Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

 

Un lecteur, que je connais bien, qui se présente comme le Page (et je sais pourquoi ), envoie ce commentaire à un article de M. Christian Vanneste, publié il y a quelques semaines par Le Scrutateur. J'ai décidé de publier cet article ( posé, et mesuré ) dans la Tribune qui existe pour les lecteurs qui veulent s'exprimer et être pleinement lu ( car les commentaires ne sont pas toujours aussi lus que certains le mériteraient, étant mal signalés dans la nouvelle présentation du blog par overblog ).

 

LS.

 

L'UMP est décevante. ( ce titre est de la rédaction du Scrutateur ).

 

Impossible de ne pas adhérer à l'analyse de Christian Vanneste. l'UMP a beaucoup déçu, non pas à cause de sa philosophie politique ,ou encore de l'adhésion à une droite décomplexée capable de s'imposer enfin face à une gauche déconnectée des réalités . je crois que personne n'a reproché à l'UMP de porter les valeurs que Nicolas Sarkosy a défendu lors de la campagne électorale qui a précédé sa victoire à la présidence de la république. Personnellement j'ai adhéré à cette volonté de rupture avec un immobilisme voire un attentisme mortel pour tous. il fallait bousculer les idées reçues d'une gauche à la rose flétrie, sclérosée, pour définir des priorités, redonner à l'individu le goût d'entreprendre," l'envie d'avoir envie" , bref parler de l'avenir ,des mutations du monde et la place de la France dans ce monde là. A cet exercice ,Nicolas Sarkosy a sans nul doute été le leader incontestée d'une nouvelle droite qui a su relever la France, la mettre face à ces vieux démons pour mieux les exorciser.
il fallait choisir son camp et il a su le faire mieux que ses prédécesseurs. choisir son camp à être pour la victime et contre son coupable, engager la responsabilité des juges comme pour les autres professions, multiplier la libre concurrence pour faire baisser les prix et augmenter le pouvoir d'achat ,laisser entrer les investisseurs (même étrangers) plutôt que recevoir les venus d'ailleurs du RSA improductifs, expérimenter l'embauche des chômeurs au RSA...
Hélas, moi comme beaucoup avons vite déchanté, je crois que l'homme était sincère, quant à sa vision d'une France qu'il voulait la meilleure pour tous, même pour les SDF! profondément humain et généreux, mais aussi ancré dans la réalité des rouages du pouvoir. Une machine ou le chef qui la contrôle ne devait pas défaillir.Et c'est à ce moment là que le chef a défailli! pas sur la certitude de mener a bien son programme pour lequel il avait été élu mais sur le temps qu'il fallait pour changer ce que 30 ans d'échec de ses prédécesseurs avait pérennisé. 
on ne change pas en profondeur une société figée .il fallait du temps pour cela , même Mitterrand l'avait reconnu avec son fameux "il faut laisser le temps au temps"
je crois que Nicolas Sarkosy le savait , qu'une mandature réduite à 5 ans était insuffisante, qu'il fallait 10 voire quinze ans pour "réparer" la france .la mettre sur les rails de la modernité.
on connaît la suite, l'UMP de l'après Sarkosy s'est enlisée dans les "affaires" et avec elles ses lieutenants. l'UMP a vécu. Même une refonte avec un autre nom ne pourra faire oublier la chute de ses dynosaures!
quant à Nicolas Sarkosy ,parions qu'il est hors course pour l'échéance de 2017, trop abîmé par les stigmates de la défaite et des affaires en cours. c'est dommage ,nous avons cru en lui.
la question se pose aujourd'hui de savoir quelle autre formation reprendra le flambeau?

wait and see...

 

Le Page. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cactus 09/07/2014 22:53

Parti de droite tombé en catalepsie.

Anonymus 09/07/2014 17:58

La question se pose aujourd'hui de savoir quelle autre formation reprendra le flambeau?

L'UMP actuelle explose.

Alliance objective pour 2017 de la France Forte & du FN