Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Peu m'importe certains engagements qui ne sont pas les miens, ( notamment syndicaux ) de Frédéric Régent, jeune guadeloupéen, historien, professeur à la Sorbonne.

Ce qui m'importe, c'est qu'il distingue entre les engagements politiques ou syndicaux, d'une part, se réclamant de la justice, qui parfois, ( et souvent très vite dans la conjoncture, change de camp ), passionnels, et sujets à révision, et d'autre part le métier d'historien qui a pour objet la connaissance vraie des évènements et conjonctures passées (bien différentes des politiques mémorielles, immergées dans les subjectivités les plus effervescentes, et plus soucieuses, souvent, d'imposer leurs « visions », sans aucun souci d'une objectivité quelconque. « J'ai fait ceci dit ma mémoire. Il est impossible que je l'ai fait, dit mon orgueil. Et à la fin c'est toujours l'orgueil qui s'impose à moi comme souvenir » dit à peu près Frédéric Nietzsche ).

Régent, le sait. Il tente d'élaborer une oeuvre d'historien, ce qui n'est pas facile. Historien, antillais, il s'est assez naturellement orienté vers les phénomènes passés liés à l'esclavage. Ses livres peuvent être contestés. Et l'historien ( véritable ) recherche la contestation, polie, argumentée et compétente de ses pairs ( surtout ), car son ambition ce n'est pas de faire du bruit et de s'édifier une statue, mais de faire progresser la connaissance honnête, et « scientifique » du passé. Ce qui m'inspire ce petit articulet de la douzième heure, c'est un texte de notre compatriote, que je livre à votre réflexion, et qui me paraît tout à fait d'actualité.

 

Le Scrutateur.

 

« Ce ne sont ni l'Occident, ni l'Afrique et encore moins la Nation ou la République qui sont responsables de l'esclavage, mais des hommes avides d'enrichissement et de pouvoir. D'ailleurs l'historien ne réfléchit pas en termes de coupables et de victimes, mais tente d'expliquer les phénomènes historiques. L'historien n'est pas le juge du passé. Il faut bannir toute idée de tribunal de l'histoire; ».


 

Frédéric Régent.

 

Frédéric Régent, l'esclavage, et...le métier d'historien.
Frédéric Régent, l'esclavage, et...le métier d'historien.
Frédéric Régent, l'esclavage, et...le métier d'historien.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article