Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Monsieur Jean-Claude Halley sur son blog Guadeloupe Attitude, consacre un très utile article à réfléchir sur l'avenir de nos institutions en Guadeloupe, où un certain nombre d'élus ( y compris «  à droite », si ce terme a encore un sens depuis que certains messieurs – et dame - ont été atteints de la folie des grandeurs ). Nous vous en recommandons une lecture attentive. Jusqu'au bout.

LS.

 

On raconte que Monsieur François Mitterrand confia à Aimé CESAIRE une mission ! En fait, il remettait à celui qu’il considérait comme le plus digne de les recevoir, les clés de la Martinique et de facto celles de la Guadeloupe sinon de tout l’Outre-Mer. On ne saura jamais la suite qui aura été réservée à cette mission verbale à laquelle il fut répondu verbalement ; puisque les deux protagonistes sont maintenant disparus… On a simplement entendu parler d’un « certain moratoire», qui bénéficia de facto à la Guadeloupe.

On devine bien l’objet de ce «Wait and see». Mais rien ne pouvait indiquer les raisons précises et objectives qui conditionnaient ce choix. Encore moins si cet accord verbal ne repoussait le moment du choix à une date précise ou bien aux calendes grecques.

Et si Césaire avait choisi autrement, la Guadeloupe aurait-elle suivi ?

La réponse cinglante a été donnée directement à Madame MICHAUX-CHEVRY qui avait adopté le projet foyalais de Marie-Jeanne pour le transformer en un « Appel de Basse-Terre » très imprudent… Les Guadeloupéens connaissent la suite et peuvent se dire fier d’avoir fait le bon choix ! Monsieur Victorin LUREL en a profité, mais il sait aussi qu’il est surveillé comme le lait sur le feu !

Mais curieusement les héritiers de CESAIRE ont estimé qu’il était maintenu venu le temps de « décider ». Et tournant le dos à la prudente et sage attitude du Père ont engagè la Martinique dans une folle aventure.

Le peuple martiniquais a-t-il changé d’avis depuis la mort d’Aimé Césaire ! La réponse est sans doute NON ! Mais les élus en charge ont su trouver les arguments pour le convaincre que c’était le moment. Et la Guadeloupe a évité le piège, n’a pas suivi ! Tant mieux !

Les articles de Monsieur Charles RANO repris souvent par le scrutateur, font la démonstration des risques potentiels mal évalués par l’équipe dirigeant de l’île sœur.

http://www.lescrutateur.com/article-quand-la-martinique-s-eveillera-par-charles-rano-66442756.html

La Guadeloupe a été, à mon humble avis, plus perspicace en rejoignant la Réunion des enfants de Michel DEBRE dans un « droit commun » protecteur à tous points de vue. Il est trop tard pour modifier la constitution et rendre notre Département aussi intouchable que l’est la Réunion ; mais il n’est jamais trop tard pour continuer à affirmer nos ambitions dans le cadre de la République.

Le Gouvernement de notre Pays, LA France, doit faire face à de graves problèmes budgétaires et fait feu de tout bois pour résoudre ce que certains estiment être la quadrature du cercle.

 

Lire la suite ICI : http://halleyjc.blog.lemonde.fr/2014/10/26/le-choix-martiniquais-une-demarche-doublement-imprudente/ 

 

Assis, à droite sur la photo : Jean-Claude Halley.

Le Choix Martiniquais : une démarche doublement imprudente. ( par Jean-Claude Halley. )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article