Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'article sur l'attaque imbécile contre M. Roger de Jaham, publié, hier dimanche sept septembre à onze heures du matin avait déjà été lu hier soir par plusieurs centaines de personnes. Tout indique qu'il en aura été de même aujourd'hui, et je le saurai plus tard, dans la soirée.

Plusieurs lecteurs ont souhaité davantage de renseignements sur la vie des « engagés, ( 36 mois ) comme on disait au XVII ème siècle.

L'article qui suit, sera tout en photographies de documents, empruntés à des ouvrages sérieux. Principalement la thèse de doctorat d'Etat de géographie de la Guadeloupe, de M. Guy Lasserre, dont le premier volume contient un long et passionnant chapitre d'histoire des origines de notre île.

Mais aussi ce monument qu'est l'Histoire de la Guadeloupe en quatre gros volumes, ( plus un cinquième comportant surtout des documents )du Guadeloupéen Auguste Lacour.

Un troisième enfin, plus modeste par la taille, ( 238 pages. Editions L'Harmattan ). Récemment décédé, M. Abenon était professeur à l'Université Antilles-Guyane. J'ai apprécié ce dernier ouvrage, pour sa clarté, sa précision, son souci d'objectivité. Il conviendra plus particulièrement au lecteur soucieux de s'instruire mais empêché de lire de trop gros ouvrages de type universitaire, par leur occupations professionnelles, et aussi aux jeunes.

Je vous suggère de revenir à cet article de temps en temps pour fixer dans votre mémoire les faits énoncés. Pour cela de revenir au Scrutateur, à ses archives. L'article sera rangé dans la catégorie Histoire, aisément repérable en page d'accueil.

Je m'excuse de n'avoir pas fourni davantage de documents. Mais, outre que de plus longues citations pourraient irriter les éditeurs, le travail pour scanner et transférer sur le blog ces documents, est, il faut le savoir, très dévoreur de temps.

 

E.Boulogne. 

 

 PS : L'article consacré à l'attaque contre Roger de Jaham a été, à cette heure ( 21h30, lu par 2647 personnes ( hier 886. Aujoud'hui par 1529 ). 

 

En relisant cet article sur les "engagés", je constate que dans le tranfert des documents cannés j'ai commis deux erreurs, dues à la fatigue, et à une vue qui fatigue un peu. Comme la sélection des documents, le scan, et le transfert ont pris à eux seuls, plus de deux heures, je diffère la correction éventuelle. ( EB ). 

Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Histoire : Les engagés ( ou 36 mois ) de la Guadeloupe ( documents ).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pierre 07/11/2017 03:42

les colons blancs ont aussi payé l'esclavage au prix fort:
décapités sur la place de la victoire par le sanguinaire Victor Hugues commissaire de la 1ère république révolutionnaire de 1794.a tel point que la population de Guadeloupe à fortement chutée!
De plus des centaines de soldats français du fort de la place Sartines ont laissé leur vie pour défendre les valeurs de libertés et d'humanité reconnus à l'esclave par la 1ère abolition. cette bataille décisive à un français contre deux anglais a sauvé la Guadeloupe du rétablissement de l'esclavage que voulait le pouvoir anglais. cette place a été rebaptisée place de la victoire.
RIEN à ce jour pour rappeler que les "blancs" ont payé leur fautes et d'autres encore, français,y ont laissé leur vies pour rendre libre les esclaves de Guadeloupe. Aucune trace des soldats tués ni dans le cimetière de Pointe à pitre ni dans les manuels d'histoires. Ont-il été enterrés dans une fosse commune?
Pas une stèle ni une Guillotine sur cette place pour rappeler que les blancs ont payés le prix fort: le prix du sang. vous avez dit génant Houel ? il faudra bien rendre justice à l'histoire, toute l'histoire,à défaut,elle pourrait se venger...

HOUEL Claude 09/09/2014 15:00

Gênants les 36 mois dans l'histoire que l'on voudrait "officielle" de nos chères Antilles !
Gênants également les Arawaks et les Caraïbes pourtant premiers Antillais connus !
Gênants les corsaires de la République et leurs faits d'armes !
Cela ne colle pas avec la vision étroite colons/esclaves, blancs noirs et la repentance pourvoyeuse de prébendes.
Faudra probablement citer à la barre à côté de Monsieur De Jaham les Du Tertre, Labat, Abenon,lacour et autres Lassere et organiser un grand autodafé place de la Savane ou de la Victoire.
L' istwa sè tan nou ! Pa fè jè épi sa !