Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Mémorial ACT.e : «  fête populaire »? ou bien : Du sucre au lukre ?

Dans la quinzaine qui vient la Guadeloupe, la Martinique, et même le reste de la France, vont être abreuvés d' « informations », déclarations, interviews, etc, etc, sur l'inauguration du Mémorial ACT.e à l'entrée du port de Pointe-à-Pitre.

Bien évidemment nous ne nous opposons pas à l'édification d'un tel monument du souvenir. Nous l'avons dit et redit, ici même.

Mais il est permis de penser que de trois à cinq millions d'euros, quoique cette somme soit déjà très appréciable, auraient suffi à bâtir une oeuvre symbolique remarquable. A titre de comparaison, une stèle du souvenir de l'arrivée en Guadeloupe des plus anciens parmi les habitants actuels de la Guadeloupe, à Saint Rose, stèle qui a été détruite par la bande à Domota, a coûté 27.000 £ si mes renseignements sont bons. Somme résultant des participations privées, personnelles des membres du Cercle Auguste Lacour qui en avait été l'initiateur.

Pour le Mémorial ACT.e, le coût est infiniment supérieur. ( Voir ci contre l'article : http://www.lescrutateur.com/2015/02/memorial-acte-de-la-guadeloupe-un-gigantesque-gouffre-financier.html ).

Or, la manifestation du 10 mai prochain va ajouter de nouvelles dépenses folles, sur lesquelles nous informe le BOAMP ( Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics.

L'une des personnes qui m'ont communiqué des documents impitoyables m'écrit :

 

Bonjour Mr Boulogne, juste un petit mot pour vous repasser un avis d'attribution de marché pour " la pré ouverture, l'ouverture, et l'inauguration" du Mémorial ACTE - dont il se dit par ailleurs que les dépenses engagées pour le marché de la construction a bondi de +400% par rapport au budget - je vous laisse découvrir le montant ( tentez d'imaginer ce que cela peut représenter avant de lire l'avis).

Je crois utile de communiquer au public ces documents ( voir les photographies illustrant cet article ).

Tout se passe comme si, le site du Mémorial ayant été autrefois celui de l'usine Darboussier, symbole de l'industrie sucrière, avant la seconde guerre mondiale, et de ses profits réels, parfois exagérés, il pouvait être « rentable » d'édifier le Mémorial.ACT.e, au même endroit, par une sorte de superstition positive. « L'un de ces lieux où souffle l'argent » ( lajan ! ). D'où le titre de cet article « Du sucre au lucre ».

Il faut lire donc avec attention les documents photographiés ci-dessous, pour aller au-delà des beaux discours.

 

Le Scrutateur.

 

http://www.marches-espaces.com/marches-publics/4236/conception-mise-oeuvre-realisation-prestations-relatives-pre-ouverture-ouverture-memorial-acte-ainsi-organisation-conduite-evenement-inaugural.html

 

Certains se sentant concernés par la dénonciation en cours d'excès, dont l'exagération restent à prouver, protestent. Par delà les plaintives dénégations de ces gens dont on sait que certains à l'instar de certaines courtisanes ont « su se faire un front qui ne rougit jamais »il faut mettre en ligne tous les éléments du dossier. Je produis donc, ci-dessous, leur protestation « indignée ». ( LS ).

 

EDL en réponse aux informations erronées et mensongères sur le supposé coût de l’inauguration du Mémorial ACTe

********************************

 

C’est totalement faux d’affirmer que l’inauguration du Mémorial ACTe coutera à la collectivité régionale plus de 8 M€. Soutenir cela c’est mentir aux guadeloupéens !

Ce montant englobe toute une série de prestations confiées à la SEM Patrimoniale jusqu’au 31 décembre 2015, avec une tranche conditionnelle couvrant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016. Il ne concerne donc pas uniquement l’inauguration mais un ensemble des 3 lots constitutifs du marché remporté par la SEMPAT

Mettre en avant ce chiffre de  8 M€ sans livrer à l’opinion dans le détail l’ensemble des lots de ce marché passé entre la Région Guadeloupe et la SEMPAT relève de la démagogie et de la désinformation !

Le cout de l’inauguration du Mémorial ACTe se chiffre à 680.000 € selon les chiffres fournis par la SEM Patrimoniale pour les 4 jours de l’évènement. Toutes autres données chiffrées relèvent du fantasme et visent à alimenter une polémique aussi futile qu’inutile. On est donc très loin de 8 M€ avancés. Pour prétendre conduire les affaires du pays encore faut-il savoir lire une notification de marché public !

La vérité c’est que ce marché de 8 M€ englobe en réalité la gestion globale, la coordination, la supervision de la réalisation de l’évènement inaugural, de la pré-ouverture à l’ouverture de l’équipement, de même que son exploitation jusqu’au 31 décembre 2015 en tranche ferme, avec une tranche conditionnelle de gestion et d’exploitation jusqu’au 31 décembre 2016 (lot 1) – la rédaction, la conclusion et mise en œuvre des contrats de communication sur le plan local, national et international, la conception et la réalisation de l’évènement inaugural sur 4 jours (lot 2) – la conception, la réalisation, l’édition d’un ouvrage en deux formats et du catalogue de l’exposition temporaire (lot 3).

