Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Dès hier soir j'avais édité ces déclarations d'Ibo Simon, sur mon site facebook. Je le présentais ainsi : « Ibo Simon, c'est un personnage. On l'aime, ou on ne l'aime pas. Quelquefois il exaspère. On peut comprendre ceux qui sont exaspérés. Mais Simon c'est aussi un artiste, qui dans un style volcanique, mais empreint souvent d'un humour sarcastique interpelle ses compatriotes. Tant pis pour les culs serrés qui refuseront de l'écouter ».

Or ce matin je reçois plusieurs courriels de lecteurs qui n'ont pas accès à facebook et veulent écouter M. Simon Ibo. Apparemment il n'y a pas trop de culs serrés parmi les lecteurs du Scrutateur.

A mes quelques lignes d'hier soir, j'ajouterai celles-ci : Ibo, ne serait-il pas l'équivalent guadeloupéen de ce philosophe grec, cynique, un peu bouffon, parfois, mais tellement utile à la cité, qu'on appelait Diogène. Diogène était capable de se promener en plein soleil de midi, une lanterne à la main, en disant « je cherche un homme ». Or Diogène n'était pas homosexuel ( en tout cas pas plus, ni moins, qu'un autre Grec de l'époque ). Son paradoxe équivalait à celui qui court de nos jours, quand on dit «  il y a beaucoup de pantalons, mais peu d'hommes dedans ». Il est vrai qu'à la dimension courageuse de l'homme, Diogène ajoutait la dimension intellectuelle.

Diogène n'eut même pas peur d'Alexandre le Grand, qui en visite à Corinthe, vint lui rendre visite jusqu'au tonneau où notre homme habitait ( mais oui ). Au bout d'un instant agacé par cette visite il s'exclama à l'intention de l'illustre visiteur prodige ( qui fut élève d'Aristote ) «  Ôte toi de mon soleil ».

Alexandre amusé s'en fut, nullement outragé par cette téméraire assurance.

Souhaitons à IBO de ne rencontrer que des hommes aussi intelligents qu'Alexandre ( le Grand ).

 

Le Scrutateur.

 

https://www.youtube.com/watch?v=6Amfu5ShHjQ

 

Photos :

 

1 ) Ibo Simon, vu par le dessinateur de Guadeloupe 2000.

 

2 ) Diogène, le cynique, dans son célèbre tonneau.

Ibo Simon, ce Diogène guadeloupéen.
Ibo Simon, ce Diogène guadeloupéen.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antoine de Panou 09/03/2015 17:30

Le Diogène guadeloupéen, la formule est magnifique et rend parfaitement hommage à celui qui dit avec cet humour très supérieur qui le caractérise : pli gros diplome an moin cé en bon point. Quand on est capable de formuler les hoses ainsi, c'est que l'on n'est pas n'importe qui. D'autant que le regard d'Ibo SImon pétille d'intelligence et de grande humanité, ce qui ne va pas sans une certaine charité. Ibo SImon a sans doute fait sienne cette maxime de Chamfort : La meilleure philosophie, relativement au monde, est d'allier, à son égard, le sarcasme de la gaieté avec l'indulgence du mépris.