Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Daesh : des réserves estimées à 2 000 milliards de dollars

La désinformation gouvernementale ( notamment par l'intelligentsia suicidaire – voir notre précédent article – ) fait que l'on ne s'inquiète pas encore la gravité extrême, pour la France et l'occident en général, des progrès de Daesh et l'islamisme radical dont cette organisation est le fer de lance.

Cet article du Point révèle l'importance des moyens financiers de la subversion islamiste, en même temps qu'elle donne à penser sur le caractère inopérant des « frappes » aériennes lancées au moyen orient contre l'impérialisme vert. Comme l'écrit Emmanuel Beretta : « Le sous-sol riche en gaz naturel et pétrole lui confère une réserve de plus de 2 000 milliards de dollars tant que Daesh n'est pas délogé de la zone irako-syrienne ». Or la politique américaine, ( bêtement suivie par le gouvernement français ) continue à nager dans l'équivoque en ne reconnaissant pas l'erreur qui a consisté à soutenir, une prétendue révolte populaire ( en réalité islamiste ) contre le gouvernement légal de Bachar El Assad en Syrie.

Tout se passe comme si la leçon de l'échec de l'entreprise de soutien à un prétendu « printemps arabe en Lybie n'avait pas été tirée.

Une intervention militaire de grande ampleur sur le terrain serait beaucoup plus efficace que les escarmouches aériennes lancées jusqu'à maintenant pour lutter contre le nouvel hitlérisme ( vert ) qui menace la civilisation.

Il est vrai que pour les dirigeants américains, il y a plus urgent : la préparation des prochaines élections présidentielles, qui vont paralyser ce pays pendant le temps qui reste à Obama pour terminer sa mandature.

Idem en France, présidée par le « chef de guerre » François Hollande, dont la seule vue inspire « l'effroi » aux Français conscients des enjeux, et de la gravité des menaces qui planent sur nous. Toutes choses égales, on se croiraient de retour aux errements des années 30.

Aux Français « conscients des enjeux »? C'est-à-dire en définitive peu de monde. Tout est fait pour que ceux qui tiennent le langage que je viens de tenir soient considérés comme des racistes, et des islamophobes.

 

LC.

 

L'embargo onusien est inefficace face à une organisation terroriste quasi étatique assise sur un trésor en hydrocarbures...

 

Daesh a pris tous les aspects d'une organisation quasi étatique avec un territoire aussi vaste que le Royaume-Uni, abritant 8 millions de personnes, apprend-on dans le rapport parlementaire sur le suivi des filières djihadistes. Les combattants eux-mêmes ne sont pourtant que 25 000 (peut-être 30 000), selon le ministère de la Défense, mais leurs rangs grossissent de mois en mois. Daesh tire en effet de sa puissance une force d'attraction, notamment en raison de ses moyens financiers colossaux.

Selon le centre d'analyse du terrorisme (CAT), le revenu annuel théorique de l'organisation atteint 3 milliards de dollars. Le sous-sol riche en gaz naturel et pétrole lui confère une réserve de plus de 2 000 milliards de dollars tant que Daesh n'est pas délogé de la zone irako-syrienne. Par ailleurs, l'organisation terroriste a mis la main sur les avoirs de la banque centrale de Mossoul. Cette autosuffisance lui permet de payer ses fonctionnaires et de lever l'impôt auprès des populations civiles. Les actes terroristes ne sont qu'une dépense minime de Daesh. Si bien que l'ONU se trouve dans l'incapacité de briser les financements de l'organisation djihadiste en dépit des résolutions prises.

Le trafic de cigarettes alimente le terrorisme

La France s'est dotée des moyens juridiques de bloquer tout ou partie des avoirs de personnes physiques ou morales qui commettent ou tentent de commettre des actes terroristes, ou qui incitent à la commission d'actes terroristes. En les privant de ressources, cette mesure administrative peut éventuellement dissuader les candidats au djihad à rejoindre la Syrie. En tout cas, elle pénalise particulièrement ceux qui n'ont pas accès au monde de la délinquance. Le Centre d'analyse de terrorisme souligne le rôle du trafic de cigarettes dans le micro-financement du terrorisme.  "Selon les services français (douanes, autorités judiciaires), plusieurs djihadistes français ayant rejoint depuis 2012 le théâtre d’opérations terroristes syro-irakien ont financé leur voyage et récolté des fonds au profit des organisations terroristes opérant dans cette zone grâce au produit de la vente de cigarettes de contrebande", peut-on lire dans le rapport du CAT.

Le gel des avoirs peut être instauré pour une durée de six mois renouvelable. Depuis 2009, 70 personnes physiques ou morales ont été frappées par cette mesure décidée par le ministre de l'Intérieur et celui de l'Économie via un arrêté ministériel. Entre 2012 et 2014, 18 personnes physiques ou morales ont subi la mesure en lien avec le conflit syrien.

La commission parlementaire, présidée par le député LR Éric Ciotti, préconise notamment d'améliorer la détection du micro-financement du terrorisme par la réactivation des pôles régionaux et locaux de lutte contre l'islam radical. Ils avaient été mis en place en 2005 par une circulaire du ministère de l'Intérieur. Ils étaient adossés aux renseignements généraux. Malheureusement, selon lui, la réforme du renseignement intérieur, lancée en 2008, a fortement perturbé la mission de "déstabilisation de la mouvance islamiste radicale" qui lui avait été assignée

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 28/06/2015 22:16

Le problème c'est l'Islam lui-même qui ne peut pas venir de Dieu, car, vu les fruits abominables que l'Islam produit, cette monstruosité qu'on appelle Islam ne peut être que satanique. Alors Mahomet est un faux-prophète et sans doute même, LE faux-prophète prédit il y a 2000 ans par St Jean à Patmos.

http://www.dailymotion.com/video/x2y43_interview-wafa-sultan_news