Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un voisinage ...inquiétant.
   
Libéré après six mois de prison, son violeur s’installe près de chez elle
.
  « Je vis dans la peur. C’est une double peine pour moi, je suis victime et c’est encore moi qui paie. » Le témoignage de Marilyne G., sur Europe 1, est saisissant. En juillet 2010, cette mère de famille est agressée sexuellement par un homme venu faire des travaux à son domicile. Fin 2014, il est condamné à cinq ans de prison, dont deux ferme, par la cour d’assises de Melun. Violeur multirécidiviste, il réussit, grâce au système de remise de peine, à obtenir un aménagement et sort après seulement six mois d’emprisonnement, sous bracelet électronique. « Comment la justice peut-elle autoriser des choses comme cela ? », s’interroge la victime.  

.

Un voisinage ...inquiétant.
Un voisinage ...inquiétant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Et Madame Taubira est contente. C'est sans doute ce que son ami Dommota et elle appellent des wépawasyns... De justes wépawasyons; pwopowtionnelles à la faute, autrement dit à la gravité du crime (contre la féminité) que constitue une agression sexuelle.
Répondre