Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

( I ) Il y a un an je déjeunais chez de vieux amis, à St-Claude ( Guadeloupe ). Parmi les invités, il y avait une fille du maître de maison et son époux, tous deux résidents à Nantes, de droite, tendance UMP. L'on en vint à parler de l'occupation du terrain de Notre dames des Landes, près de Nantes, destiné à recevoir le nouvel aéroport de la grande capitale régionale occupé par une violente opposition gauchiste, qui à cette date du 04 novembre 2014 n'est pas terminée.

Notre ami nantais déclara : « Je ne suis pas un électeur socialiste, mais avec une immense majorité de nantais, toutes tendances politiques confondues, je crois que l'engorgement actuel du trafic aérien à Nantes ne peut plus durer sans risques, et que la construction d'un nouvel aéroport est indispensable, et que le site de ND des Landes est le meilleur. Mais l'extrême gauche s'y oppose, et en fait une question de principe ».

Il disait cela en un demi sourire qui signifiait bien : « que ces messieurs s'arrangent entre eux ».

 

( II ) Ce midi ( 04 11 2014 ) j'écoutais sur LCI, un débat dirigé par Michel Field, avec deux militants verts, Clémentine Autain, et un individu au sexe incertain. On parlait du site et du barrage de Sivens, et de tout ce qui se déroule depuis la mort de Rémi Fraisse dans les circonstances que l'on sait.

Nos deux écologistes raides comme la justice évoquent « l'assassinat » du jeune homme, justifient la violence qui s'ensuit, et dénoncent le refus des autorités de comprendre la justesse des revendications militantes.

Field, assez sarcastique leur demande pourquoi ils n'ont pas protesté quand le gouvernement a refusé de prendre en considération les désiderata de la Manif pour tous et de ses centaines de milliers de manifestants, à plusieurs reprises, alors qu'à Sivens il n'y avait que quelques centaines de manifestants.

Nos deux justiciers ne tentent même pas une réponse. Seul le durcissement de leurs visages signalent qu'ils ont parfaitement entendu la question. Ils embrayent, sans transition sur leur thème favori : le lâche «  assassinat » de Rémi. ( sic ).

 

( III ) Au parlement, la grasse bourgeoise verte, Cécile Duflot, au lieu d'une question orale au ministre de l'écologie Ségolène Royal, propose une minute de silence en hommage à Rémi ! La stupéfaction est grande et le président de l'assemblée , Bartolone pourtant, se voit obligé de lui répondre que l'usage en ces lieux est de ne faire silence qu'en faveur des héros morts pour la France. Le culot cynique de ces gens là est sans limites.

 

( IV ) Qui fait la loi, en France? La responsabilité du pouvoir en place, et de son assise idéologique qui sape le moral du pays depuis tant d'années, est certes grande dans ce manque de respect des Duflot et consorts.

Mais, nous, gens de droite, et aussi parmi les gens de gauche qui ont gardé le sens de l'honneur et de la patrie restons sereins, et tentons de garder notre sang-froid. C'est la nuit qu'il faut croire à la lumière, et c'est dans les tempêtes qu'il faut rester calme.

Comme j'ai tenté de le faire en regardant le spectacle de l'émeute dont vous considérerez de larges développements en cliquant sur le lien qui suit.

Vous y verrez de « nombreux Rémi », c'est-à-dire de gentils garçons ( d'ailleurs son papa l'a dit à la TV ), généreux et pacifiques comme ses petits copains et copines de la video youtube.

Vous y verrez aussi la police. Une police que j'ai trouvée d'ailleurs parfaitement maîtresse d'elle-même et calme, face à ces provocateurs puants. Ce n'est pas, mes amis, la police du gouvernement. Elle obéirait aussi bien à un gouvernement de droite, voire d'un gouvernement du Front National le cas échéant. Parce que c'est la police du gouvernement légal, sinon légitime. Nous sommes encore dans un Etat de droit ( même branlant ). Pour l'instant la légitimité du pouvoir en France c'est l'Hollande, parce qu'il a été élu par une majorité de Français. Je ( et vous aussi, probablement ) ne supporte pas cet homme ( je veux dire sa politique et l'idéologie gaucharde qui l'inspire ). Mais où irions-nous si chacun n'obéissait qu'à ses humeurs? Nous ferions comme font les poissards et les poissardes que vous verrez à l'oeuvre. Dieu nous protège de cette déchéance.

Entre parenthèses, ces gens ivres de haines, gonflés de bile, de chyle, d'humeurs empestées ( au sens médical du terme ), « la révolution est un soulèvement de l'humeur » disait le Martégal, ils sont l'extrême gauche.

Hollande, Valls, Mélenchon, l'Aubry, la Duflot, et certains crabes honteux de la fausse droite nous parlent sans cesse des dangers occasionnés par « l'extrême droite » de leurs fantasmes.

Mais qui met les rues de Nantes, de Renne, de Paris, et le barrage de Sivens, à feu et à sang? Ce n'est pas l'extrême droite, c'est l'extrême gauche réelle. Et pour qui ont voté ces casseurs enragés, ces femelles enfiévrées, comme on en voit dans le film, et pas toutes très jeunes, sinon pour Hollande.

Et moi de leur dire, maintenant qu'ils se déchirent : « c'est vous qui l'avez voulu, grands cons! ».

En 1968, mai 68, cette engeance, la même, ce sida de la vie politique s'en était pris à la France, à travers la personne de de Gaulle. Ils avaient été très loin. Mais le général après avoir laissé pourrir la situation avait magistralement repris en mains la situation.

Son discours du 30 mai 68, claqua comme un coup de tonnerre.

Plus d'un million de gaullistes déferlèrent sur les Champs Elysées. Vous pourrez l'écouter en cliquant sur le deuxième lien.

Les plus âgés le redécouvriront avec émotion. Les plus jeunes découvriront ce qu'est un vrai chef, et un grand homme d'Etat.

Qui aujourd'hui, au cas où, serait capable d'un tel coup de maître? Hollande? Attention camarades ( oh pardon! Amis ) qui pouffez. Retenez vous. Il arrive qu'on meure de rire.

 

Le Scrutateur.

 

( A ) Emeute gauchiste à Nantes : https://www.youtube.com/watch?v=CFj3oc7vTm0

 

( B ) De Gaulle discours du 30 mai 1968: http://www.youtube.com/watch?v=mfSN462bKMc

 

Photographies symboles de l'Hollandisme.

 

 

 

Ces « gentils » casseurs hollandistes, tels que les aiment les ennemis de la France.
Ces « gentils » casseurs hollandistes, tels que les aiment les ennemis de la France.
Ces « gentils » casseurs hollandistes, tels que les aiment les ennemis de la France.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

castets 05/11/2014 07:25

Bonjour Mr Boulogne,
Je n'entends personne s'en émouvoir, aucun journaliste ni Politique l'évoquer, encore moins les organismes en première ligne dans les conflits du genre Sivens !
Et cette Décentralisation que nous voulions à toute force et qui mobilise tant de de niers et d'énergies inutiles, et la Régionalisation nouvelle qui réclame tant et tant d'heures de palabres et de discussions stériles, à quoi peuvent -elles bien servir si l'Etat doit reprendre la main au moindre grain de sable, c'est scandaleux ! Je m'interroge de plus en plus sur la vacuité de nos penseurs politiques engagés à vie dans le système !
La Décentralisation centralisée, belle démonstration de la nullité de nos Élites et de l'inefficacité républicaine .
Bonne journée, cordialement.
Cjj