Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un lecteur et ami, apporte sa critique de notre article précédent. Il l'a fait sous forme d'un commentaire.

Je transpose celui-ci sous forme d'article, pour être certain que ses propos intelligents et généreux seront lus du plus grand nombre.

 

E.Boulogne.

 

Vous connaissez ma position, cher Edouard Boulogne, sur ces querelles complexées qui polluent le vivre ensemble que chacun devrait avoir pour objectif. Tant que ceux qui se disent noirs, puisqu'ils n'acceptent pas et n'assument pas leur métissage, se présenteront comme victimes et par conséquent comme inférieurs (je l'assume pour eux!) les références perpétuelles à une Afrique qui ne les reconnait pas comme "frères" ou "cousins" les enliseront dans une marginalité qu'ils créent eux mêmes.
Ils veulent toujours revendiquer une place, leur place, comme si quelqu'un les en privait. Cette anomalie de notre société me rappelle étrangement le combat de ces féministes qui revendiquent un droit qu'elles ont déjà et de ce fait elles encouragent ces machos à poursuivre certaines exagérations.
Le gouvernement depuis des décennies encourage une forme de distinction et aucun média n'ose prendre le temps de poser les bonnes questions.
Pourquoi un ministère de l'Outremer puisque tous les problèmes peuvent être réglés par les ministères concernés?
Pourquoi un ministère des Droits des femmes puisque la Constitution prévoie une égalité qui doit faire l'objet d'une attention particulière de la part du Ministre de la Justice?
Pourquoi un Secrétariat des anciens combattants alors que ces héros à qui nous devons reconnaissance et respect devraient dépendre du Ministère de la Défense?
Pourquoi un ministre de la Mer et de la Forêt qui en une mandature ne visite pas les territoires ultramarins qui représentent 80% de la biodiversité française?
Je pourrais continuer mais l'on pourrait, dès lors s'inquiéter de certaines absences!
Pourquoi il n'y aurait pas un Ministre des Orphelins?
Pourquoi pas un Ministre chargé des animaux de compagnie puisqu'ils sont presqu'aussi nombreux que les Français?
Pourquoi n'y aurait-il pas un ministre des Veuves et des Veufs?
Pourquoi pas un Ministre du Métissage?
Tant que certains voudront que l'on les voient différents, ils ne pourront jamais s'adapter à cette société mondialisée et on les considérera différents.
Les originaires des régions ultramarines n'ont pas à parler d'intégration mais d'adaptation comme un lillois qui ira s'installer à Marseille! il appartient aux étrangers de s'intégrer!
Que ces ténors du complexe prennent le temps de réfléchir et de raisonner sainement pour que cette France multi culturelle, multi cultuelle et multi ethnique soit enfin ce qu'elle doit être!

Luc André.

M. Luc André apporte sa critique de l'article sur « l'esclavage et sa lumière noire ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Luc ANDRE 23/09/2014 06:35

C'est vrai que j'aurais mieux fait de rédiger un article au lieu de m'être contenté d'un commentaire où j'ai abordé de manière pêle-mêle plusieurs sujets qui sont malgré tout reliés. Mais je crois que ce cri que j'ai voulu pousser a été entendu et compris. J'en ai assez de ces donneurs de leçons qui semblent ignorer que les esclaves ne furent pas que des noirs depuis l'antiquité. Il faudrait qu'ils arrêtent de manipuler celles et ceux qui par paresse ou simple complexe gobent tout ce qui leur est rapporté par ces escrocs intellectuels.
"On sait que celles et ceux qui tiennent des propos discriminatoires envers les originaires d'Outre-mer encourent une condamnation, s'est réjoui Daniel Dalin, président du Collectifdom.
En disant ça Mr Dalin n'est-il pas en train d'admettre ou même mieux d'accuser ces casseurs d'être des originaux d'outre-mer?
Cette cause est si mal défendue qu'elle risque de perdre le peu de crédit qu'il lui reste!

le sage 21/09/2014 03:39

Une lumière noire entourée d'une aura qui conduit à s'interroger sur soi-même. En cela cet article bien pensé est d'une singularité exceptionnelle.
"En ces temps d'impostures" un esprit éclairé qui nous montre la voie dans le foisonnement de nos interrogations.
Un article d'un grand intérêt et aussi d'une grande générosité à faire partager. Merci Luc André de nous renvoyer à nous même d'autant que nous sommes capable du meilleur . Un atout pour le futur !