Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'entente semble être bonne entre joueurs qui en font voir de toutes les couleurs, si j'ose dire ( car il faut oser pour parler de couleurs puisqu'il n'y a plus de races, et que les débiles qui vident la France de sa substance et de sa fierté légitime ont parlé de modifier le préambule de la constitution à cet égard ) aux équipes adverses. C'était trop beau, cela ne pouvait durer, cela est inadmissible. Du moins pour les débiles de Libération, et le trotskiste de Mediapart. Grâce aux entourloupes évoquées de certains à l'UMP, le trotskiste est en train de devenir le Tintin ( celui de 1929, au Congo ) de beaucoup : "lui y en a être bon blanc". Bon blanc, car relançant la machine, en perte de vitesse des esprits faibles, mais aussi des petits malins du commerce de l'antiracisme de profession, ceux qui ne seraient rien sans "le sanglot de l'homme noir" qu'ils entretiennent, comme le filon inépuisable de leur survie médiatique en tant que "permanents" ( et non « intermitents ») d'un spectacle débilitant pour tout le monde.

Mais le filon n'est pas inépuisable, ils le voient, ils le sentent, ils le craignent plus que tout. Ce n'est pas moi qui m'en plaindrai.

Me ferai-je traiter de raciste? Sûrement. Mais ce n'est pas grave.

Pour deux raisons :

1 ) D'abord parce que ce n'est pas vrai et que bien peu de gens y croient encore, sauf des débiles, et la ( désormais ) minorité de « permanents ».

2 ) Et de toutes façons, parce que je m'en fous.

Mediapart et Libération dénoncent la FFF qui trouverait qu'il y a trop de non blancs dans l'équipe de France. La FFF et le malheureux Laurent Blanc ( son nom déjà est comme une provocation, pour certains malades ) auraient décidé dans le secret ( of course, mais alors que valent les spéculations de Libé, et du petit trotskiste? ) la nécessité d'instaurer une politique de quotas dans l'équipe, où il y aurait trop de noirs. ( voir le lien, plus bas ).

« Les Espagnols disent que....etc ». Mais on s'en fout de ce que diraient ces Espagnols. S'ils l'ont dit! Nous on est Français.

Mediapart, ( « selon mediapart » ) évoque des propos de couloirs selon lesquels des responsables ( lesquels ? ) diraient à la FFF, ( trop de blancs peut-être à la FFF ? ) les pires choses qui soient : «  «il n’est pas inhabituel d’entendre dans les couloirs de la DTN des responsables parler des joueurs musulmans comme d’"islamistes", de "gris" ou de "sarrasins".» ° Mediapart et son petit Tintin trotskiste vont même jusqu'à ranger ...Roselyne Bachelot parmi les lepénistes supposés de ces blasphèmes insoutenables. Mediapart! disciple de Trotsky, le petit camarade de Lénine, pour qui « le mensonge est l'arme la plus éprouvée du combat bolchévique".

Quand le potage est trop savoureux, trop vitaminé, pour que des frustrés puissent encore se plaindre de n'en être pas des ingrédients majeurs; quand l'entente entre joueurs, leur bonne humeur, leur réussite apparait comme une offense intolérable aux nécrophages de la défaite, et aux racleurs de grattelles, alors on pisse dans la soupière, pour rendre le breuvage imbuvable.

De Libé, et de Médiapart rien, ici, ne saurait étonner. Une nouvelle, même vraie, n'est jamais dans ces organes de la presse cataleptique, qu'un moyen de fortifier la subversion et l'avènement de leur monde "parfait", c'est-à-dire dont ils tiendraient toutes les commandes. .

Mais que des gens d'âge mur, et dont certains ont acquis à défaut d'un vrai savoir-faire efficace, du moins une certaine notoriété, se joignent aux pisseurs de mauvaise copie, et la diffusent sur internet, cela est plus troublant, voire consternant.

Chateaubriand avait vu clair en écrivant que «  l'amour propre en souffrance a fait de grands révolutionnaires ». Formule vraie. A un détail près. « Des révolutionnaires » tout court aurait suffi.

Il ne faut pas parler de grandeur, là où elle n'a que faire.

 

Le Scrutateur.

 

http://www.liberation.fr/sports/2011/04/29/des-quotas-de-blancs-en-equipe-de-france_732288

Mondial de foot : Quand Libération et Médiapart pissent dans la soupière.
Mondial de foot : Quand Libération et Médiapart pissent dans la soupière.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Puis-je uriner sur ces deux pisses froid?
Répondre