Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Dimanche 19 octobre 2014

Ringarde, l’Église catholique?

La chose est donc entendue. Ce dimanche 19 octobre, sur les radios, les commentateurs qui se sont passionnés pour les débats au Vatican de l’Église catholique autour de la famille, étaient unanimes : l’Église a une nouvelle fois manqué son rendez-vous avec la modernité, car les évêques ne sont pas parvenus à voter les deux articles concernant d’une part les divorcés remariés, et d’autre part les personnes homosexuelles.

vocabulaire suranné

On veut bien admettre que souvent, le catholicisme donne le sentiment d’accepter à reculons certaines évolutions de la société, que son vocabulaire paraisse suranné, et que l’on puisse la taxer facilement de « ringardisme » etc… Cette fois-ci, pourtant, on aimerait que ces mêmes observateurs trouvent, dans le monde, une institution comparable, qui, après avoir dans un premier temps interrogé ses simples membres « de base », organise le débat entre les responsables en ne cachant aucune des discussions, avant de renvoyer, à la même « base », le texte, pour avis. On précise, au passage, qu’il s’agit d’une institution d’une taille non négligeable, car regroupant environ 1,2 milliard de membres…

Et si l’islam?

On se prend alors à rêver. Et si l’ONU, avant de décider de voter une nouvelle convention, organisait ainsi le débat ? Et si les dirigeants de la France avaient, sur certains sujets de société – au hasard concernant la famille– donné ainsi la parole aux Français « de base », à plusieurs reprises, avant de décider ? On pourrait aussi parler d’autres religions : l’islam, par exemple, engageant ainsi une grande réflexion, avec tous ses fidèles, sur le rapport entre religion et politique ? L’Église catholique ringarde, dites-vous… est-ce si sûr ?

Isabelle de Gaulmyn

 

PS du Scrutateur :

 

Cet article a un titre interrogatif. J'ai préféré le publier sans point d'interrogation. Pourquoi? Parce que j'étais certain que les lecteurs catholiques le liraient de toute façon. Et que les autres, ne liraient qu'un article dont le titre leur laisserait présager une bonne petite descente en flammes de ladite Eglise, comme on aime tant à le faire en France, dans les milieux de la désinformation militante. Ceux-ci auront été déçus. Et c'est tant mieux. Une vérité même fugacement entrevue peut laisser quelque trace dans un esprit, même superficielle, propre à maintenir un peu d'esprit critique à l'égard de soi-même et de ses préjugés.

 

LS.

L'Eglise catholique ringarde!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article