Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Sur mon site facebook j'avais publié un simple petit dessin humoristique, ( voir photo, plus bas ) qui recueille un succès d'estime moins que négligeable. Et même, il a été le prétexte à M.Saint-Georges d'Alayrac ( puisque j'avais introduit l'image par un mot récurrent de ma grand mère «  le mal d'autrui est un songe » ) pour développer le thème philosophique d' « autrui ».

Je publie notre échange en première place de ce petit dossier.

A une moindre altitude philosophique, je publie dans la foulée, une petite video, suggérée, elle aussi, par l'expression du langage courant : «  je vais vous faire valser moi ». Expression favorite d'un certain Manolo, deuxième élément du « dossier » qui explique le choix du titre de l'article «  Quand Valls nous valse ».

Enfin puisque nous valsons, et pour nous consoler dans la beauté, je vous propose d'écouter la valse brillante de Giusepe Verdi.

Les cinéphiles ont immédiatement sursauté, après les mélomanes. Car cette valse est au coeur du grand bal qui est le point d'orgue du justement célèbre chef d'oeuvre de Luchino Visconti : Le guépard.

Amusez vous bien.

 

LS.

 

( I ) Un commentaire de M. St-Georges d'Alayrac : https://www.facebook.com/saintgeorge.dalayrac/posts/10201874135966813?comment_id=10201874169007639&offset=0&total_comments=2&notif_t=mentions_comment

 

( II ) Valse de Valls : https://www.youtube.com/embed/QXm7wU53YVU

 

( III ) Valse brillante de G. Verdi : http://www.youtube.com/watch?v=HkpvIschVe4

( 1 ) Manolo dans ses oeuvres. ( 2 ) Un Duo sulfureux. ( 3 ) Le petit dessin dont tout est parti.
( 1 ) Manolo dans ses oeuvres. ( 2 ) Un Duo sulfureux. ( 3 ) Le petit dessin dont tout est parti.
( 1 ) Manolo dans ses oeuvres. ( 2 ) Un Duo sulfureux. ( 3 ) Le petit dessin dont tout est parti.

( 1 ) Manolo dans ses oeuvres. ( 2 ) Un Duo sulfureux. ( 3 ) Le petit dessin dont tout est parti.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alice Desfleurs 17/06/2014 13:57

Moi, il me rappelle les grands ténors allemands. Je vous parle d'un temps où la musique était jouée par une fanfare qui comportait le mot "socialiste" dans le nom de l'orchestre.

livia 17/06/2014 12:05

La valse brillante de Verdi est vraiment "brillante, joyeuse et entraînante"...
Celle de manolo c'est une "valse lente et triste"!