Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Sans donner dans le pessimisme, qui n'est pas la philosophie de cette maison, comment ne pas être frappé par cette phrase de Julien Green, publiée dans le dernier volume de son Journal, quelques mois avant sa mort. LS.

 

( I ) «Le caractère, de nos jours, c’est ce qui a disparu, il y a certes çà et là des pics isolés au-dessus du désert actuel, mais malgré tout nous assistons à une rapide transformation du monde. Nous retournons aux premiers siècles quand la culture universelle veillait dans quelques cerveaux et que des petits groupes isolés, comme les moines de Saint-Gall, continuaient à croire en l’avenir et à protéger ce que le passé avait légué.»


Julien Green, Le Grand Large du soir. Journal 1997-1998  (Flammarion).
 

 

( II ) Pour les petits malins qui croient tout savoir, c'est plus intéressant que les statues de l'Île de Pâques. ( Julien Green a aussi écrit en 1960 un livre intitulé : Chaque homme dans sa nuit ).

 

http://laviedescedres.eerv.ch/2014/04/19/veilleur-ou-en-est-la-nuit/

Veilleur! Où en est la nuit ?
Veilleur! Où en est la nuit ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article