Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un ami, qui a exercé par le passé d'importantes charges et responsabilités en Guadeloupe, m'adresse ce matin l'exhortation qu'il a faite à certains hommes de la droite guadeloupéenne, de se reprendre, en une période d'avachissement de cette famille politique. A ces hommes il parle de l'exemple donné par des gens de la gauche métropolitaine qui s'estiment trahis par le gouvernement en place, celui de Hollande, et de Valls.

Ces hommes, de leur point de vue de gauche réussiront, ou échoueront dans leur entreprise réactive. Même en cas d'échec, ils auront réagi, sauvé leur honneur. Et d'ailleurs, il y a gros à parier que de toute façon, les hommes du pouvoir s'ils veulent simplement achever le septennat en cours tiendront compte de l'avertissement et feront des concessions.

Mon ami s'adresse à la droite en Guadeloupe, qui n'est plus que l'ombre d'elle-même. Il l'appelle au courage, à la lucidité. La Guadeloupe a besoin d'elle. Ne serait-ce que parce qu'une « démocratie » a besoin d'une majorité ET d'une opposition. Il n'y a rien qui soit pire que l'espèce de « pensée » molle dans laquelle mijote actuellement la Guadeloupe.

La droite, ici, a au moins ( mais il y a bien d'autres sujets d'action et de réaction ) un sujet qui lui permettrait d'attirer à elle de larges pans de l'opinion publique, c'est la question du STATUT de la Guadeloupe.

Le peuple ne VEUT PAS DE CHANGEMENT DE STATUT. Il l'a affirmer clairement en 2003, par 74% de voix lors du referendum que l'on sait.

Mais la gauche qui derrière la question statutaire vise en réalité autre chose, que le peuple sait très bien, ne veut pas entendre parler de stabilité, préférant se vautrer dans ses ambitions, un identitarisme qui n'intéresse que des idéologues, et aussi ce petit monde des intérêts personnels bien gérés ( à défaut de bonne gestion des affaires publiques ), des gratifications honorifiques, mais pas seulement, et des rêves de grandeur, dont la petite Guadeloupe servirait de base de lancement.

Le texte de mon ami ( qui garde l'anonymat, il nous dit pourquoi ) m'a fait penser à un numéro de feu l'hebdomadaire Sept-Magazine, paru en avril 1989, juste après la mort du grand Lucien BERNIER ( un homme celui-là ). Cette personnalité politique hors pair, avait rompu tout lien avec la gauche quand fut en question le SALUT DE LA GUADELOUPE.

Sept-Magazine commentait alors l'évènement, et l'état de la droite, déjà, alors qu'elle commençait à être rongée de l'intérieur par certains de ses nouveaux « membres », les infiltrés, l'équivalent de certains ( nes ) « visiteurs » pour reprendre le titre d'une célèbre série télévisée américaine.

Je reproduis deux articles de ce même numéro, qui montrent que malgré les années, les mêmes causes engendrant les mêmes effets, la situation de notre département n'a guère changé. Le point fixe, le môle du salut, c'est la volonté du peuple lucide au moins sur un point fondamental. Ces articles vous pourrez les lire dans leurs reproductions photographiques ci-dessous.

Mais Si BERNIER ( Lucien ) revenait, il est permis de penser qu'à plus d'un des ces hommes « de droite », alors jeunes, et qui pour certains lui doivent beaucoup, et certains peut-être presque tout, il pourrait en les regardant leur dire à l'instar de Jules César au moment d'être assassiné, et par l'un de ses proches : «  Tu quoque, fili »! ( toi aussi, mon fils ! ).

 

Le Scrutateur.

 

JE VOUS TRANSMETS CE TEXTE ET LES COMMENTAIRES LUS CE MATIN SUR LA TOILE. UNE QUESTION : QUI CHEZ NOUS OSERA PRENDRE UNE TELLE INITIATIVE AU NOM DE LA DROITE LIBERALE ET DEMOCRATIQUE?

