Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Lisant aujourd'hui le livre de Marc Ferro : «Ils étaient sept hommes en guerre » je tombe sur les pages qui m'ont donné l'idée de composer cette petite anthologie , toujours hélas! d'actualité, sur la hiérarchie des races, qui montre comment des hommes intelligents, du moins certains d'entre eux, ont pu commettre des erreurs, souvent génératrices de crimes de masses.

Et dans ce palmarès, nulle « race » n'est épargnée. Certains de nos lecteurs, antiracistes naturellement, devant le palmarès, s'amuseront, peut-être a déterminer les « racismes » les plus monstrueux. En ce qui me concerne, je m'abandonnerais bien à « cet éclat de rire énorme qui est un gouffre de l'esprit » selon Rabelais, si toutefois il était permis de rire de tout.

Le texte de Ferro qui est mon point de départ, se contente, lui, de montrer, - dans un livre consacré à la deuxième guerre mondiale, et au substrat mental de peuples et de leurs dirigeants - comment de tels préjugés peuvent être à l'origine d'erreurs fort dangereuses, comme Hitler et l'empereur Hiro Hito ont pu s'en rendre compte en leur temps.

 

Le Scrutateur.

 

( I ) La hiérarchie des races dans l'histoire récente ( par Marc Ferro ) :

 

« (….) Autre constatation, l'« ennemi principal » n'est pas seu­lement un ennemi ; il est également une proie : ainsi en va-t-il de l'URSS, ou plutôt de son territoire. Certes, à Ber­lin comme à Tokyo, bolchevisme ou communisme sont honnis mais les régions que contrôlent leurs dirigeants sont également convoitées. Sauf que le calendrier de Hit­ler et celui de Hiro-Hito sont inverses. Hitler compte pou­voir se saisir de l'Ukraine, du Caucase, etc., pour disposer des ressources qui permettront de gagner une guerre lon­gue contre la Grande-Bretagne et les États-Unis - arsenal de la précédente. Le Japon, lui, compte neutraliser les Américains et les Britanniques dans le Pacifique pour pou­voir ensuite se saisir de la Sibérie orientale et de la Mon­golie - vieux projet114.

Une double erreur de calcul.

Celle-ci tient, entre autres, aux certitudes qu'ont les diri­geants de ces deux pays d'appartenir à une race supérieure, répétons-le, à leur mépris de l'adversaire. « La poigne est une nécessité pour dominer le Russe », déclare Hitler, le 5 juillet 1941, deux semaines après l'invasion, jugeant que la victoire est à portée de la main. « L'Italien est diligent comme une abeille, mais, aux yeux du Russe, le principal apport de la civilisation, c'est la vodka. Son idéal consiste à ne faire jamais que l'indispensable, il subit notre conception du travail comme une malédiction. [...] Chez lui, la volonté de retour à l'état de nature se marque dans ses révolutions. » Une semaine après, dans ses

pos de table, Hitler lâche avec dédain : « Les Russes répu­gnent aux exécutions, aussi Staline se sert des Chinois et des Lettons, ce sont les mêmes qui faisaient office de bour­reaux dans l'Empire des tsars. » Le 27 juillet, les Alle­mands se battent devant Smolensk et font plus de 300 000 prisonniers. Hitler poursuit alors son analyse : « II doit nous être possible de dominer ces régions de l'Est avec 250 000 hommes bien encadrés ; prenons exemple sur les Anglais en Inde. Cet espace de l'Est doit pour toujours être dominé par les Allemands. Rien ne serait plus faux de notre part que de vouloir y éduquer la masse, ils sont anal­phabètes et doivent le rester, il faut qu'ils puissent vivre décemment, c'est aussi notre intérêt. Ils constituent une masse d'esclaves-nés et nous ne les torturerons pas avec des écoles. Le seul fait de leur donner à conduire une loco­motive serait déjà une erreur. [...] De la Crimée nous ferons une colonie exclusivement allemande : voilà notre Midi à nous, les Allemands115. »

Au Japon, ses conseillers ont expliqué à Hiro-Hito l'uti­lité qu'il y avait à enseigner au peuple qu'il est d'ascen­dance divine. Mais l'éducation a une autre fonction : « Comprendre quel privilège il y a à être japonais. » Dans les ouvrages qu'ont étudiés, enfants, les hommes de sa génération, le premier sujet de rédaction est le suivant : « Les gens disent souvent que notre pays est supérieur aux autres et mérite notre respect ; je désirerais savoir en quoi ce jugement est fondé. » Et le livre, bien sûr, d'y répondre car « c'est une bonne question ». Les valeurs occidentales qui avaient été prises en compte sont dévalorisées depuis que les États-Unis et l'Europe veulent « museler le pays ». Et les terres étrangères ne méritent pas plus d'éloges : Shanghai est une ville bruyante, Londres encombrée, Le Caire torride. Si le darwinisme pénètre les ouvrages, c'est sans doute à la fois parce que cette doctrine met en cause la vision chrétienne de l'homme et aussi qu'elle jus­tifie la supériorité et la montée du Japon116.

Le Japon doit tout à lui-même et ses voisins incarnent soit l'anarchie - telle la Chine -, soit une menace, telle la Russie. C'est par avance pour se protéger d'elle que les Chinois ont construit la Grande Muraille (sic). La présence du Japon en Chine doit donc être considérée comme une forme d'aide humanitaire - la semaine où Tojo est nommé Premier ministre « sur ordre supérieur (sic) », Hiro-Hito honore au temple Yasukuni les 15 013 Chinois morts pour la paix japonaise ».

Extraits du livre de l'historien Marc Ferro ( Pages 174 à 176 ) : Ils étaient sept hommes en guerre. Editions Perrin. Collection Tempus ).

 

( II ) Supériorité de la race blanche selon Jules Ferry : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/11/11/jules-ferry-la-superiorite-de-la-race-blanche-justification.html

 

( III ) Supériorité de la race noire : http://www.africaspeaks.com/kelani/fr/15112005.html

 

( IV ) Afrocentrisme et mouvement kamite, escroquerie ou pensée fondamentale : http://camerounlink.com/news/?SessionID=A3JN5AIM3QGVZ9ZDSTA2GXOERT2ZCL&cl1=8&cl2=69&bnid=85&seite=2&pid=266&sort=2&cat=0&wid=2

 

( V ) Supériorité de la race noire qui …...n'existe pas : http://www.africaspeaks.com/kelani/fr/15112005.html

 

 

 

Races supérieures.
Races supérieures.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article