Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un des ministres du parti au pouvoir (une année x, mais ce n'était pas l'année de la femme ! ) effectue une tournée de sa circonscription.
Il visite en premier un complexe scolaire et écoute les plaintes des élèves et des profs.
  - "Monsieur le ministre, on n’a pas de mazout et on s’attend à un hiver très dur;  nos salles de cours sont petites, la moitié des bancs sont brisés, tout comme  la majorité des fenêtres… etc., etc., etc."

Après avoir entendu toutes leurs doléances, il répond:
- "Ne vous en faites pas, tout sera corrigé le plus tôt possible."
Il monte alors dans sa Mercédès neuve et continue sa tournée en s’arrêtant à la prison locale.
Là aussi les plaintes sont nombreuses:
- "Monsieur le ministre, on aimerait avoir une meilleure qualité de repas, plus de couvertures et de draps et le personnel ne suffit pas, etc., etc., etc."
Et le ministre de répondre:

    - "Tout sera corrigé, ne vous en faites pas."
Il retourne à sa Mercedes et, pendant le voyage, donne des instructions à son secrétaire:
- "Alors, Michel, faites envoyer à l’école une équipe de réparations pour remplacer quelques fenêtres et boucher quelques trous, mais rien d’autre. Ensuite, faites envoyer une autre équipe à la prison pour installer une piscine, des bains jacuzzi, des bains turcs (hammam), un sauna, une salle de loisirs avec un téléviseur de 50 pouces, etc., etc. "

Le secrétaire, tout surpris, lui répond:

- "mais, ce que vous me demandez, monsieur le ministre, n’a pas de sens. "

Et celui-ci de lui répondre:
  - "Voyons Claude, on est déjà allés à l’école, on n’y retournera plus. Mais  pour ce qui est de la prison…on  ne sait jamais"

 

On n'est jamais trop prévoyant !
On n'est jamais trop prévoyant !
On n'est jamais trop prévoyant !
On n'est jamais trop prévoyant !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article