QUE CEUX QUI SE SONT FAIT ELIRE OU ONT FAIT CAMPAGNE EN AFFIRMANT A LEURS ELECTEURS QU'ILS N 'ETAIENT PAS DE GAUCHE, OSENT LA PROPOSER, NOMBREUX SONT CEUX QUI ACCEPTERONT, CAR LES ACTIONS ACTUELLES DE CES GAUCHES DEVIENNENT INSUPPORTABLES.

IL Y A 4 ANS CERTAINS ONT VOULU LE FAIRE AU SEIN D'UNE ASSOCIATION: SOIT A TITRE PERSONNEL, SOIT AU TITRE DE LEURS ACTIVITES.

ILS L'ONT PAYE CHER.

SEULS LES "TRANSFUGES" QUI POURTANT DEVAIENT TOUT A LEUR FAMILLE DE DROITE ( NOMINATION A DES POSTES HONORIFIQUES, MARCHES PREFERENTIELS DE PRESTATIONS OU DE TRAVAUX, ET PLUS ENCORE...) ONT ETE A LA SOUPE DE LA GAUCHE RENIANT PERE ET MERE.

FAUT IL CONSIDERER QU'ILS AVAIENT RAISON? JE NE LE PENSE PAS ET DIRAI QUE DES JUDAS IL Y EN A TROP DANS NOTRE FAMILLE POLITIQUE DE DROITE ET DU CENTRE DROIT.

ALORS QUI DE CES ELUS, MEME MINORITAIRES, OSERONT SE REUNIR ET FAIRE A LA POPULATION DE GUADELOUPE UNE TELLE PROPOSITION.

MOI JE NE SUIS PLUS EN MESURE DE LE FAIRE, MAIS SAURAI SOUTENIR DE TELLES INITIATIVES ET D'AUTRES AUSSI.

BONNE FETE DES PERES A TOUS ET NE SACRIFIEZ PAS LES VÔTRES  . COMME A DIT JULES CESAR" TU QUOQUE MI FILI"

 

 

 

Plusieurs responsables de gauche réfléchissent à un rassemblement

14 contributions

Créé le 14/06/2014 à 22h16 -- Mis à jour le 14/06/2014 à 22h16

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste,

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, NICOLAS MESSYASZ/SIPA

POLITIQUE - Ils étaient rassemblés, ce samedi, lors d'une réunion publique à la mairie du 11e à Paris...

Plusieurs responsables de gauche, dont des responsables de l'aile gauche du PS, des députés PS «frondeurs», le numéro un du PCF Pierre Laurent ou encore un responsable écologiste, ont réfléchi samedi soir à la façon de construire un «rassemblement à gauche».

>> Lire l'interview du Liem Hoang qui lance le club des socialistes affligés : «C'est toute la gauche qui est aujourd’hui au bord du précipice»

Ils s'exprimaient lors d'une réunion publique à la mairie du 11e arrondissement de Paris initiée par le courant de l'aile gauche du PS «Un monde d'avance» (ex-courant du ministre Benoît Hamon). «Rassembler la gauche implique qu'on change de politique», a lancé le député des Landes Henri Emmanuelli, qui a ironisé: on nous accuse de «fronde» de députés, mais «qui est Louis XIV dans l'histoire ?»

Estimant que les institutions sont «bloquées», il a plaidé pour un débat au PS sur ce sujet. «ujourd'hui, la ligne politique de la gauche au pouvoir ne permet pas le rassemblement des forces de gauche», a regretté le député socialiste Laurent Baumel, lui aussi «frondeur». Il a prôné un «mouvement» de chacun pour obtenir «une orientation suffisament partagée».

Construire une alternative

Pour Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, rassembler est possible «en commençant par le débat sur le contenu de la politique gouvernementale et sur un autre projet pour la France». David Cormand, responsable des élections chez EELV, a mis en garde: «on ne peut attendre 2017 pour construire une alternative». Marie-Noëlle Lienemann («Maintenant la gauche», aile gauche du PS) a aussi demandé l'unité «dès maintenant».

«Ce que nous avons à faire, c'est faire ce que nous avions dit qu'on ferait quand nous étions dans l'opposition», a déclaré pour sa part le député PS Jean-Marc Germain, proche de Martine Aubry.

