Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Certains se demandent peut-être comment, moi qui suis si opposant à l'islamisme, et au terrorisme qui est son âme et son arme, j'ai pu, être si adversaire du cri de ralliement « Je suis Charlie ».

C'est que j'ai l'habitude de l'analyse politique, et du phénomène si important de la SUBVERSION politique. Et que, dès lors, j'ai immédiatement perçu que sous le slogan que l'on sait, un gouvernement en perdition, grâce au recours à des  communicants de pointe, a choisi de faire de la récup à grands frais, et grands coups de trompettes médiatiques.

Il s'est agi de promouvoir une idéologie libertaire (mais liberticide ! quand on l'analyse ) celle de Charlie-Hebdo, qui est comme un chancre accroché à toutes les valeurs fondatrices de notre civilisation, un C-H racolé éhontément par un gouvernement de nuls, pour s'emparer de la légitime indignation populaire devant l'assassinat d'hommes, - avec lesquels on peut n'être pas d'accord, mais dont on ne pouvait accepter le sort inhumain qui leur a été réservé, - à son profit "d'organisateur de la défense des valeurs" dites « républicaines ».

L'immense majorité des marcheurs du 11 janvier a défilé pour le refus de la violence et du terrorisme sauvage.

J'aurais moi-même pu défiler contre ce terrorisme, au nom de la France, et de ses valeurs. Mais je me suis démarqué de l'opération publicitaire qui consistait à ravaler la face décrépite de l'actuelle majorité de gauche, en manipulant la générosité naïve de centaines de milliers de personnes, de tous horizons politiques. .

L'émotivité était à son comble ces jours là, elle n'est pas encore retombée. C'est elle qui a communié avec les mimiques du pseudo président Hollande, larmoyant et tendre, à qui mieux mieux, et à tous propos, incapable, cette foule submergée par l'émotion, de concevoir ce qui est l'éternel jeux des princes, à savoir la « comédie du pouvoir ».

Et cette récupération a fonctionné, ( mais combien de temps pourra-t-elle durer ?) puisque Hollande a bondi dans les sondages ( voir la deuxième photo de cet article).

C'est en cela, et en cela seulement que j'aurais pu assentir aux propos de M. Wonal Selbonne, dans ce court débat d'une demi-heure qui l'a opposé ce soir sur Guadeloupe 1ère ( émission le Buzz ) à M. Jim Lapin.

En revanche, à un ou deux détails près j'aurais souscrit à l'argumentation de M. Lapin, excellent, non dépourvu d'humour, ce qui ne gate rien.

Selon Jim Lapin, les gens ont défilé pour la défense de la liberté d'expression, tout en reconnaissant que celle-ci a des limites, prévues d'ailleurs, en France, par la loi. Il a souligné qu'il ne partageait pas toutes les valeurs de C-H, et qu'il ne le lisait pas régulièrement.

Sa limite, selon moi est son manque de lucidité quant à la manipulation sous-jacente ( à moins que M. Lapin ne partage les valeurs hollandistes ce qui expliquerait, et ce serait dommage, sa cécité sur ce point particulier ).

Ronald Selbonne, lucide sur un seul point, s'est comporté par ailleurs en bon petit extrémiste indépendantiste guadeloupéen.

Ce type de personnage est bien connu. Il est pour la liberté absolue d'expression, comme les révolutionnaires français de 1792. La suite est connue : «  mort aux ennemis de la liberté ».

Pour Jim Lapin, avec un tel adversaire la partie était facile.

 

Le Scrutateur.

Le Buzz sur Guadeloupe 1 ère, était ce mercredi soir 21 janvier, consacré au slogan «  Je suis Charlie » .
Le Buzz sur Guadeloupe 1 ère, était ce mercredi soir 21 janvier, consacré au slogan «  Je suis Charlie » .
Le Buzz sur Guadeloupe 1 ère, était ce mercredi soir 21 janvier, consacré au slogan «  Je suis Charlie » .
Le Buzz sur Guadeloupe 1 ère, était ce mercredi soir 21 janvier, consacré au slogan «  Je suis Charlie » .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Livia 22/01/2015 10:39

Sans être une philosophe aguerrie en analyse politique, je n'ai pas marcher dans la combine charlienne, pour la simple raison que c'était hollande et sa bande qui proposait ce truc fumeux "Je suis Charlie"!
Comment rejoindre cette marche, quand on n'a jamais ouvert un seul n° de ce torchon (je viens de découvrir, ce que ce C.H était vraiment)!
Je suis donc resté chez moi!