Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Depuis de très nombreuses années, j'ai des contacts avec les dirigeants du groupe Ichtus, avec mes amis du groupe Ichtus, et, entre autres leur remarquable revue intitulée Permanences.

« Sont, eux aussi, la jeunesse de France », même ceux qui ont maintenant l'âge du Scrutateur.

Ce message qu'ils publient, je vous le communique.

Il prouve que sous la glace du « politiquement correct », sous cette croute fétide, continue à circuler des ruisseaux d'eau vive.

Et il y aura des résurgences.

« Hommes de peu de foi, » pourquoi tremblez vous?

 

E.Boulogne.

 

 


 
 

  18 janvier 2015

 

 

 

Après Charlie, les catholiques peuvent-ils faire quelque chose pour la France ? 

 

Chers amis,

 

Après le choc, la gueule de bois et la récupération tous azimuts !

 

Après l'émotion, la question difficile : que pouvons-nous faire ?

 

Parce que l'âme de la France est chrétienne, les catholiques ont une responsabilité particulière.

 

La paresse, la facilité, le manque de courage, la pensée unique laïcarde, la dérision, le manque d'argument, la peur de "choquer" sont-ils des raisons pour enfouir notre foi et notre culture française ?


 Agir en catholique dans la société peut-il être un facteur aggravant de la situation, du militantisme et de l'esprit de conquête de l'Islam ?

 

Certains disent qu'il faut faire respecter la République par la force et nous disons depuis toujours que cela ne peut suffir et que c'est la France qu'il faut donner à aimer. Pour cela,  Simone Weil disait que cela demande de : "concevoir la réalité correspondant au nom de la France, de telle manière que, telle qu'elle est dans sa réalité, elle puisse être aimée avec toute l'âme". 


 

« Le danger d'islamisation, disait le Cardinal Vingt-Trois sur Europe 1 en décembre 2010, c'est si, nous, nous ne savons pas ce que nous voulons. Ce n'est pas le problème de savoir si les musulmans veulent être musulmans, ça c'est clair qu'ils veulent être musulmans.

 

Le problème, c'est de savoir si nous, nous voulons être quelque chose.

            

Il est évidemment plus difficile de se remettre en cause que de remettre en cause les autres. Nous qui refusons l'invasion migratoire, sommes-nous mariés et si oui, combien d'enfants avons-nous ? Nous qui disons « non » à l'islamisation de notre société, allons-nous à la messe chaque dimanche ? Élevons-nous nos enfants dans la Foi ? »               

 

L'esprit de Charlie, comme le dit Guillaume de Prémare est une réduction culturelle. Comment pourrait-il être celui d'une France aimable par les musulmans et par les chrétiens... ?

 

Alors les catholiques français peuvent-ils être le sel de leur terre pour en révéler le goût ? 

 

Pour faire aimer la France de toute son âme, il faut apprendre à donner la France à voir et à admirer, à manger et à boire, à comprendre et à chanter. Il faut toucher les coeurs avec la joie de l'Evangile qui a infusé notre histoire.

 

Pour pouvoir faire quelque chose pour la France, dans la situation actuelle, il ne faut pas bien sûr sous-estimer la difficulté. Il faut donc travailler pour exercer partout ses responsabilités comme nous y invite le Cardinal de Paris et pour cela se former de multiples façons...


 Vous trouverez dans cette lettre, chers amis, références et liens vers de nombreux outils, textes, audios, videos et formations dès cette semaine pour vous aider dans votre travail.

 

Nous vous encourageons à les diffuser autour de vous et à inviter aux formations proposées.

 

Amitiés.

 

Bruno de Saint Chamas

Président

 

 

 

Après Charlie, les catholiques peuvent-ils faire quelque chose pour la France ? Par Ichtus.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonsoir Mr Boulogne,
Il est navrant de constater que plus les églises se vident, plus les mosquées se remplissent !
Pour l'islam, internet se fait sergent recruteur !
http://www.edialogue.org/index/fr-convert?&plk=pi-79-2y4-m&gclid=CJHt0t-To8MCFYTJtAodKmwAxA
Pour le christianisme, j'ai peut-être mal cherché, mais je n'ai pas trouvé d'équivalent !
Par contre, j'ai trouvé au moins un converti vers la chrétienté qui rassure :
http://www.aleteia.org/fr/religion/article/le-premier-imam-converti-au-catholicisme-12834001
Extrait rassurant mais rarement évoqué :
Vous viviez en Inde dans une zone musulmane?.../
/...Et à partir de ce doute qui s’est emparé de vous pendant que vous prêchiez, comment a commencé le processus de votre conversion?

Dans le Coran, il est dit que Mahomet est mort, mais que Jésus-Christ est toujours vivant. Quand j’ai lu ceci, j’ai pensé, alors… lequel dois-je accepter, celui qui est mort, ou celui qui est vivant?

J'ai demandé à Allah lequel je devais accepter, et j'ai commencé à prier afin qu’il m’aide, et quand j'ai commencé à prier, j'ai ouvert le Coran ; et le Coran, au chapitre 24 verset 10, dit que si tu es en doute sur le Coran, interroge la Bible

J’ai donc décidé d’étudier la Bible. C’est alors que j’ai compris qui est le Dieu véritable et, à partir de là, j’ai embrasé le christianisme.
Gardons l'espoir, regardons vers l'avenir et retournons nombreux dans les églises, la nature a horreur du vide !
Bonne fin de journée, cordialement Cjj.
Répondre