Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

14 avril : Une journée à marquer d'une pierre noire pour la Guadeloupe. ( pa Eskritatè a zot )

La journée avait mal commencé pour moi, par la lecture, à la sauvette, et près d'un présentoir de super marché, dans la file d'attente, de la rubrique la plus lue de France-Antilles, que ne manque aucun des « mal-palans » guadeloupéens que nous sommes tous : Lage lik aurait décidé, ( selon l'entrefilet ) au nom du « Monde Noir » tout entier de snober l'inauguration du Memorial Act.e le 10 mai prochain.

Je lisais sur tous les visages scrutant le mien dans la file ( d'attente ) le reflet unanime de ma consternation devant cet événement aussi imprévu que dramatique.

Ce premier bruit d'un mal si étrange me laissa un instant désemparé. Mais, on le sait, je ne me décourage jamais.

Du fond du coeur j'attendais un démenti cinglant de la part du Zorro du peuple, que ce dernier avec humour a dénommé, justement, « supè bombardié » a tout pèp an ou ». Sobriquet historique et si justement mérité.

Pourquoi cette dérobade? L'absence, le 10 mai de toute délégation DU peuple blanc du monde, et DU peuple jaune, n'était-elle pas une occasion unique et solennelle de promouvoir LE peuple noir de l'UNIVERS?

N'en doutons pas pensais-je, un cinglant démenti tombera d'une minute à l'autre.

Hélas! Hélas!....Hélaaas! La nouvelle a été confirmée par une lettre de Lagé Lik lui-même et d'une comparse, la dénommée Jacqueline Jacqueray sous la forme d'une Lettre à François Hollande, publiée par Créoleways ( http://creoleways.com/2015/04/14/memorial-acte-et-auto-reparation-luc-reinette-et-les-patriotes-du-cipn-interpellent-francois-hollande/ ) dans laquelle on peut lire : «  N’étant pas à ce jour convaincue, ( c'est Jacqueline qui tient la plume ) monsieur HOLLANDE que vous envisagez de vous départir de vos attitudes paternalistes et jacobines, notre Association a décidé de ne pas être présente ce 10 mai 2015, lors de l’inauguration officielle du MEMORIAL ACTe, que nous saluons et considérons comme une œuvre fondamentale aux plans architectural, symbolique et économique dont le prestige rayonnera sur toute la Caraïbe » etc, etc! . ( sic ).

C'est donc d'une pierre noire qu'il faut marquer ce jour funeste que nous conclurons par ce faire-part. Et par un requiem ( mès a lan mo !). voir le lien.

Kouté pou tann. Tann pou comprann !

 

Eskritatè a zot.

 

https://www.youtube.com/watch?v=bwuQeFCgXTs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

serge 15/04/2015 22:38

A tous ces troubles fêtes syndicalistes et revenchards, animés de méchancetés de haine et par une frustration intense, observez ce qui se passe en Afrique Noire, de cet esclavage qui n'en finit pas, de ces jeunes filles volées, violées, arrachées à leur famille et vendues. On ne vous entend pas pour dénoncer ces actes odieux, comme ceux de ces milliers de bateaux venant toujours du même continent, pleins à craquer de misère, de famine et de maltraitance.
Quand allez vous vous tournez vers l'avenir et considérer la chance qui vous est donnée de vivre dans un pays ou il est possible de s'exprimer librement.
Quand allez vous analyser objectivement cette chance là.
Et pour ceux qui prétende que l'esclavage d'antan a puisé les meilleures forces de l'Afrique d'où son déclin, observez que malgré cet afflux d'hommes forts et volontaires elle n' a pas permis malgré tout à la première République dite Noire, Haïti de ne pas dépérir tout de même.
Alors arrétez de vous comporter comme des enfants gâtés se plaignant que vos gâteaux arrosés de champagne millésimé ne sont pas bons.

Adrielle Montal 15/04/2015 00:15

Inauguré ou pas, absence ou pas. Mon point de vue est que ce mémorial finira un jour ou l'autre par être récupéré par certains pour devenir un bastion de revendication et de racisme.

Edouard Boulogne 15/04/2015 00:53

Hélas! Il l'est déjà.

Jean Dantan 14/04/2015 23:52

C'est bientôt les gens comme nous - les gens sains d'esprit - qu'il faudra soigner de la folie des gens qui ne sont pas comme nous (et très malades de la tête). Ce sera une nouvelle expérience de médecine transfusive, à l'image de la conception française (et gwadaienne) de la solidarité, autrement dit : ils dépensent et nous payons. Ils sont fous, et nous devons nous soigner... En tout cas prévoir l'hypothèse où il nous faudra bientôt notre lot d'antidépresseurs.