Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Il ne m'appartient pas de commenter, un débat auquel j'ai moi-même participé. Je laisse la parole aux lecteurs qui ont bien voulu me faire part de leurs réactions, en observant l'anonymat ou de simples initiales pour ceux qui m'ont écrit par courriels. J'ai laissé le nom d'Eric Domichard, et de Marie Lou Brizard qui se sont exprimés librement sur facebook.

Ceux d'entre vous qui veulent s'exprimer peuvent le faire en commentaires à cet article, en toute liberté et franchise.

 

Le Scrutateur ( 21 heures 30 )

 

1 ) Jacques Domichard j'ai beaucoup apprécié la qualité du débat ,les sous thèmes qui y on été traiter ,et l'ouverture qu'il y a eut de la part de la responsable du mouvement pour la réparation qui reconnue enfin la participation de l'AFRIQUE DANS cette trajédie

1 h · J’aime

Jacques Domichard La maitrise incontestablement était du coté de notre AMI Edouard Boulogne d'autant plus que ces arguments n'on laisser aucun doute à ceux qui pourrait avoir un réel désire d'écouter avec le coeur;...

1 h · J’aime

 

 

2 ) Marilou Brizard Merci Édouard Boulogne pour ton intervention à la télévision. Tu es le seul à oser remettre l histoire à sa place.

 

3 ) Cher Scrutateur,
A chaud, ma réaction de « métro », vivant immergé au sein de la population martiniquaise depuis 20 ans, reste douloureuse.
Attaché à cette population dont j’ai choisi de partager l’existence, je reste désolé de constater l’importance artificielle donnée à la colonisation et à l’esclavage par une minorité de plus en plus réduite qui se réclame du peuple tout en sachant combien elle en est éloignée
Qu’auront retenu les téléspectateurs d’un débat entre un « intellectuel » cultivé et mesuré et une femme simple un peu dépassé par l’enjeu : probablement la responsabilité des Africains et l’idée de réparation aux contours incertains.
Souhaitons que   ce débat contribue à inciter nos compatriotes à chercher à gagner la liberté du « savoir ».
Merci.
LK

 

4 )

 

Je souhaite vous dire Bravo pour la clarté de vos propos ce soir, pour le calme dont vous avez fait preuve au cours du débat et pour la justesse de votre attitude vis à vis de votre interlocutrice (Mme Hilgros, je laisse volontairement de coté la journaliste). Vous avez été d'une extrême correction vis à vis d'elle sans pour cela vous laisser faire et c'était assez difficile à mon sens. Vous avez marqué des points incontestablement. Vous êtes un homme courageux, cultivé, et courtois. Il est dommage que nous n'ayons pas de responsables politiques de ce niveau en Guadeloupe.
Bonne soirée et encore toutes mes félicitations pour ce soir et pour tous les autres jours où je vous rends visite sous mon pseudo.
Cordialement

FB.

 

 

 

