Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Reprise du rythme de parution du Scrutateur, dès ce soir 19 octobre. LS.


 

Posted:

Consultant international sur l'Afrique et les migrations, docteur en sciences de l'information et de la communication, Jean-Paul Gourévitch vient de publier un ouvrage qui a reçu un accueil polémique par la presse. Et pour cause, il vient de signer dans la collection “Pour les nuls”, qui vise le grand public sans rien lâcher sur l’exigence scientifique, une somme sur Les Migrations. Jean-Paul Gourévitch répond à L'Action française 2000 :

"Vous et votre éditeur avez été victimes d’une tentative de déstabilisation. Pourquoi, alors que vous êtes un spécialiste internationalement reconnu de la question ?
NComme il était difficile de s’en prendre à l’ouvrage, on a cherché à diaboliser l’auteur, et ainsi à discréditer à la fois le propos et la collection. Tout est parti d’un seul article très “militant” d’une journaliste de l’AFP, repris in extenso le jour même et le lendemain par cinquante et un journaux parmi les plus célèbres qui n’ont ni consulté l’ouvrage, ni interrogé l’auteur ou l’éditeur. Cela peut laisser rêveur sur la déontologie d’une certaine presse qui, pourtant, ne se fait pas faute de donner des leçons. Quand mon avocat et moi-même avons demandé à l’AFP comment elle comptait réparer le préjudice subi, l’Agence a répondu qu’elle ne voyait pas où se trouvait ce préjudice. Pourtant, dix millions de lecteurs de cette presse ont bien été “informés” qu’il s’agissait d’un ouvrage écrit par un auteur “très à droite” donc suspect. La preuve : ses thèses avaient été citées par le Front national, et des sommités de gauche et d’extrême gauche, les seules interrogées par la journaliste, en contestaient la teneur. Pourtant, aucune n’avait lu l’ouvrage, puisqu’il était sorti le jour même et qu’elles n’avaient pas reçu de service de presse. Bien entendu, on s’attardait sur les événements organisés par la droite ou l’extrême droite au cours desquels l’auteur avait donné des conférences, en oubliant ceux organisés par la gauche ou l’extrême gauche au cours desquels il était également intervenu, voire en niant qu’ils aient existé, alors qu’ils sont parfaitement consultables sur Internet et ont donné lieu à des publications. On en est même venu à contester ma qualité de consultant international sur l’Afrique et les migrations. Pourtant, en vingt-cinq ans de carrière dans ce domaine, j’ai fait plus de trente-cinq missions, dont certaines ont duré des mois, voire des années, notamment en Afrique, pour des organismes aussi divers que l’Unesco, l’Union européenne, Le ministère des Affaires étrangères, la Banque mondiale, des ONG ou des cabinets d’expertise. Et mon rapport sur les migrations subsahariennes a été voté par le Conseil de l’Europe à l’unanimité (moins deux abstentions), ce qui n’est quand même pas courant. On ne peut résister seul à cette lapidation organisée. J’ai obtenu des droits de réponse de la part de trois journaux qui en avaient rajouté jusqu’à la diffamation. Mais je constate avec amertume que, dans un pays profondément divisé où l’opinion publique n’est plus en phase avec ses représentants, il est difficile, sur un sujet sensible et qui pourtant concerne son présent et son avenir, de porter une parole documentée, indépendante, aussi impartiale que possible, qui donne les sources de ses données et explicite sa démarche."

 

Migrations : le livre que les nuls de la presse n'ont pas lu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Peut-être que nous sous sommes tous trompés sur l'identité française, et que les phénomènes migratoires sont des évolutions naturelles du devenir des états ?
En quoi le gaulois est-il moins sauvage que le migrant qui fuit la misère, ou la liberté de se déplacer dans un nouveau monde sans frontière est la règle ? Mais quels règles a-t-il enfreint quand on sait que les états encouragent les migrants à venir vivre en Europe ?
De plus ils sont travailleurs et savent travailler de leurs dix doigts ce que bon nombre de français ne savent plus faire. j'ai fais un commentaire sur cet ambassadeur chinois qui critiquais avec juste raison une France qui a tourné le dos au progrès de investissement privé créateur de richesse.eh bien mon billet a été censuré par le scrutateur ! impossible de dire une vérité même sur ce site ! le français déteste qu'on lui dise ses vérités mais il est le 1er donneur de leçons .
personnellement j'ai pris plus de coups des français à défendre l'idée d'une nation française que des nouveaux migrants haïtiens ou dominicais respectueux et pas du tout râleur au travail comme dans la vie courante . une leçon de vie au français et aux guadeloupéens imbus de leur personne ? on verra bien .
alors, scrutateur ,suis je de nouveau censuré ?
Répondre
L
Ce n'est pas la première fois que vous me sortez cette histoire d'une censure vous concernant. Il n'y en a pas eu. Et je n(ai pas trouvé en vous lisant de motifs de censure sur ce blog ( j'en rappelais les règles hier encore ). Peut-être un commentaire ne m'est-il pas parvenu. Il arrive qu'on se trompe de manoeuvre en expédiant un texte. Mais vous me permettrez de vous trouver bien ombrageux. Et aussi de vous rappeler que sur ce blog ( chez moi ) je reçois qui je veux. La publication, souhaitée, selon des règles ( indiquées clairemennt, dès la page d'accueil, n'est pas pour moi un devoir, ni pour le lecteur " un droit".