Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Je reçois de l'UMP, cet article ( et ces liens ), par lesquels sur RTL, l'ancien président de la République, actuellement président de l'UMP, s''exprime sur les cours dramatique des évènements , .

Le Scrutateur est indépendant de tous parti politique, même de droite. Nous sommes un lieu de réflexion, mais aussi de convictions.

Ce soir je ne commenterai pas les idées de M. Sarkozy.

Je les livre telles quelles au lecteur. A lui de juger.

 

LS

Nicolas Sarkozy : « Nous pouvons améliorer les mesures de sécurité pour renforcer la sécurité des Français »

 

http://www.u-m-p.org/actualites/a-la-une/nicolas-sarkozy-nous-pouvons-ameliorer-les-mesures-de-113251201?utm_source=a2_titre&utm_medium=email&utm_campaign=2015_01_12

 

Nicolas Sarkozy : « Nous pouvons améliorer les mesures de sécurité pour renforcer la sécurité des Français »

« Bouleversé » par la fraternité des Français rassemblées, réunis en masse pour rendre, dans un moment d'unité nationale unique, un hommage aux 17 victimes des attentats terroristes à Charlie Hebdo, à Montrouge, à l'hyper casher de la porte de Vincennes mais également pour rappeler les valeurs intangibles de notre nation dont la liberté d'expression, Nicolas Sarkozy a participé, lundi, à la matinale de RTL.

L'occasion pour le président de l'UMP de souligner combien les Français avaient « donné au monde entier une image assez bouleversante, celle d'un pays qui fait d'un drame une opportunité pour se tenir debout, pour réagir, pour être courageux, pour être uni ». Mais également pour estimer que si les Français étaient descendus dans rue « c'était aussi pour dire une seule chose : on n'a pas peur et on ne fera pas changer notre mode de vie, on ne dira pas ce qu'il faut dire, on ne baissera pas la tête ».

Soucieux de « préserver ce climat d'union au service de l'efficacité et d'une certaine idée de la dignité dans nos démocraties » tout en voulant faire avancer le débat, Nicolas Sarkozy s'est interrogé sur la meilleure façon de garantir aux Français « que leur sécurité sera mieux assurée et que rien ne sera laissé de côté ».

« L'unité ne doit pas empêcher la lucidité. C'est la lucidité qui nourrira la solidité de l'unité », a-t-il confié au micro de RTL poussant les responsables politiques au devoir de lucidité et d'analyses. « Sans esprit polémique, sans esprit partisan, il faut qu'on aille au fond des choses, sur ce qui s'est passé, comme cela s'est passé et qu'est-ce qui pourrait être amélioré », a-t-il lancé, proposant une commission d'experts parlementaire ou un groupe de travail bipartisan.

Estimant que l'on pouvait, en France, améliorer les mesures de sécurité pour renforcer la sécurité des Français, Nicolas Sarkozy a détaillé toutes les actions qui pourraient êtes mises en place et que porte l'UMP depuis l'élection présidentielle de 2012 : le renforcement de nos liens avec les services de renseignements étrangers ; l'adoption, par le Parlement européen, du programme américain PNR (qui permet de tracer les passagers vers certaines destinations) ; la création de nouvelles places de prison pour permettre l' « encellulement individuel » des djihadistes afin d'éviter la propagation d'idées mortifères, barbares et scandaleuses ; l'impossible retour sur notre territoire de djihadistes partis se former au Yemen ou dans d'autres pays ; le renforcement de la lutte contre le trafic d'armes de guerre ; l'adaptation de l'équipement des services de police pour pouvoir répondre lorsque nécessaire aux terroristes ; la sanctuarisation des moyens de la police et notamment ceux du renseignement...
Afin de nourrir le débat, Nicolas Sarkozy s'est demandé s'il n'était pas temps de réfléchir à l'efficacité des services de police et revoir sur certaines points l'équilibre entre la liberté de chacun -qui est essentielle- et l'efficacité des services de police. « Nous sommes en permanence sur le fil du rasoir entre les principes démocratiques que nous dévons respecter (nos libertés) et en même temps l'efficacité des services de police », a-t-il remarqué.

Interrogé sur l'immigration, Nicolas Sarkozy a jugé qu' « on ne pouvait pas continuer comme ça. Si elle n'est pas liée au terrorisme, elle complique les choses en générant des difficultés d'intégration et de communautarisme. L'immigration, qu'on a tant de mal à juguler, crée la difficulté de l'intégration qui crée le communautarisme. Et à l'intérieur du communautarisme peuvent se glisser des individus comme les auteurs des attentats... ».

Dans ce contexte, Nicolas Sarkozy recevra très prochainement avec l'ensemble fdes dirigeants de l'UMP toutes les autorités religieuses « pour voir avec elles ce que nous devons faire, y compris celles de l'Islam qui ont leur part de responsabilité pour apaiser et rassembler ».

 

Sur les évènements en cours, Nicolas Sarkozy s'exprime.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Excusez-moi si j'ai mal lu, mais si j'avais dû retenir un seul mot de ce communiqué, ce serait celui.. d'opportunité. Un mot que l'on peut prendre à tous les sens, de quelque point de vue que l'on se place. Excusez-moi encore, des fois que j'aurais mauvais esprit, je ne fais pas exprès. La lecture des événements est si difficile, à chaud ! J'ai du mal, j'avoue.
Répondre