Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

C'est en 1905 que fut voté la loi sur la laïcité. Il s'agissait en fait moins de laïcité que de laïcisme c'est-à-dire d'une loi foncièrement matérialiste, antireligieuse et antichrétienne. La résistance, alors, des chrétiens fut telle, que les promoteurs de l'interdiction totale du christianisme durent transiger. Cette transaction engendra la loi de 1905. Les promoteurs de celle-ci se donnait du temps pour arriver à leurs fins, comme en témoigne cet extrait d'un discours au parlement de M. René Viviani, prononcé le 8 novembre 1906 : « Tous ensemble, par nos pères, par nos aînés, par nous-mêmes, nous nous sommes attachés dans le passé à une oeuvre d'anticléricalisme, à une oeuvre d'irréligion. Nous avons arraché les consciences humaines à la croyance. Lorsqu'un misérable, fatigué du poids du jour, ployait le genoux, nous l'avons relevé, nous lui avons dit que derrière les nuages il n'y avait que des chimères. Ensemble, et d'un geste magnifique, nous avons éteint dans le ciel des lumières qu'on ne rallumera plus. Voilà notre oeuvre, notre oeuvre révolutionnaire. Est-ce que vous croyez que l'oeuvre est terminée? Elle commence au contraire ».

C'est exactement ce que disait il y a peu à la télévision, le dénommé Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, qui entendait utiliser l'école pour endoctriner les enfants de France à leur programme « révolutionnaire », disent-ils.

Nous avons l'écho de ces luttes dans l'article, et surtout la vive discussion qui oppose dans la video suivante, l'un de ces messieurs, au grand Philippe de Villiers.


 

Le Scrutateur.

Philippe de Villiers : “On est en train de vivre un changement de peuplement”

 

 

05/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Philippe de Villiers est intervenu hier 4 novembre sur RMC dans l’émission d’Eric Brunet, face à David Gozlan, secrétaire général de la Fédération Nationale de la Libre Pensée. A la suite d’un recours de La Libre Pensée, le tribunal administratif de Nantes, a fait démonter la traditionnelle Crèche de Noël installée tous les ans dans le hall d’accueil du Conseil général de Vendée. Le Conseil général a démonté mais a indiqué qu’il ferait appel.

Quelques extraits en texte des paroles de Philippe de Villiers (audio complet en bas de cet article) :

Personne ne le dit à votre antenne, moi je vais le dire. Je n’ai pas peur des francs-mac’, moi. Ca ne m’a jamais fait peur. Et d’ailleurs l’œuvre du Puy du Fou est une œuvre de Chrétienté qui fait rayonner l’âme de la France.

Ce qui est en train de se passer, là, c’est l’islamisation progressive de la France. Partout. Partout les digues lâchent. La vague continue. On est en train de vivre un changement de peuplement. Je pèse mes mots. On est en train d’accepter en France pour l’islam ce que l’on se met à refuser à la chrétienté. (…) Nous allons devenir une république islamique, dans 30 ans, ce sont les démographes qui parlent.

Il y a des millions de Français qui en ont ras le bol que l’on détruise l’identité de la France. Et bien moi, je suis le porte-parole de cette France-là. (…) Puisque c’est le moment des vérités (…) On est en train de vivre un chassé-croisé extraordinaire en Europe. D’un côté l’avortement de masse et de l’autre côté l’immigration de masse avec la complicité de beaucoup de politiciens. (…) Quand on se réveillera, il sera peut-être trop tard. Il faut se réveiller, et je suis là pour ça.”

 

Ne pas oublier de cliquer sur ce lien où Philippe de Villiers remet les pendules à l'heure, avec le talent, et le courage qu'on lui connait.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uRLTtTXKcy8#t=743 

 

La photographie met en valeur le livre de Jean Sévilia qui annalyse dans le détail la lutte du siècle dernier qui aboutit à la Loi sur la laïcité.

Formidable mise au point de Philippe de Villiers sur l'assassinat de la France par les irresponsables
Formidable mise au point de Philippe de Villiers sur l'assassinat de la France par les irresponsables
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claude HOUEL 10/12/2014 22:33

La crèche et la laÏcité:

Non, l’interdiction de la crèche n’est pas anodine.
Elle relève d’un mouvement de fond déjà commencé chez d’autres, les anglo-saxons en particulier.
Dans les revues scientifiques anglaises ou américaines, par exemple, on a remplacé le décompte du temps adopté de longue date par toute la planète, à l’exception notable des pays musulmans, par une référence passe-partout qui ne signifie rien pour personne :
Les sigles AD ( anno Domini ou Année du Seigneur)et BD qui se référaient trop , aux yeux de certains, à la naissance du Christ ont été remplacé par EC (ère commune) ou BEC (avant ère commune). Ainsi, tout en gardant la même date de départ, on ne froissait personne…croyait-on, car il y a d’autres calendriers , hébraïque ou musulman, qui n’ont pas les mêmes références.
Bref à trop vouloir en faire on est souvent à côté de la plaque.
Ref : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ère_commune

Plus surprenant encore, en 2011 Médiapart fustigeait ceux qui s’élevaient , au nom de la laïcité, contre les prières de rues musulmanes, au motif que cette religion envahissait l’espace publique . Ces valeureux journalistes estimaient que la laïcité avait bon dos et que l’on ne devait pas la brandir à tout bout de champs.
En toute logique M. plenel devrait s’insurger, d’égale manière, pour défendre les crèches,il lui suffirait de garder le même article en changeant la date et l’objet du recours abusif à la laïcité.
Cela aurait beaucoup de panache !
Ref : http://blogs.mediapart.fr/blog/stephanelavignotteorg/030311/le-betisier-de-la-laicite-1-les-prieres-de-rue-violent-la-loi

En toute logique enfin, la gauche ne devrait pas réclamer le maintien du repos dominical,
La référence au Dominus n’étant pas très laïque.
De la même manière les Noël des enfants organisés dans les services publiques doivent disparaître ou se tenir dans des espaces privés et la Poste ne plus accepter les lettres de nos enfants au père Noël.
Les exemples ne manquent pas et se cantonner à la seule interdiction de la crèche vendéenne relèverait de la discrimination. Mais l’on connaît l’affection de la République pour cette terre rebelle depuis les colonnes infernales révolutionnaires...

Aline Héa 10/12/2014 16:07

Il est vrai que les rats prolifèrent dans les égouts. Philippe de Villiers, là, fait figure de projecteur et les rats - bien que certains se disent fils de la Lumière - ont horreur de ça. Il faudra donc s'attendre à une grosse campagne de propagande anti-Villiers dans les semaines ou dans les mois à venir. Les rats ont toujours été vecteurs de peste, ne l'oublions pas (et la peste rose est aussi mortelle que la peste bubonique).