Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le Salon Beige, procède à un utile rappel, en citant une page du livre ( tome 2 ) d'Alain Peyrefitte, où ce dernier cite longuement le général de Gaulle. Il faut rappeler, outre ce que dit le général, que Roosevelt, « l'idéaliste » américain qui, à la conférence de Yalta livra toute l'Europe centrale à Joseph Staline ( qu'il affubla du surnom tellement yankee de Uncle Joë ) avait aussi prévu la dislocation de la France. Le nord de notre pays, la Lorraine et l'Alsace devait faire partie d'une nouvelle entité, avec la Belgique, les Pays-Bas, une partie de l'Allemagne ( elle aussi désarticulée ). Tout cela sous la férule de Washington. Au nom de la paix, bien entendu. L'Europe, c'est la PAIX, nous disent-ils. « Peace! Peace! Peace! » bêlent les foules d'epsilons ( citoyens dépersonnalisés, dans le Brave New World, traduit librement en français par Le Meilleur des mondes ).

 

LS.

 

 

Celui dont le tout un chacun du sérail politique s'arrache la filiation l'a clairement expliqué selon Peyrefitte qui reprend dans son ouvrage, ces paroles suivantes du général De Gaulle : 

DG0606DG0606 2

A bon entendeur de la cohérence intellectuelle, salut!

 

La deuxième photo montre le général de Gaulle reçu en Guadeloupe au début des années 60, par le général Dardet.
La deuxième photo montre le général de Gaulle reçu en Guadeloupe au début des années 60, par le général Dardet.

La deuxième photo montre le général de Gaulle reçu en Guadeloupe au début des années 60, par le général Dardet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Funambule 08/06/2014 18:06

Si les boy's sont venus c'est que leurs dirigeants y trouvaient aubaine pour le futur.
Les normands d'alors ne peuvent oublier les villes rasées sans nécessité absolue.
Avec eux c'est le double-jeu permanent et Obama notre faux ami.
Les français ne voient en lui que l'homme noir devenu président des USA.