Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Chers amis,

 

Votre Scrutateur n'est pas en train de perdre son sang froid, et il n'oublie pas qu'il y a bien d'autres sujets qui méritent qu'on en parle, dans le monde, en France, et dans notre environnement antillais. D'ailleurs un simple coup d'œil sur les sujets traités témoigne de cette conscience vive.

Toutefois, les périls qui montent du fait de la poussée d'un islam dur et guerrier me conduisent à tenter de contribuer à une prise de conscience.

On me dira qu'en Guadeloupe les musulmans sont calmes. C'est qu'ils ne sont qu'un millier. Attendez qu'ils soient dix fois plus nombreux. Avez-vous remarqué le nombre des politiciens et « hommes de médias qui prennent des noms musulmans, en Guadeloupe notamment?

Déjà à Tahiti la situation s'est aggravée ces dernières années, et nous vous en avons tenu au courant ( à Tahiti où le problème ne se posait pas plus que chez nous il y a seulement 10 ans ), et là bas certains bisonours ( notamment ecclésiastiques, au nom de la charité ) tentent d'endormir la population, justement ( et activement ) inquiète.

Il ne s'agit pas de fermer les yeux et les oreilles, en tentant de se persuader « que ces gens là ( c-à-d des gens comme le scrutateur ) exagèrent », que tout cela finira bien, que notre société digérera l'islamisme.

On appelle cet esprit, l'esprit munichois, cette façon de s'en foutre ( après moi le déluge ) qui conduisit Hitler à envahir toute l'Europe, et inspira la même ambition au communisme totalitaire, qui tua, massacra et enferma tant de millions d'hommes à travers le monde.

Veilleur! Où en est la nuit?

Car il faut des veilleurs pour protéger la vie quotidienne des gens, prévenir contre les épidémies, dont les plus redoutables ( plus encore qu'Ebola ) sont les épidémies idéologiques.

Cet article vous propose deux liens avec des méthodes de formation des jeunes très particulières, vous allez vous en apercevoir.

Dans le conflit de Gaza, comme des imbéciles bien endoctrinés nous ne voyons dans le conflit entre Israël et les Palestiniens que les torts d'un seul camp.

Il y aurait le colosse juif contre les pauvres victimes palestiniennes.

Et si à Gaza, les populations étaient d'abord les victimes et les otages du Hamas, cette organisation terroriste qui fait partie de la constellation de mouvements Jihadistes en voie de fédération par le Califat que l'on sait, dont le siège est en Irak.

 

Voici les documents annoncés. Ils sont éloquents. Faites les circuler au maximum.

 

LS.

 

Les joyeuses colonies de vacances des jeunes palestiniens.

 

https://www.youtube.com/watch?v=nXvo22D_cUg

 

France : quand les pro Hamas français harcèlent Samah Soula journaliste à Gaza

 

https://www.youtube.com/watch?v=F5GJLgZ3t94

 

 

D'un lecteur cet article qui signale l'innocence de certains bisounours, et rappelle le message de l'archevêque de Mossoul.

 

 

Faire suivre SVP, notamment auprès des bisousnours de votre connaissance coincés par leurs dogmes ou leurs droitsdel'hommisme qui, tel le curé de la cathédrale de Papeete (Tahiti) quelque peu hors de la réalité s'est empêtré récemment dans ses contradictions en déclarant avec emphase "qu'il faut accueillir les musulmans chez nous, comme ils nous accueilleraient chez eux". Avec un sabre ou un goupillon ?

Voici quelques paroles terribles, pressantes et vraies que nous adresse l’archevêque de Mossoul, l’antique Ninive, la grande ville chrétienne qu’il a du fuir, avec des dizaines et des dizaines de milliers de chrétiens. Mgr Amel Nona, malgré son relatif jeune âge est un homme d’expérience. Il faut l’écouter. Mieux encore, il faut faire connaître ses paroles. Elles sont celles d’un successeur des Apôtres. Les faire connaître à vos prêtres, à vos évêques. Ces derniers, vous le savez, ont comme insigne la crosse qui n’est rien d’autre que la houlette du berger lui servant à protéger le troupeau qui lui a été confié. Mais souvent ils sont gagnés par l’irénisme et ne distinguent pas toujours la nature réelle de ceux qui veulent s’en prendre à leur troupeau. Le Seigneur nous a tous averti : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs » (Mt 7, 15). « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende » (Mt 11, 15) ! Les citations qui suivent sont tirées d’un reportage réalisé à Erbil (Kurdistan irakien) par le journaliste italien Lorenzo Cremonesi pour le quotidien Corriere della Sera.

« Nos souffrances d’aujourd’hui constituent le prélude de celles que vous Européens et chrétiens occidentaux subirez aussi dans un proche avenir » déclare Amel Nona, 47 ans, archevêque chaldéen de Mossoul qui a fui à Erbil. Son message est sans ambigüité : le seul moyen d’arrêter l’exode des chrétiens des lieux qui ont vu leur origine à l’époque préislamique, c’est de répondre à la violence par la violence. Nona est un homme blessé, écrasé de douleur mais non résigné. « J’ai perdu mon diocèse. Le lieu physique de mon apostolat a été occupé par les radicaux musulmans qui veulent que nous nous convertissions ou que nous mourions. Mais ma communauté est toujours vivante (…) Je vous prie, essayez de nous comprendre, s’exclame-t-il. Vos principes libéraux et démocratiques ne valent rien ici. Vous devez repenser notre réalité au Moyen-Orient parce que vous accueillez dans vos pays un nombre toujours plus grand de musulmans. Vous aussi vous êtes en danger. Vous devez prendre des décisions fermes et courageuses, même au prix de contredire vos principes. Vous pensez que tous les hommes sont égaux (…). Mais ce n’est pas vrai. L’islam ne dit pas que tous les hommes sont égaux. Vos valeurs ne sont pas les leurs. Si vous ne le comprenez pas à temps, vous deviendrez victime de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous ».

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/lavertissement-terrible-de-larcheveque-de-mossoul-a-loccident#sthash.62a2vTtr.dpuf

 

Les jolies colonies de vacances du Jihad.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article