Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Publier cet article, est-ce de « l'islamophobie »? Certainement pas. Ni islamophobie, ni « racisme » pour parler comme les automates, conditionnés par les incapables qui dirigent présentement la France.

Je fais partie de ceux, qui même aujourd'hui, étudiant l'islam, s'efforcent de tenter de dissocier un islam « civil » ( avec lequel on pourrait converser, dialoguer ) et cet islam Radical et fanatique que nous voyons chaque jour, se répandre en actes criminels et en incitation aux actes les plus violents.

Le souci du dialogue ne doit pas nous égarer. Il faut voir clair dans ce qui est.

Cet article de Marc Le Sthaller, sur le site Minurne, nous y aide.

 

Le Scrutateur.


 
QU’ALLAH MAUDISSE LA FRANCE ! CONTRIBUTION DE L’ETAT ISLAMIQUE A LA PAIX ENTRE LES PEUPLES (par Marc Le Stahler)

 

http://www.minurne.org/?p=1267

 

 

En décembre dernier, quelques jours à peine après qu’un régime écolo-socialiste finissant ait fait fermer arbitrairement et sine die Minurne Résistance – sans doute considéré comme un danger majeur pour la démocratie et pour la paix -, il laissait un nouveau média s’installer tranquillement sur internet et distiller sa haine viscérale, ses appels aux meurtres et au Jihad, exhortant les musulmans de France à rejoindre les territoires de l’Etat Islamique et faisant l’éloge des frères Kouachi et de Coulibaly.

«Dar Al-islam» – c’est le nom de ce torchecul – fait (en français sur le web) l’apologie de l’Etat islamique. Edité par l’agence multimédia Al-Hayat, cet organe officiel de communication de Daech diffuse sans vergogne sur les réseaux sociaux sa propagande mortifère.

Notre « gouvernement » ne s’offusque pas des hommages rendus par des musulmans à leurs « héroïques martyrs » (les frères Kouachi, Amély Coulibaly, le palestinien tueur de Copenhague qui a quand même réuni plus de 500 personnes à son enterrement) ; il accuse gratuitement et à tort le FN pour des profanations de sépultures perpétrées en fait par des militants antifas ; il exige de Roger Cukierman des excuses publiques pour avoir simplement exprimé de simples évidences ; il prépare un arsenal législatif et réglementaire destiné à faire taire les voix qui osent encore le défier ; il exige des médias aux ordres qu’ils ne fassent surtout pas « d’amalgame », qu’ils ne « stigmatisent » pas la population musulmane « première victime de la violence des terroristes »…
Mais il laisse les islamofascistes développer sur internet leur idéologie paléolithique, haineuse et sulfureuse.

Le numéro 2 de Dar Al-Islam vient de paraître. A la « une », en accroche, une photo de la Tour Eiffel assortie d’un titre enchanteur (excusez du peu) :

« QU’ALLAH MAUDISSE LA FRANCE »

000 - Dar Al-IslamEt pour ceux qui n’ont pas envie de feuilleter cette saloperie, en voici quelques extraits choisis…

Le musulman ne peut rester loin de cette terre sans être assailli par le regret et sans avoir l’envie de la rejoindre afin de se rapprocher de son Seigneur. Un groupe d’entre eux, nous leur rendons hommage dans ce numéro, ont décidé de frapper l’ennemi sur sa propre terre afin qu’il sache que la guerre ne se fait pas derrière une télé ou en votant dans un parlement. Il faut que la France pleure ses morts comme nous pleurons les nôtres, qu’ils voient le sang des leurs couler comme nous voyons celui des nôtres.

Nous n’avons pas d’avions pour vous bombarder comme vous nous bombardez. Nous avons des hommes qui aiment la mort comme vous aimez la vie. Quand ils se sacrifient pour leur religion, pour leurs frères et leurs soeurs, nous les pleurons tout en ayant la certitude qu’ils sont auprès de leur Seigneur dans Son paradis.
Dâr al-Islâm n’est qu’un outil d’incitation à la Hidjrah et au Djihâd et une modeste contribution de frères francophones qui vivent dans le Califat et qui voient autour d’eux cet État se construire sur le sang de leurs frères.
Il y a un temps pour tout, un temps pour vivre, un temps pour mourir, un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour aimer, un temps pour haïr, le temps est venu d’agir et de secourir la religion par la langue, le coeur, les membres, la plume et le sabre.

