Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Jésus sur la croix, par Salvador Dali ( détail ).

Jésus sur la croix, par Salvador Dali ( détail ).

Tout  peut être dit aujourd'hui sur internet. Tout, et n'importe quoi. Et cela est souvent ( très souvent ) ingurgité, absorbé, avalé, gobé, par des armées d'ignorants, d'ignorantins ignorantissimes, et de NIAIS ( gniaiiis, gniaiiiis !!! ).

Les « grands » médias, et internet, sont leur bibliothèque internationaaaale, ( sur un air connu ! ) mais aussi leur déversoir. Et leur rendu a des parfums d'égouts, et de vomissures où ils s'ébattent avec l'allégresse du ver, qui, selon Victor Hugo, dans sa Légende des siècles, chanta l'aria du NEANT  après les déclarations orgueilleuses, et inconscientes, des fameuses sept merveilles du monde.

L'un des maux de la civilisation occidentale, dans l'état de décrépitude où elle se trouve actuellement ( je suis de ceux qui travaillent à ce qu'elle soit temporaire ) est le reflux de la vraie culture, notamment en ce qui concerne son épine dorsale le christianisme.

L'une des plus récentes manifestations de la rage anti chrétienne de certains occidentaux ( pas seulement des islamistes, chers amis ) est cette tentative d'assimiler Jésus-Christ à un Boko Haram, ou au leader de Daesh. Et il y aura des niais ( gniaiiis, comme chantent les nourrissons, qui eux sont excusables ) pour répandre à foison cette logorrhée.

Lisez donc l'article d'exécution ( littéraire ) d'un autre lutteur, l'écrivain et journaliste Jacques de Guillebon.

 

LS.

 

Jésus appelant au meurtre? Ceci est mensonge

Les versets fantaisistes de Paul Moreira

 

http://www.causeur.fr/moreira-jesus-etat-islamique-32461.html

 

Je ne connaissais pas Paul Moreira il y a encore quelques minutes. À la vérité, je ne savais pas ce que je perdais. Je ne le connaissais donc pas jusqu’à ce que j’ouïsse qu’invité au Grand Journal de Canal + lundi soir pour présenter son documentaire sur le « nouveau Front national », marronnier de la décennie, il se serait laissé aller à affirmer que la Bible comptait deux fois plus d’appels au meurtre que le Coran. Bien. Pourquoi pas ? Tout le monde sait que ce que l’on appelle la Bible – et qui n’est d’ailleurs pas exactement le même livre selon que l’on est juif, protestant ou catholique, il eût peut-être fallu le préciser – est un très vaste ouvrage qui, au doigt mouillé, doit bien représenter dix fois le Coran en nombre de caractères, et encore je suis gentil. D’où l’invention du papier bible. On n’a jamais vu de papier coran pour la seule raison que c’est un livre d’une taille normale.

Donc, la Bible, livre inspiré pour les croyants et non livre éternel directement écrit de la main de Dieu contrairement à certain autre, est faite de strates diverses, de multiples époques, et personne, même avant l’époque de Jésus, ne s’est jamais laissé aller sottement à la lire de manière littérale. Tout le monde connaît l’histoire des Amalécites qu’il faut anéantir et des tentations génocidaires de Josué. Tout le monde les connaît mais personne n’a jamais eu l’intention de les réitérer, parce que la Bible se lit à différents niveaux de lecture (typologique, allégorique, etc.) et surtout parce que tout le monde se fout de savoir si les événements racontés dans ces temps très anciens sont véridiques. Il doit bien exister quelques sectes nées au XIXème ou au XXème pour prendre cela au pied de la lettre. Heureusement pour nous, ce ne sont pas là des mouvements de masse – et je n’en ai d’ailleurs jamais rencontré.

Mais cela est de la petite bière. Le gros, le grand, l’hénaurme, c’est quand M. Moreira, dont je lis qu’il possède au moins deux titres plaidant en faveur de la scientificité de son propos – une maîtrise d’anthropologie et de sociologie de Paris IV et une participation au “Vrai Journal” de Karl Zéro – affirme ceci sur le plateau de la chaîne à bobos : « Jésus, deux fois il appelle à couper la tête de ceux qui croient pas en lui » (« - À les égorger », renchérit quelqu’un que l’on n’identifie pas parmi les journalistes présents). Devant tel mensonge ou telle stupidité, j’hésite encore, on en reste comme deux ronds de flan. Je déteste cette expression d’ailleurs, mais j’avoue n’en pas trouver d’autre. Comment peut-on affirmer cela, et en se réclamant de quelle source, de quel verset de quel évangile, de quelle interprétation, de quelle tradition ? C’est incroyable, stupéfiant, renversant. Les mots manquent.

