Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Elle est jeune, elle est blonde, elle sourit joliment ( sauf par instants quand le bouc émissaire refuse le rôle qu'on lui attribue ), mais elle fait ce pour quoi on la paye, c'est-à-dire disqualifier ( tenter de... ) la lucide Cassandre ( incarnée par un mâle ) qui s'exprime avec la ferme volonté ( denrée devenue rare dans le PAF audio-visuel français du hollandisme avancé, j'ai nommé Eric Zemmour.

L'actualité donne raison, ces jours-ci d'un Noël que les hommes du pouvoir voudraient bien voir éradiqué dans cette France où, cependant, les analyses de Zemmour, heures par heures se voient tragiquement confirmer par la montée sanglante au front, de Daesh.

Pourtant, pour qui travaille Zemmour, sinon pour la France, pour nous les citoyens, menacés de toutes parts par les islamistes, mais aussi, et d'abord par cette minorité de Français, dans « l'establishment », et chez les hommes du « pouvoir « . A gauche ( mais des voix discordantes commencent à s'élever ) mais aussi à droite, chez des hommes ( et des femmes ) collabos par anticipation, lâcheté et ignorance confondues, à qui, il est hors de question que j'apporte mon concours à de prochaines élections où ils tenteraient d'utiliser la dualité Gauche/droite, pour en définitive, pratiquer la même politique d'abandon de toutes nos valeurs les plus solides et nobles.

Nous devons écouter Zemmour, et surtout le lire.

Lire Le suicide français, et pas seulement l'acheter ( ce qui est déjà bien ). Le lire du début à la fin, le crayon à la main en annotant l'ouvrage. Ou le lire, en s'aidant de la table des matières, en choisissant les chapitres dont les titres nous interpellent. Lire comme une vache ( conseil de Nietzsche ) c'est à dire lentement, en ruminant.

C'est un livre de pensée, plus et mieux qu'un livre de polémique auquel voudraient le réduire les saboteurs, et les termites de la politique ( ces poux de bois de la politique comme on dirait chez nous aux Antilles françaises ).

C'est aussi un livre de polémique. Et alors? !!!

La polémique est un art littéraire, qui son utilité quand elle est maniée avec talent, et c'est une arme.

Quoi! N'y avait-il pas de polémique dans le combat du général de Gaulle, à Londres, et après?

Apprenons à nous battre, et pour cela : entrainons au combat notre ciboulot, qui est ce que voudraient supprimer les « poux de bois », pour achever leur travail de décomposition, et imposer leur diarrhée idéologique comme modèle de la religion d'un monde fini.

En attendant, écoutons sur LCI, face à une jolie ( et redoutable en un sens, en cela, aux yeux des têtes de linotes ) petite fonctionnaire du désordre établi.

 

Edouard Boulogne.

 

https://www.youtube.com/watch?v=e2d-xgYSApc

Clash sur LCI : Quand Eric Zemmour menace de quitter le plateau.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 23/12/2014 22:11

En cette soirée du 23 Décembre, nous apprenons le décès à l'âge de 86 ans , de Jacques Chancel. Merci à lui pour s'être efforcé de faire connaître, penser et réfléchir; tant sur les ondes avec RADIOSCOPIE qu'en télévision avec LE GRAND ECHIQUIER, où il savait converser avec la personnalité qu'il recevait. Que de culture !

Fidel Azor 23/12/2014 16:23

C'est drôle de voir à quel point l'intelligence est désormais étrangère au "débat" français, et surtout aux plateaux de télévision où le sentiment s'installe - chez moi en tout cas - que les interviewers ne comprennent pas plus ce qu'ils disent que ce qu'on leur dit. Quant à Audrey Crespo-Mara, elle incarne la séduction. Mais derrière la séduction, qu'y a-t-il ? Il paraît que le diable n'a rien de répugnant. Qu'il est même capable d'incarner la séduction à son apogée...