Quelle attaque plus grande contre notre religion qu’insulter et se moquer de notre Prophète bien aimé (sur lui la prière et la paix) comme l’ont fait les mécréants impurs et pervers de Charlie Hebdo. L’exécution de ces impurs réjouit tout croyant et attriste tout hypocrite !
 
Ach-Cha’bî rapporte de l’Emir des croyants ‘Alî qu’une juive insultait le Prophète (paix et bénédiction sur lui), un homme l’étrangla, le Prophète rendit son sang licite. [Rapporté par Aboû Dâwoûd n°4362].
 
Comment les chrétiens, en France et ailleurs peuvent accepter d’être gouverné par cette bande de vipères, nous appelons les chrétiens à ne plus accepter la domination juive et à accepter la seule religion qui défend les choses sacrées, la religion de tout les prophètes, la seule religion de vérité : l’Islâm.
 
Et le Calife des musulmans a incité au combat les croyants dans les pays occidentaux par l’intermédiaire d’Aboû Mouhammad Al-‘Adnânî lorsqu’il dit : « Alors Ô toi le Monothéiste ne rate pas cette bataille où qu’elle soit, attaque les soldats et les partisans des tawâghîts, leurs armées, leurs polices, leurs services de renseignements et leurs collaborateurs.
 
Fais trembler la terre sous leurs pieds, rends leur la vie impossible, et si tu peux tuer un mécréant américain ou européen, et particulièrement un français haineux et impur, un australien, un canadien ou autre que cela parmi les mécréants en état de guerre, habitants des pays qui se sont coalisés contre l’Etat Islamique, alors place ta confiance en Allâh et tue le par n’importe quel moyen.
 
Ne consulte personne, et ne demande de fatwa à personne. Que le mécréant soit un civil ou un militaire, ils ont tous le même jugement, tous les deux sont mécréants, tous les deux sont en état de guerre. Leur sang et leurs biens sont licites. Le sang n’est pas préservé ou rendu licite par les vêtements, l’habit civil ne rend pas sacré le sang, et l’habit militaire ne le rend pas licite.
 
Ce qui rend sacré le sang et qui interdit de le verser est soit l’Islâm soit Al-Âmân (pacte de sécurité) et il est rendu licite par la mécréance. Celui qui est appelé musulman, son sang et ses biens sont sacrés. Celui qui est nommé mécréant, ses biens sont licites pour les musulmans et son sang peut être versé, son sang est le sang du chien, pas de péché à le verser, et pas de prix du sang à payer.
 
Allâh le très Haut a dit : {Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.} [S. 9 v. 5].
Et Allâh le très Haut a dit : {Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous.} [S. 47 v. 4].
 
Vas-tu laisser le mécréant dormir tranquille dans sa maison pendant que les femmes des musulmans et leurs enfants tremblent de peur, effrayés par le bruit des avions croisés au-dessus de leur tête nuit et jour. Comment peux-tu supporter la vie et arriver à dormir ? Ne vas-tu pas secourir tes frères en jetant la crainte dans le coeur des adorateurs de la croix ? Alors Ô toi le mouwahhid, où que tu sois, aide tes frères et ton Etat comme tu le peux. Et le mieux que tu puisses faire, c’est de faire tous les efforts pour tuer n’importe quel mécréant français ou américain ou n’importe quel mécréant parmi leurs alliés.
 
Ce qui rend sacré le sang et qui interdit de le verser est soit l’Islâm soit Al-Âmân (pacte de sécurité) et il est rendu licite par la mécréance. Celui qui est appelé musulman, son sang et ses biens sont sacrés. Celui qui est nommé mécréant, ses biens sont licites pour les musulmans et son sang peut être versé, son sang est le sang du chien, pas de péché à le verser, et pas de prix du sang à payer.
 
