Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Dieudonné ne cesse de désinformer. Le site Nouvelles de France en donne un nouvel exemple, très récent ( voir ci-dessous ). En marge de cet article je voudrais fournir quelques éléments de réflexion prophylactiques à partir de l'oeuvre de Vladimir Volkoff. J'ai connu cet écrivain français d'origine russe ( par ses parents ), et ai pu m'entretenir avec lui, assez longuement à deux reprises. ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Volkoff ).

La première fois en 1995, en Martinique où Volkoff était venu faire un cycle de conférences.

La deuxième, en cette même année 1995, lors d'un colloque sur la désinformation, à la Sorbonne. J'avais été invité par ma vieille amie, madame Jeanne Parain-Vial, philosophe et professeur à l'Université de Bourgogne.

M Volkoff était un conférencier passionnant, un homme courtois et affable. Sa palette littéraire était vaste. Auteur de biographies ( dont celle du musicien Tchaikowski, auquel il était apparenté ) d'essais, de romans pour la jeunesse la série des Langelot ) mais aussi pour « grandes personnes » dont j'ai lu une bonne douzaine.

Vladimir Volkoff était aussi un spécialiste dans l'analyse de la désinformation ( pas seulement politique ) à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages ( dont certains figurent dans la bibliographie partielle que je propose notamment dans la partie photographique de cet article ).

De la désinformation il donnait la définition suivante, saisissante de vérité et de concision : «  La désinformation est une manipulation de l'opinion publique, à des fins politiques, avec une information, véridique ou mensongère, traitée par des moyens détournés ».

Pour comprendre cette définition et s'en servir pour être le moins désinformé qu'il est possible de l'être, je recommanderai deux de ses livres, à mes yeux les plus importants ( mais en fait ils le sont tous ) :

 

  1. Petite histoire de la désinformation ( éditions du Rocher ).

  1. Le montage ( éditions Julliard ), passionnant roman, qui, en un sens est encore plus efficace que l'ouvrage précédent.

 

Parmi les photographies d'un troisième livre Désinformations par l'exemple ( éditions du rocher ) j'ai choisi l'image qui me paraissait la plus adéquate pour démasquer la supercherie imagée du sieur Dieudonné ( voir l'image choisie par le « comique » dans l'article de Nouvelles de France, et que je reproduis en plus grand dans le dossier photographique de mon article ). Il s'agit d'un article du journal Le Monde, s'efforçant de prouver par l'image que pendant la guerre d'Algérie l'armée française n'a fait que torturer les populations. Recherchant la photographie complète d'où le quotidien du soir avait extrait un détail, Volkoff n'a aucune difficulté à démasquer la ...désinformation.

 

Bonne lecture, chers chers amis.

 

Le Scrutateur.

 

DÉSINFORMATION | Dieudonné et les décapitations : nouvelle précision

ob_455b7f_cameroun-militaires-francais

 

http://www.ndf.fr/nos-breves/03-09-2014/desinformation-dieudonne-et-les-decapitations-nouvelle-precision?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.VAhe06M43GA

 

Dans une dernière vidéo, désormais supprimée par Youtube, l’humoriste Dieudonné avait affirmé que la France, à l’instar des islamistes de l’EIIL, n’avait pas hésité à décapiter des rebelles dans les années 1960 au Cameroun. Dans un précédent article, nous avons montré qu’il y avait de fortes présomptions que les soldats présents sur la photo ci-dessus étaient portugais et non français.

Dans un courriel, un lecteur de Nouvelles de France rapporte avoir connu entre 1980 et 1982 à St-Germain-en-Laye un barman portugais de 35-40 ans qui, possédant cette photo, lui avait affirmé qu’il était l’un des soldats autour de la tête coupée. Notre correspondant continue :

« Je lui avais demandé s’ ils avaient coupé la tête de ces hommes, il m’a affirmé que non mais que c’était eux qui les avaient découvertes en « opération » dans un village. Selon lui ces têtes avaient été tranchées par les « indépendantistes » du Mozambique, pour des motifs ethniques (…). »

Le lecteur en question a hélas perdu la trace de ce barman, dont il nous a communiqué le nom, suite à un déménagement.

Ce témoignage semble être une preuve de plus de la désinformation (peut-être involontaire, on a vu que la photo est beaucoup reprise sur des sites camerounais) opérée par Dieudonné. Le journal Minute a lui aussi dénoncé la vidéo de Dieudonné dans un récent article cité par Le Salon Beige.


 


 

 

De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
De la désinformation en général et de Dieudonné en particulier.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article