Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Nul doute que dans notre pays « la démocratie » soit en marche!!! Il serait temps que Sarkozy cesse de soutenir la « stratégie » du ni/ni, et pousse gentiment à la porte de l'UMP, les Juppé, NKM, et autres partisans palots de la capitulation devant les néo fachos ( islamo fachisme ), et autres gauchistes, et bobos décadents, à l'arrière train toujours offert à la violence anti nationale.

Plus l'on va, et plus on s'aperçoit que la classe politique actuelle, en France, est décadente et pourrie.

Si Sarkozy veut retrouver sa crédibilité de 2007, il faut qu'il comprenne que les stratégies politiciennes centro-gaucho-bobo, sont du même tabac que celles qui prévalaient dans les années 1930 et qui livrèrent le pays au nazisme. S'il ne comprenait pas les leçons de la montée inexorable du FN dans l'opinion publique, il serait balayé.

Il faut souhaiter qu'il admette que son alliance avec les forces populaires montantes est une des seules garanties de faire obstacle à un déclin irrémédiable, et à l'investissement de notre nation, par des forces de mort.

 

LS.

 

 

Hénin-Beaumont. La mairie incendiée, Steeve Briois menacé de mort

 

 

http://www.ouest-france.fr/henin-beaumont-la-mairie-incendiee-steeve-briois-menace-de-mort-3280825

En France : Hénin-Beaumont. La mairie incendiée, Steeve Briois menacé de mort
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raoul Dheste 25/03/2015 15:57

Nul doute que pour Manuel Valls ces événements sont une chance pour la Fance. Événements sur lesquels la presse est très très discrète (merci Germanwings, vu la façon très "généraliste" et très "pluraliste" dont les médias traitent l'information) et le peu qui relate quelque chose le fait vraiment a minima. Bien entendu Manuel Valls n'a pas personnellement craqué l'allumette. Mais il a indiscutablement incité une certaine forme de "citoyenneté" à s'exprimer selon ses méthodes habituelles, dans le déni le plus total puisque c'est la spécialité de la gauche. Les petits malins diront que c'est l'incendie du Reichstag, et Manuel Valls comme Sarkozy (tous deux puissants agents du Front national et roulant tous les deux pour François Hollande) continueront à vociférer des slogans qui seront autant d'encouragement pour ce qu'il est convenu d'appeler une chance pour la France, c'est-à-dire la dislocation de notre pays pour la plus grande fierté des socialos et pour le plus grand regret de leurs partenaires attitrés qui regrettent seulement de ne jouer que le rôle de wagon dans cette triste conjoncture. Vu la mnière dont se comporte l'UMP, on se rend compte que Nicoals Sarkozy, en réalité, roule pour Frnaçois Hollande depuis 2007 - comme Giscard a roulé pour Mitterrand depuis 1974. Le plus drôel (si l'on peut dire) c'est que pas plus aujourd'hui que lorsqu'il était à l'Élysée, Sarkozy ne se doute qu'il roule pour Hollande est pourtant réputé mépriser. C'est drôle, non ? Eh bien non ! Pas du tout. Ce sont les Fançais qui en supportent les conséquences, parce que la démocratie, c'est bien gentil, le suffrage universel, c'est parfait, mais à condition qu'il y ait des candidats pour qui on puisse voter, c'est-à-dire, en qui on ait envie d'avoir confiance, et ce n'est pas le cas. La conscience, en France, est morte en 1968, on dirait. Le bateau était en route, et bien qu'en panne, il a avancé encore quelque temps. Il lui a fallu quelques années pour s'arrêter. Entre 1968 et 1974, six années ont passé. Soudain Giscard vint, et le bouclier que les Français avaient cru pouvoir brandir contre François le fourbe et son machiavélique projet personnel s'est avéré empoisonné. Là, la France est en train de crever, et chacun - les consorts Balabla - viennent danser la carmagnole sur son lit d'hôpital. On fait au Front national à peu près ce que l'on a fait à Charlie Hebdo, mais, comme c'est curieux ! personne ne descend dans la rue pour crier "Je suis Marine". Les Français seraient-ils Si Sexistes ?

Antopine de Panou 25/03/2015 15:37

Cher Scrutateur, oui, il faudrait que Sarkozy comprenne. Mais il ne comprendra pas. Pas plus que Juppé, d'ailleurs. Et pas davantage madame NKM. Tous ces m'sieurs-dames (au moins je n'aurai aucun ennui en relation avec la théorie du genre) n'en ont que pour leurs petits péchés capitaux. Les uns, c'est la soif de revanche, les autres, c'est la soif de puissance, les troisièmes c'est la soif de prestige, les suivants ce sont toutes les soifs qu'ils veulent étancher : l'argent, la soif d'exercer une capacité de nuisance surdimensionnée,et derrière toutes ces soifs, toutes les ivresses qui vont avec. M. Sarkozy est très explicite quand il invite ses troiupes à un e lutte à mort contre le Front national, dont il fait une question de vie ou de mort. De mort pour son parti, bien entendu, l'Union des Mauvais Perdants, parti du mensonge et de l'imposture, parti à bout de souffle qui n'est rien d'autre qu'une coquille intellectuellement vide, même si parfois - sur des questions de bon sens élémentaire - il dit moins bête que la gauche, tout en disant pareil sur bien des questions d'ordre intellectuel et moral. L'absence d'idéal, de pensée, même, conduit chaque fois à la haine et à la rage. En cela,par son attitude à l'égard du Front national, l'UMP est en train de faire la démonstration qu'elle est sourde et aveugle aux signaux que lui envoient les Français et que, en revanche,elle est loin d'être muette alors qu'elle devrait tendre l'oreille et le regard vers les souffrances des Français et vers la démolition en cours du pays,démolition à laquelle elle n'a pas l'air de vouloir franchement tourner le dos pour se ménager... sur sa gauche. Tout cela se passe en public, au su et au vu de tout le monde. Les Français sont pris à témoin, découvrant tous les jours - en direct - qu'UMP veut dire Union des Mauvais Perdants. L'UMP, malgré l'énergie de son jockey qui cravache son cheval de bois avec talent mais sans se rendre compte qu'il est sur une monture factice, qui tourne en rond sur un manège qui n'a rien d'enchanté, est en capilotade et n'a pas - entant que Parti politique - devancé le Front national dimanche dernier. Elle arrive même derrière le Parti socialiste, c'est dire. Evidemment l'ambiguïté de l'étiquetage - Binôme Union de la droite ! - entretient le malentendu avec ses 20,08 % là où le binôme UNM (seul) réalise 6,51 % et le binôme Front national 25,19 %. Le problème actuel, c'est qu'à parier sur un cheval mort on joue perdant. Et l'UMP est un cheval mort. La victoire de François Hollande se donc profile nettement, car comme presque toute la classe politique actuelle, M.M. Sarkozy, Juppé, et consorts ou consoeurs sont des tracts ambulant du Front national.