Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La question « Qu’est-ce qu’être Français » mériterait certes, un plus grand développement. J’ai déjà traité, justement de façon plus développée, cette question, dans plusieurs de mes livres, notamment dans l’introduction de France, Garde-nous. Mais je choisis de publier, ci-dessous, un cours texte, qui fait partie d’un échange sur facebook d’hier, pensant qu’il peut aider certains dans leur argumentation sur le même sujet.

 

LS.

 

Etre Français ce n'est pas simplement une affaire de papiers. C'est pour certains, les plus nombreux, une imprégnation ( critique et lucide ) des valeurs historiques et spirituelles de cette vieille nation française ( plus de mille ans ), et pour d'autres la volonté de s'intégrer, avec lucidité et critique, et le désir d’imprégnation pour la progéniture ) à la France. Yves Montand, de père et de mère italiens, était un Français ( de gauche, comme d'autres sont de droite , croyants, ou non croyants ). Être Français, même si l'on s'appelle Malik ou Fatima, c'est être capable de dire devant le Palais de Versailles, c'est le palais de "nos rois", comme devant Notre Dame de Paris : C'est une cathédrale catholique très ancienne, et belle, de notre pays, comme un Français catholique devrait pouvoir dire devant la Grande Mosquée de Paris, c'est une mosquée, symbolique de la présence en France de compatriotes musulmans. Nous n'en sommes pas là. Et le climat actuel dans le monde islamique a de quoi susciter le pessimisme, de même que l'état d'esprit de nos "élites" acharnés contre le christianisme au nom d'une laïcité" qui est en réalité "laïcisme" de combat, comme le démontrent leurs déclarations nombreuses ( celle de Vincent Peillon, par exemple ) et une très étrange bienveillance pour l'islam. 

 

LS.

 

Beau Poème de Charles Péguy, pour illustrer le thème de cet articulet :

 

1
Heureux ceux qui sont morts
Pour la terre charnelle.
Mais pourvu que ce fut
Dans une juste guerre.

2
Heureux ceux qui sont morts
Pour quatre coins de terre.
Heureux ceux qui sont morts
D'une mort solennelle.

3
Heureux ceux qui sont morts
Dans les grandes batailles.
Couchés dessus le sol,
A la face de Dieu.

4
Heureux ceux qui sont morts
Dans un dernier haut lieu
Parmi tout l'appareil
Des grandes funérailles.

5
Heureux ceux qui sont morts
Car ils sont retournés
Dans la première argile
Et la première terre.

6
Heureux ceux qui sont morts
Dans une juste guerre
Heureux les épis mûrs
Et les blés moissonnés.

 

 

Être Français ! ( Aujourd’hui ).
Être Français ! ( Aujourd’hui ).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'était très dur d'être et français et catholiques en France aujourd'hui !
Depuis "l'affaire Charlie" c'est encore plus difficile!
Répondre