l'ancien régime, Descartes, Malebranche, Voltaire, Diderot, Bergson, Boutang. Le cadre, uniquement.

Le cadre de cette image évoque l'ancien régime, Descartes, Malebranche, Voltaire, Diderot, Bergson, Boutang. Le cadre, uniquement.

La nouvelle m'est parvenue dans sa crudité, il y a quelques instants. Tellement incroyable que j'ai cru à un canular, à un « hoax ». Le blog qui m'en avait informé a été un peu fort, mais il n'a rien inventé, juste forcé sur la dose.

J'ai donc vérifié qu'il n'y a pas de fumée sans feu, et effectivement c'est un texte tout à fait officiel ( paru au JO ) qui a lancé la nouvelle, dont on nous dit maintenant qu'il s'est agi d'une erreur.

Erreur? Ou ballon d'essai?

Les régimes totalitaires n'ont jamais fait bon ménage avec la philosophie, ni l'histoire correctement enseignée ( imaginez une « nation indépendante de la Guadeloupe » dirigée par Luc Reinette, avec pour ministre de l'éducation nationale M. Ibrahim ( Dannick ) Zandronis, qu'adviendrait-il de l'enseignement, des oeuvres, ( et même des personnes ) d'un Jean-François Niort ( http://www.lescrutateur.com/2015/05/debat-jacky-dahomay-il-y-a-une-memoire-qui-libere-et-une-memoire-qui-emprisonne.html ).

Socrate fut condamné à mort par les Athéniens pour avoir voulu enseigner aux jeunes Athéniens à prendre de la distance intellectuelle avec les politiciens et certains groupes de pression aliénants .

Les exemples analogues sont trop nombreux pour que j'en fasse seulement une recension.

Le PCF, dans les années 1950, ne fut favorable à la philosophie que tant que Staline selon l'expression de M. Roger Garaudy, l'un de ses membres éminents put être dit «  le plus grand philosophe de tous les temps ». ( sic ).

Le totalitarisme de nos dirigeants actuels ( qui a des complices même à droite ) est apparemment différent de celui de l'URSS ou de l'Allemagne nazie.

Il est comme notre époque abâtardie, plus "cool". Il nous possède par l'emprise de plus en plus grande de l'ignorance où l'on nous plonge, et particulièrement la jeunesse dès son âge le plus tendre. ( http://www.lescrutateur.com/2015/06/l-enseignement-de-l-ignorance-par-jean-claude-michea.html ).

Mais, devant l'importance ( numérique ) des protestations les plus vives, on nous annonce qu'il s'est agi d'une « erreur » ( au journal Officiel. Dans quel pétrin se trouve la France? ).

Mais nous voici avertis. Et lisons cet article des Echos.

Soyons vigilants, le combat ne fait que commencer.

 

Le Scrutateur.

 

________________________________________________________________________________

Education : nouvelle polémique sur les programmes

MARIE-CHRISTINE CORBIER


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021152143130-education-la-philosophie-et-lhistoire-geographie-resteront-bien-au-programme-des-filieres-l-s-et-es-1130191.php?FACIlRKYjoAXTk1z.99

 

Un arrêté paru au JO ce dimanche a suscité de vives réactions sur Twitter. Il supprimait les cours de philosophie en terminale L et ES ainsi que l’histoire géographie en première S. «C’est une erreur qui va être corrigée», indique le ministère de l’Education nationale.

Cette fois, c’est bien le ministère de l’Education nationale qui lance malgré lui une polémique sur les programmes. Après l’emballement suscité par les projets de programmes du Conseil supérieur des programmes le mois dernier , un nouvel arrêté paru ce dimanche matin au Journal officiel a provoqué un tollé sur Twitter. Dans ce texte figurent de nouveaux horaires, depuis le cours préparatoire (CP) jusqu’à la terminale pour mettre en place, à la rentrée 2015, l’enseignement d’éducation morale et civique (EMC).

Mais, au passage, cet arrêté supprime la philosophie en terminale L et ES, et l’histoire-géographie en 1ère S, comme l’a révélé Le Café pédagogique .

« C’est une erreur lors de la mise en ligne Legifrance qui va être corrigée », « une erreur humaine », indique l’entourage de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, aux « Echos ». Dans l’arrêté publié, il manque 8 heures de philosophie en terminale L, 4 heures en terminale ES et 2h30 d’histoire-géographie pour les élèves de première S.

L’erreur laissera toutefois des traces, au vu des vives réactions sur Twitter sur le thème de « l’amateurisme » du ministère. « Les horaires de langues vivantes sont aussi modifiés, a tweeté Claire Guéville, professeure d’histoire-géographie et responsable des questions lycée au SNES-FSU. Elle évoque des « grilles fantaisistes » et se demande s’il « y a un comique à la DEGESCO », la direction de l’enseignement scolaire du ministère.

« Le festival des conneries continue », poursuit-elle. De quoi décrédibiliser tout le discours officiel du ministère qui ne cesse d’expliquer l’importance de faire de la pédagogie autour de la réforme des programmes. « Une erreur pour une publication officielle au JO, ça n’est pas une petite bourde, c’est un gros dysfonctionnement », commente une professeure d’histoire-géographie militante au SNES. Tandis qu’un autre enseignant met en cause la « rigueur » du ministère.

Passage en force

L’histoire ferait presque oublier l’essentiel du texte publié ce matin : le gouvernement passe en force sur l’entrée en vigueur de l’enseignement moral et civique. Le 3 juin, les syndicats avaient en effet réclamé de manière unanime le report de cet enseignement à la rentrée 2016. Dès la rentrée, les élèves auront, dès le primaire, une heure par semaine d’enseignement moral et civique et, à partir du collège, une demi-heure par semaine. Les valeurs de laïcité « doivent retrouver toute leur force », avait déclaré Manuel Valls le 22 janvier, après les attentats de Paris. Le gouvernement a promis de former 300.000 enseignants d’ici la fin de l’année. 

Marie-Christine Corbier


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021152143130-education-la-philosophie-et-lhistoire-geographie-resteront-bien-au-programme-des-filieres-l-s-et-es-1130191.php?FACIlRKYjoAXTk1z.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raoul Dheste 21/06/2015 19:16

Qu'est-ce qui vous étonne ? Comment voulez-vous fabriquer des crétins autrement. Vous devriez vous extasier devant le caractère rigoureusement méthodique de la démarche. Le caractère cartésien de l'opération ne vous échappera pas, si vous tenez compte des objectifs. Pour une fois, les socialos vont parvenir à leurs fins. Vous ne voudriez pas les décourager, tout de même.