Si tu ne peux pas par l’explosif ou la balle, alors isole toi avec l’américain ou le français mécréant ou n’importe lequel de leurs alliés, écrase leurs têtes avec une pierre ou égorge-les avec un couteau, écrase-le avec ta voiture ou pousse-le d’une montagne ou étrangle-le ou empoisonne-le. Ne désespère pas, ne faiblis pas et que ton slogan soit : « Que je meure si l’adorateur de la croix ou le partisan du Tâghoût vit ». Si tu ne peux pas alors brûle sa maison, sa voiture ou son commerce. Si tu ne peux pas, fais périr ses cultures. Et si tu ne peux pas crache-lui sur le visage. Si ton âme refuse cela alors que tes frères sont bombardés, se font tuer, que leur sang et leur biens sont rendus licites partout, alors poses-toi des questions au sujet de ta religion car tu es en grand danger. Car la religion n’existe pas sans alliance et désaveu. »
 
Lorsque il a vu les frères Said et Chérif Kouachi dans le besoin il leur a donné quelques milliers d’euros pour acheter ce dont ils avaient besoin pour leur opération, après qu’ils aient coordonné le timing de leur opération. Il était très attaché à la cause des soeurs en détresse, cela lui tenait vraiment à coeur et en particulier pour les soeurs dont les maris étaient incarcérés. Il était révolté de voir toutes ces mosquées fermées pendant que des soeurs dormaient dehors. Il a donné de l’argent, il a hébergé, il a trouvé des solutions à chaque fois que des cas se présentaient à lui
 
Si le musulman veut bien comprendre cette inimitié il doit comprendre l’histoire de ce pays et de ce peuple. On y remarque deux étapes majeures. La première est le fruit d’une royauté corrompue secondée par un clergé pervers et menteur qui tenait le pays d’une main de fer. Pendant cette période, que les historiens nomment l’ancien régime, le France a combattu l’Islâm à travers les croisades. Elle n’en fut pas une simple partisane mais elle en fut l’instigatrice. La première croisade (1096-1099) (guerre) contre l’Islâm a été provoquée par la propagande d’un pape français Urbain II qui est rentré en France pour appeler le clergé et la noblesse à combattre l’Islâm.
 
Après la révolution de 1789 fomentée dans les loges maçonniques, la France s’est trouvée une autre religion tout aussi mensongère et idolâtre que le catholicisme romain : la démocratie et la laïcité. Les élites françaises toujours aussi corrompues et immorales ont continué à combattre l’Islâm au nom, cette fois, du progrès et de la raison lors des guerres coloniales pendant lesquelles la France a envahie et occupée le Maghreb, l’Egypte et, lors de la campagne de Napoléon, une partie du Châm. Des massacres coloniaux ont été commis pendant cette période. Une guerre ouverte contre les lois islamiques a été menée.
 
A cause de l’emprise de la juiverie usuraire sur la France après la seconde guerre mondiale la France a apporté un soutien sans faille au Sionisme dont le but était d’arracher la terre bénie du Châm, la terre des Prophètes aux vrais croyants pour la donner aux juifs blasphémateurs assassins des Prophètes qu’Allâh a décrit : {Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l’engagement, leur mécréance aux révélations d’Allâh, leur meurtre injustifié des prophètes.} [S. 4 v. 155]. Manuel Valls déclare que les Juifs de France sont l’avant-garde de la République, ils doivent donc mourir en premier dans la guerre qui oppose l’Islâm et le Califat à la France. Cela a été bien compris par les frères Mouhammad Merah et Amedy Coulibaly (qu’Allâh leur fasse miséricorde).
 
Les lois sur l’interdiction du Hidjâb, les lois anti-terroristes qui permettent l’emprisonnement de tout musulman sans aucune preuve sérieuse, sont autant de gifles au visage de tout musulman qui croit encore qu’il est possible de cohabiter avec les mécréants ou pire de vivre l’Islâm sous l’autorité des mécréants.
 
Allâh a jeté l’effroi dans leur coeur et ils sont terrorisés par le retour du Califat et la bannière noire du Tawhîd qui bientôt flottera sur la Mecque, Médine, Baghdâd, Constantinople jusqu’à Rome.
 
Nul ne peut donc ignorer que la France est habitée par une haine sourde et irrationnelle contre l’Islâm et les musulmans qui l’a poussée à se mettre à la tête de la coalition contre le Califat. Ce pays faible, en pleine crise économique et morale dont le peuple est abruti par les divertissements, où la presse people est plus lue que la presse politique, déclare la guerre à un Etat où chaque habitant est un combattant en puissance ayant suivi un entrainement militaire et faisant la guerre pour sa foi, espérant le paradis éternel s’il est tué.

