Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A une lectrice de facebook qui déplore les misérables persécutions subies en France, à l'approche de Noël, par les catholiques ( campagne contre les crèches de Noël...entre autres! ), mais qui se demande si nous ne sommes pas des témoins impuissants, je réponds, d'autant plus amicalement que je la connais, et qu'elle est une ancienne élève : « Non, pas inutiles! Dénoncer le mal est déjà le début d'une action. Ce refus incite à refuser la résignation. Il faut ensuite soutenir les initiatives de ceux qui s'organisent, et les rejoindre quand on peut. Bien avertir, aussi, les candidats aux élections qui quêtent nos suffrages qu'ils ne les auront pas s'ils se montrent hostiles, ou indifférents à ce qui nous tient à coeur, et nous tenir à notre décision. Et puis quand on a la chance d'être chrétien, ( et je me tiens en garde, écrivant ceci, contre le risque toujours présent de pharisaïsme ) pas seulement des "vont à la messe", mais de ceux qui approfondissent la nature de cette foi, sa doctrine, son histoire, etc, et témoigner par l'exemple. Il faut se mobiliser pour arracher le monde à cette anomie ( anémie...aussi ! ) qui le menace, et notre pays au premier rang. « La joie de l'âme est dans l'action » disait le maréchal Lyautey. Oui, mais dans une action pensée, méditée, organisée, et concertée. Ce blog du Scrutateur s'inscrit dans cette perspective d'action pensée, dans la lumière du christianisme, par un "philosophe" ou du moins qui essaye de l'être.

J'écris pour stimuler, et même quand je polémique ( un genre littéraire qui, bien manié, peut être utile, même, et surtout, quand il choque certains, en les arrachant à leur bon petit conformisme inspiré de la machine à emboutir qu'est le système médiatique, et cette paresse qui n'est pas un vice mineur, mais qui nous menace tous ), je me bat dans la perspective politique au sens noble, du maintien en vie, de l'esprit, incompatible avec la conformité bête et souvent inconsciente, se prenant, pourtant, pour la fine fleur de l'élite en marche vers le meilleur des mondes possibles.

Donner matière à penser à ceux que le conformisme étouffe, ( d'autant plus grave quand il s'ignore lui-même ), tenter de maintenir l'esprit critique, et l'esprit de résistance, fournir des éléments d'approfondissement culturel permettant de découvrir, ou redécouvrir l'originalité foncière du christianisme, par rapport à la mécanicité mortifère de ce que l'on appelle culture dans un monde où les modèles que l'on nous propose sont des Jack Lang, des Pierre Bergé, etc, telles sont les raisons de ma mobilisation personnelle quotidienne, de nombreuses heures, devant mon clavier d'ordinateur, et les livres dignes de ce nom, par lesquels passe la possibilité d'une culture personnelle, sans laquelle, la politique n'est, à droite comme à gauche, qu'agitation futile et vaine, sauf pour ceux qui n'y voient qu'occasion de se trémousser devant les caméras de leurs maîtres, comme des marlous, ou d'engranger la maximum « d'oseille ».

C'est pour ces raisons que j'orne souvent les articles du Scrutateur de références éditoriales aux oeuvres que je recommande, ou de photographies des couvertures de ces ouvrages. Mon intention étant d'inciter les lecteurs à les acheter et à les lire ( et méditer ).

Qu'un sur cent des lecteurs comprenne cette intention, et je serais comblé.

Le découragement est un péché. Que l'on médite même, à la limite, cette phrase célèbre de Guillaume d'Orange : «  Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer ».

 

Le Scrutateur.

 

PS : Que ceux qui auraient haussé les épaules en lisant ce billet matinal, aillent sur le chemin qu'ils ont choisi, celui des outres pleines de vent, cymbales vaines et retentissantes !

 

Photographie : La troisième photographie est celle d'une oeuvre de Jacques Du Broeucq, représentant l'espérance. Il s'agit, n'est-ce pas d'une de ces oeuvres, ainsi que son écrin, de ce christianisme "obscurnatiste" de leurs songes embrouillés.

Et si l'espérance était un devoir, par Le Scrutateur.
Et si l'espérance était un devoir, par Le Scrutateur.
Et si l'espérance était un devoir, par Le Scrutateur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

espoir et FOI 11/12/2014 04:41

Il y a milles raisons de vivre ,l'espoir en est une. N'oublions pas les autres!
ce sont sûrement ces raisons là qui construisent la foi et rendent plus fort chaque jour!