Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Florian Philippot. : une personnalité à découvrir.

Depuis une vingtaine d'années la France va mal. Une idéologie, issue des libertaires de gauche en 1968, fait le lit d'un pouvoir sans nom et sans visage, dont on devine qu'il est celui des USA, qui poursuivent leur politique ( légitime du point de vue américain ) de mainmise sur l'Europe, envisagée comme un simple marché, et un Dominion de Washington.

Les partis de gauche et de droite, à des degrés certes différents d'intensité donnent l'impression de jouer ce jeu américain et mondialiste ( globaliste comme dirait Eric Zemmour, ou même un Michel Onfray ).

Si M. Sarkozy a été battu en 2012, c'est pour n'avoir pas été tout à fait fidèle au programme de redressement national, et européen, sur lequel il avait été élu en 2007.

Et si Nicolas Sarkozy semble avoir compris certaines de ses erreurs, il n'en reste pas moins que beaucoup hésitent à lui faire à nouveau confiance.

Sans aucunement m'aventurer dans une quelconque politique du pire, je suis de ceux qui cherchent et attendent un renouvellement de la politique en France.

Pendant longtemps, le Front National a été entravé, par delà certaines intuitions positives de son président fondateur, par les lubies et excès divers de celui-ci, Jean-Marie Le Pen.

Il est désormais désavoué, dans son propre parti par des militants de plus en plus nombreux, se reconnaissant davantage en Marine Le Pen, et dans sa suite, au premier rang desquels M. Forian Philippot, dont je vous propose un long et fort intéressant entretien qu'il vient d'avoir sur la chaine parlementaire. ( LCP ).

A l'heure ou des extrémistes guadeloupéens, parmi lesquels le terroriste Luc Reinette, tâche d'induire en erreur nos compatriotes, et d'enfoncer nos populations dans l'engourdissement intellectuel, et de leur insuffler leur racisme pathologique, j'ai cru utile de proposer l'écoute de ce jeune leader, Florian Philipot.

Il ne s'agit pas de ma part d'un engagement, mais plutôt de l'invitation en une période trouble à sortir du flou, et de l'obscurantisme. Et s'il y a de ma part engagement il l'est au nom d'une information aussi plurielle et vraie que possible.

 

Le Scrutateur.

 

Entretien avec Florian Philipot :

 

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/522497e194a6f650d300002d/5578adba06361d07709940c1/9ceeee91eb8b4280a82cac655924ca2e?wmode=transparent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article