Quelques jours seulement après les attentats bénis du frère Aboû Basîr (qu’Allâh l’accepte parmi les martyrs) le parlement français a voté à l’unanimité la prolongation des frappes contre le Califat s’exposant donc à d’autres attentats sur le sol national.

Je m’arrête là, mes chers compatriotes, je ne suis même pas certain que vous avez eu le courage de lire ce fatras jusqu’au bout.

Mais je ne peux terminer ce post sans poser quelques questions à ceux qui nous gouvernent, par l’intermédiaire de ceux qui nous surveillent :

1 - Jusqu’à quand, Messieurs Hollande, Valls, Cazenave (je ne cite même plus la Garde des Sceaux, intimement convaincu qu’elle est passée à l’ennemi depuis longtemps), jusqu’à quand, Messieurs, allez vous faire semblant de ne pas voir cette guerre nouvelle qui nous est déclarée, sur notre sol, dans nos banlieues, et même dans nos campagnes ? Est-ce de votre part sottise ou complaisance, voire complicité ?

2 - Quand allez vous prendre les mesures appropriées à cette situation tragique, afin de tenter d’éviter à la France un sort terrible, une guerre civile sans pitié qui mettra face à face une population haineuse et exhortée par une partie de ses « religieux » à tuer et une population désarmée et par nature pacifique ?
Imaginez un seul instant l’hilarité générale que vous avez déclenchée à l’annonce de la confiscation de quelques passeports de quelques candidats au Jihad en Syrie et en Irak ?
Sont-ce les seules idées sorties de vos cerveaux d’énarques avachis pour défendre le pays que vous on confié les Français ?
Quelles mesures avez vous prises contre les survols de sites stratégiques, y compris sur Paris, par des drones coûteux, sophistiqués, à des moments choisis et simultanés ? Comptez vous nous faire croire qu’il s’agit de quelques jeunes plaisantins fortunés ?

3 - Quand cessera enfin l’autocensure des médias, toujours prêts à jouer ce qu’ils considèrent comme de « l’apaisement » alors qu’il ne s’agit que de connivence, voire de complicité ?
Quand cessera la dictature du politiquement correct, quand les citoyens pourront-ils, sans risquer la prison ou l’exécution médiatique, exprimer leur peur de cette explosion majeure qui menace notre Patrie ?

4 - Allez vous laisser un parti se déclarant ouvertement de la mouvance islamique faire campagne aux prochaines élections départementales, sous le prétexte imbécile qu’il existe un parti Chrétien-Démocrate ?
Depuis quand les Chrétiens-Démocrates de la malheureuse Christine Boutin seraient-ils devenus un groupuscule dangereux et appelant au meurtre et à la haine ?

L’histoire semble se répéter, en bafouillant…

La France est gouvernée par des incapables qui la conduisent, comme à l’aube de ce que furent « les années les plus sombres de notre histoire », vers un tragique destin.

Peuple de France, réveille toi, « ils » sont devenus fous !

Marc Le Stahler

 

QU’ALLAH MAUDISSE LA FRANCE ! Par Marc Le Sthaller.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Quand l'Occident était livré aux barbares païens et que ses élites étaient métastasées jusqu'au trognon par l'hérésie d'Arius, il s'est trouvé des évêques pour défendre courageusement ce qui restait du troupeau de NSJC. Comment se fait-il que, de nos jours si mauvais, nos pasteurs ne pipent pas mot sur l'Islam ? Sont ils si métastasés par l'hérésie - mais alors laquelle, la moderniste ? - qu'ils ne peuvent plus faire la différence entre la vérité et le mensonge, entre les œuvres de Dieu et celles de son singe infernal ? L'Islam n'est évidemment pas de Dieu à cause de ses fruits qui sont abominables et Mahomet, son fondateur homicide, est très probablement le faux prophète prévu par St Jean dans son Apocalypse. Alors, ils attendent quoi, nos pasteurs, pour confesser NSJC ? La saint glin glin ?
Répondre