Premières réactions de nos lecteurs sur le débat de Gpe 1ère consacré à à la polémique ursulliène sur la commémoration de la Shoah.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Mr Boulogne,
Bravo pour votre soirée débat, votre pédagogie, calme et courtoisie qui me changent des habituels pugilats télévisés qui amusent la galerie mais laisse le cerveau vide et pas plus avancé qu'avant !
Votre contradictrice en dehors de ses positions tranchées mais sans consistance n'a pas apporté grand chose de neuf.
Si elle est représentative du MIR, je voudrai lui suggérer de se battre vraiment pour reverser la réparation espérée aux populations africaines restées en souffrance, la distribution équitable devrait-être de la haute voltige !
Quand à la partie internationale du MIR, les descendants d'esclaves sont comme les descendants de déportés ou de prisonniers à travers les ages, bien démunis, quelle que soit la taille du clapet et des cris d'orfraie qui en sortent, la moitié du Monde devant l'équivalent à l'autre sous une forme quelconque, bon courage à leurs descendants pour chausser leurs bottes élimées du Droit.
L'Histoire du Monde et les erreurs de parcours sont une réalité dont nous payons tous un prix moral, les souffrances physiques et le désespoir ayant disparus depuis longtemps pour ceux qui ont quitté dramatiquement l'Afrique malgré eux.
Cette Dame, est à la croisée des chemins entre les théories de La traite négrière européenne : Tome 3, Vérité et mensonges de Jean Philippe Omontunde (Auteur) et de Le génocide voilé : Enquête historique Tidiane N'Diaye (Auteur).
En ce qui concerne les Européens et la France coupable... (Elle n'est pas la seule) elle pourra noter que s'il existe des écrits et une descendance heureusement nombreuse concernant la Traite européenne, il n'en existe aucune des descendants d'esclaves de la Traite arabe, les Hommes ne pouvant plus procréer par défaut d'organe reproducteur.
Elle devrait recaler sa pensée sur la pénétration des blancs en Afrique, si les mouillages des pays côtiers étaient effectivement fréquentés depuis le haut moyen age, l'intérieur a mis bien plus de temps à se laisser apprivoiser en dehors des grands fleuves. René Caillié, premier homme blanc a pu rejoindre Tombouctou en 1830 (Ed la découverte Voyage à Tombouctou ).
Les grandes "routes" du sel , de l'or, des armes, de la drogue et des esclaves existent depuis la nuit des temps et des caravanes et il n'y avait aucun pilote blanc à l'époque pour assurer la sécurité des voyageurs !
Elle pourrait aussi consulter Bernard Lugan, spécialiste de l'Afrique et un peu plus les archives documentés du Scrutateur sur l'esclavage !
Bonne soirée, cordialement Cjj.
Répondre
C
Bravo au scrutateur pour sa démonstration courtoise mais ferme.
Il faut effectivement réfuter systématiquement tous les mauvais arguments servant une mauvaise cause et ne pas laisser aux petits juges autoproclamés la possibilité de dévoyer l' Histoire .
L'esclavage a été une période douloureuse et cruelle dont le souvenir ne doit pas être occulté, de la même manière que toutes les autres périodes aussi douloureuses et cruelles de l'histoire de l'humanité.
Il faudrait obliger les "réparationistes" à préciser leur vision :
Qui doit "réparer"
Qui doit recevoir
Forme de la réparation
Il leur faudra alors démontrer :
En quoi les français d'aujourd'hui seraient responsables des actes de ceux d'hier et en quoi un citoyen d'origine africaine,polonaise, maghrébine , italienne, vietnamienne ou ...guadeloupéenne devrait payer de ses impôts cette "réparation" ?
Comment, dans une société aussi métissée que la notre, répartir la "réparation" faudrait-il établir
un barème entre les nuances de couleurs et revenir à la classification raciale d'antan ?
Faudra-t-il établir un bilan entre la "réparation" et la valorisation de la citoyenneté accordée par la France à ses anciens esclaves et envisager un solde de tous comptes ?
Encore de beaux débats en perspective !
Répondre
P
j'ai assisté à ce débat avec attention , vous avez exprimé avec calme et courtoisie ce que bon nombre de guadeloupéens (y compris moi même ) n'auraient su dire avec autant de justesse et une argumentation sans faille.
personnellement j'ai souvent expliqué à des amis guadeloupéens que la citoyenneté française(que nous avons voulu) depuis 1946 a réparée les erreurs du passé en nous faisant accéder à un niveau de vie comparable à l'européen ou l'américain moyen .
de plus la présence française dans la caraïbe nous garantie une sécurité que nous n'aurions pas si nous étions théoriquement indépendant.
la France est et reste encore un grand pays. A nous de la gratifier de notre reconnaissance plutôt que de vouloir nous en séparer.

Merçi pour vos analyses judicieuses et si fructueuses ! "la liberté guide nos pas !"
Répondre