Moreira, pas fier, avoue qu’il n’a pas vraiment lu la Bible, mais qu’il a fait appel à des spécialistes. Qu’ils soient aveugles de naissance, baloutches ou schizophrènes, je serais joyeux de les rencontrer, ces spécialistes. Ils nous diront enfin, à nous les chrétiens impuissants, petites bites et bêlant comme les agneaux à l’abattoir, le moyen d’aimer son prochain en le passant au fil de l’épée. Ça fait deux mille ans qu’on cherche à justifier nos envies de meurtres : on en rêvait, les spécialistes de Moreira ont trouvé. À l’attaque.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Et bien peut être que la bible n'appelle pas au meurtre (à vérifier) mais vu les commentaires on dirait que beaucoup de chrétiens souhaitent éradiquer du musulman... mention spéciale pour le dernier commentaires: "moreira? encore un nom bien de chez nous"... Rappelez vous toutes les guerres menées pour convertir les peuples: toutes les religions peuvent mener à des atrocités!
Répondre
C
La dernière divagation entendue à propos de Jésus, serait celle colportée dans le livre dans un livre de F. Chandernagor qui s'intéresse, non pas bien sûr à l'extraordinaire Bonne Nouvelle du Messie, mais à la "biographie" de Jude frère de Jésus. Avec prétention au roman historique !
Encore une qui préfère les théories de l'oeil à celles de l'Esprit... Peut- être pourrait-elle méditer sur la joie de Marie-Madeleine devant le tombeau vide et la certitude de la Résurrection du Christ, au matin du Dimanche de PAQUES.
Répondre
P
Moi, je suis pierre et c'est pas ce que j'ai lu dans ma bible (offerte par une petite évangéliste qui ne jure que par jésus christ.) c'est l'évangile qui a pacifié les peuples (malgré les déviations de l'histoire.) Cette bible nous apprend que celui qui a vaincu la mort n'a pas pu faire l'apologie de la mort à une humanité que son père a créé. chez nous et pas chez eux, on est libre d'y croire ou pas .Et on a même la possibilité de se reconvertir contrairement à chez eux! cela s'appelle la liberté.au 21émé siècle, cette histoire là, la notre, pas la leur, me convient même sans la foi qui soulève les montagnes!
quant aux démons, genre moreira, ils n'ont pas leur place dans notre évangile. trop menteurs, rebelles et haineux ! ceux là, seront d'ailleurs détruit par le feu de l'esprit de vérité.(à moins que ce soit par le feu nucléaire que la vision prémonitoire des 1ers prophètes ont interprété comme un cataclysme cosmique ?) en tout cas ils seront détruits. en dernier recours s'il le faut, se sera notre solution finale.
Répondre
C
J'ai vu le reportage tv de moreira.
Il tentait,avec beaucoup d'efforts,de démontrer aux pauvres "égarés" qui votaient FN qu'ils étaient manipulés au sujet des dangers de l'islam.
Parmi ses preuves il brandissait un livre avec Koran (sic) en titre et un autre marqué Bible,avec des marques pages et des passages surlignés, supposés prouver qu'il y avait deux fois plus d'appels au meurtre dans la bible.
Si l'on suit sa démonstration Sid Ahmed Ghlam a probablement puisé son "inspiration" dans la bible !
Répondre
E
Mais bien sûr ! Jésus appelait aux meurtres (dans l'Ancien Testament, sans doute), les blancs sont méchants et les Africains sont gentils depuis l'origine des temps
Répondre
L
Malheureusement ce Mr Moreira (encore un nom à consonance bien française), n'est pas le seul, puisque Karl zéro (qui porte à merveille ce nom), le petit ruquier etc...s'en chargent à longueur d'émission boboïstes!
Mais dans les évangiles (véritable Bible des catos) il n'y a pas un seul appel au meurtre!
Répondre