Dans le détail, la SEMPAT dispose de cette enveloppe de 8 M€ pour assurer également dans le cadre de la pré-ouverture et de l’ouverture du Mémorial ACTe, la gestion du personnel indispensable au fonctionnement de l’établissement (sachant que l’effectif prévisionnel du MACTE ne devrait pas excéder 30 agents toutes fonctions incluses), leur formation qui doit garantir la capacité collective de l’équipe à assurer le bon fonctionnement  du Mémorial dès son ouverture, la conception puis la mise en œuvre de la commercialisation du MACTE auprès des opérateurs locaux, nationaux et internationaux ; en clair le fonctionnement du Mémorial jusqu’en décembre 2016.

Le marché public attribué à la SEM Patrimoniale est libellé comme suit : conception, mise en œuvre et coordination des prestations relatives à la pré-ouverture et à l’ouverture du Mémorial ACTe ainsi que l’organisation, la supervision de l’évènement inaugural et la gestion de l’équipement. Il ne fait donc aucunement mention uniquement de l’inauguration du MACTE.

 

La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?
La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?
La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?
La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?
La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?

La dernière de ces photographies, montre l'humble attitude du Gaelik devant "son" mémorial. A ses côtés figure une personnalité que je n'ai pu identifier, mais qui semble inquiète. De son voisinage?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

serge 25/04/2015 14:39

Trés belle réalisation qui deviendra dans quelques années un débarcadère pour les croisièristes au moins cela sera utile à notre économie bien malade d'actes irresponsables de mouvements dépassés qui ne proposent rien de constructif.
A propos de l'esclavage, faire un Musée c'est en quelque sorte dire que celui ci est terminé.
Allez dire cela aux jeunes filles séquestrées, violées et vendues aux plus offrants en Afrique et par des Africains. La Guadeloupe observe trop son nombril, en oublie de voir les souffrances de l'Afrique et de certaines de ses iles voisines comme Haïti, une Guadeloupe sous perfusion d'aides en tous genres qui se prétend maltraitée par des puissances colonialistes. Mais vous avez quoi devant les yeux pour ne pas analyser la réalité celle d'avoir un ventre bien rempli un cerveau irrigué d'une multitude de bibliothèques, de sites internets, de cultures diverses. A tous d'en faire bon usage.

JG 22/04/2015 19:24

J'espère que les métros ne vont pas culpabiliser à chaque fois qu'ils passeront devant le mémorial!

pierre 26/04/2015 18:26

Tous les peuples ont été esclaves y compris les blanc.J'aurais mieux compris un musée de TOUS LES ESCLAVAGES, dans une île qui a connu tant de brassages ethniques .Mais nos bonnes âmes du vivre ensemble à tout prix (quitte à faire émigrer toute la planète en France) n'y ont pas pensé? étonnant malgré les méfaits des Boko haram et Daesh en nord Afrique pour ne cité que ces esclavagistes du 21ème siècle.
je connais des français investisseurs qui préfèrent créer du travail en Haïti pauvre plutôt qu'en Guadeloupe riche avec 100 000 chômeurs. D'ailleurs les haïtiens le leur rendent bien car ils ne jurent maintenant que par la France et les français. Ce n'est pas par hasard que beaucoup d'entreprises françaises investissent de + en + en Haïti pays pauvre mais à potentiel touristique riche.
Si les Guadeloupéens ne changent pas leur vision égocentrique kiltirel et ékologiss interdisant le développement Kolonialiss en Guadeloupe, ils vont vite devenir comme Haïti souvent citée comme la misérablissime des Antilles, avec cette différence que les haïtiens, comme leur voisin de st domingue font confiance à l'investissement de nos Kolonialiss et sont partenaire avec eux au nécessaire développement économique de leur île. Idem pour St martin et St Barth tournées vers le tourisme de luxe du 21ème siècle .ceux là réussissent leur développement essentiellement touristique .Mais ceux là ne sont pas tourmentés par les affres d'un passé qui relève plus de la psychothérapie qu'autre chose. trop compliqué à démêler pour nos investisseurs quant ce n'est pas la tonne de paperasses administratives et règlements locaux qui les font fuir vers d'autres paradis.

pierre 22/04/2015 18:44

La Mégalomania de nos élus nous ont côuté la dette que nous connaissons et que nos élus nous font la promesse quoiqu'il arrive, que nous la paierons, cette dette!
trop cher et mal pensée,65 millions d'euros le côut de la facture finale si l'on en croit certains sites du net.il aurait mieux valu attendre la construction du complexe culturel des abymes ou la mise à disposition de 10 salles de cinéma et de conférences aurait fait l'affaire. Beaucoup moins couteux au peuple surendetté.