Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'écrivain ( point « vaine », en dépit de son sexe ), Chantal Delsol, voit dans l'irrévérence un des traits majeurs de l'esprit européen : «  Quand l'Europe se met à révérer - un homme, un système, sans oeil critique ni soupçon -, on peut être sûr qu'elle est frappée de malemort. Son cadeau de baptême, c'est la distance ».

S'il est vrai, alors, dans le monde médiatique, la France est de moins en moins européenne, et c'est, paradoxe parmi les paradoxes, du côté de Bruxelles, ( mais pas de la Commission ) en la personne d'une charmante petite polémiste ( comme on dit d'un « bon petit punch », que l'on déguste ! ) Charline Vanhoenacker, que se sont refugiées les mânes des Guitry, des Léon Daudet, des Pierre Dac, et autre Desproges.

Notre Charline, face au François Hollande, n'y va pas de main morte, aussi souriante qu'incisive et mortelle, il suffit d'en contempler la victime, se disant, sans avoir lu Molière, ( Keynes lui suffit comme aux autres de la promotion Voltaire ) « mais que Diable suis-je venu faire en cette galère? ». .

Nous avons la chance, dans un autre registre d'avoir Eric Zemmour, mais il nous manque Charline.

Charline! Ô Charline! Pour le salut de l'Europe, la vraie, celle de Molière et de Racine, de La Bruyère et de Chamfort, et de Saint-Louis, venez à nous, sollicitez la naturalisation française.

Hélas! Il est apodictiquement certain que vous ne l'obtiendriez pas, pendant plusieurs années encore, même....sans papiers !

 

LS.

 

http://www.dailymotion.com/video/x2e14vi_le-billet-de-charline-vanhoenacker-moi-aussi-j-aime-les-frites-vous-etes-libre-ce-soir_news?start=10

 

Post Scriptum : Charline est Brave, comme Eric est Grand. Mais elle est Belge, et comme elle parlait sur France Inter....bonjour les dégâts !

Elle sera bientôt reconduite à la frontière ( malgré Schengen. Mais il y a des cas où...n'est-ce pas! comme dirait Jean-Marie ! ).

Alors nous la reverrions après 2017. Quoique ! dirait Raymond Devos. Car sur les questions de... « croissance », nos politiques sont susceptibles, Nicolas, bien sûr, et Marine même ( sur un autre registre ).

Ce qu'ils diront, peut-être, n'est pas dit dans la chanson.

 

PHOTOGRAPHIES :

 

1 ) La petite fée du jour : Charline.

 

2 ) En France la censure est volontiers appelée Anastasie. L'image en offre la représentation traditionnelle, avec les ciseaux nécessaire aux « coupures ».

Hollande a enfin rencontré une maîtresse ( femme ). Mais elle est Belge. Hélas !
Hollande a enfin rencontré une maîtresse ( femme ). Mais elle est Belge. Hélas !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Quelle honte pour la France de voir le Président de la République traité avec autant de familiarité potache, pour ne pas dire de franc mépris. Il faut dire que notre "Caton" d'occasion l'a bien cherché. On ne joue pas impunément avec les responsabilités qui accompagnent la magistrature suprême, et notre Hollande-groland en est la plus parfaite illustration. Lui, Président de la République a réussi à rabaisser la fonction à la qualiité de sa personne. Il n'est cependant pas l'unique responsable : les Français qui l'ont élu en ont largement leur part et la classe politique tout entière dont la dérive initiée par Giscard - très Le Quesnoy sur le ton - a fini par donner aux Groseillela maîtrise du terrain et le magistère du ton. C'était ce que voulaient Hébert et ses pairs, dès l'époque du Père Duchêne, c'est-à-dire dès l'origine de la mascarade républicaine.
Répondre