Selon lui, «on a commencé à dérouler notre feuille de route et au fil du temps on a renoncé». «La loi bancaire par exemple, elle a fini par être faite par l'administration, et quand (...) on a protesté, on a déposé des amendements, on nous a dit "si vous continuez ce sera une crise politique" et on a enlevé nos amendements», se faisant «le reproche de n'avoir suffisamment exercé son pouvoir parlementaire».      20 Minutes avec AFP

14 réactions à l'article Haut du formulaire

Bas du formulaire

LEREMOIS

Il est des éternels irresponsables politiques qui cherchent à "faire des trous dans la coque".Il faut dire que la hauteur de leur quotient intellectuel ne dépasse pas celui de la ligne de flottaison de la politique. Plus on est bas, plus il faut aboyer fort...pour ne rien dire de constructif. Sans doute aux côtés de SUD SNCF et CGT RAIL!

15.06.2014 - 12h51 • 0 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

Haut du formulaire

Bas du formulaire

felced

Ho çà ! Palabrer en réunion, assemblées, colloques, congrès, universités d'été bla-bla etc, j'en passe et des meilleurs,ils ne savent faire que cela !
Et ressortent après ragaillardis avec des faux semblants d'unités de façade qui ne cachent pas leurs égos personnels toujours bien là !

Et attention ! C'est pareil, que ce soit à gauche ou à droite ou chez les écolos,car les français demandent des programmes pour sortir la France et le peuple du marasme,mais là, il n'y a plus personne qui sort du lot pour proposer des solutions nouvelles, dans ces partis en pleine déconfiture !

Alors hypocritement, ils s'étonnent en s'alarmant de l'ascension du vilain FN (comme fait entre autres politiciens, le 1er ministre) ou en se demandent pourquoi une abstention importante est constante aux élections diverses et surtout n'arrivent pas à se consacrer à la bonne marche du pays,ne pensant sans cesse qu'à la prochaine élection présidentielle de 2017 !

Notre pays étant en "perpétuelle campagne électorale", si l'on ne change pas cela, entre autres choses dans cette 5eme république ringarde vieillissante, la France continuera à péricliter !

15.06.2014 - 11h53 • 0 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

Bas du formulaire

 

JDif

Un rassemblement sans contenu politique cohérent ne servira à rien. Une véritable politique de gauche est impossible dans le carcan européen. C'est de là qu'il faut partir et remettre en cause l'Europe. En dehors de cela, il n'y aura que le déclin de la gauche et la montée du FN.

15.06.2014 - 11h29 • 0 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

Bas du formulaire

frandeo

Rassemblement ? avec qui ? Mélenchon ? surtout pas ,il a pris les communistes en otage ! Avec tous les égos de ces petits chefs ,on n'est pas sorti de l'auberge !! Au lieu de rassembler,ils continuent de diviser ! çà n'est pas une raison de ne pas aller voter ou voter FN ! en ce moment ,c'est chacun pour soi ! réfléchissons c'est l'avenir qui est en jeu !

15.06.2014 - 09h06 • 9 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

Bas du formulaire

graindsel15

ouji !... c'est ça! réfléchissez (ça ne vous fera pas de tort d'apprendre), comme la Droite
Il est plus que temps pour vos deux partis, avant que vous ne disparaissiez ! vos députés aussi!!!

15.06.2014 - 09h03 • 20 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

Bas du formulaire

capitaine51

Ils commencent seulement à réfléchir. Ils vont créer des groupes de réflexion afin de réfléchir sur les réflexions à mener. Entre temps Marine le Pen sera au pouvoir.

15.06.2014 - 08h23 • 20 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

 

actu75

ils vont bien creer le PC !!!!

15.06.2014 - 08h20 • 8 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

Haut du formulaire

Bas du formulaire

frankyg

les élections, pourtant reculer par ce bon François , approchent et continue a faire peurs a cette bonne gauche qui a tant soutenu hollande et qui , aujourd’hui , le défis.....................la peur de perdre les quelques sièges restant vas faire exploser cette gauche qui nous mène au mur................super............

15.06.2014 - 08h00 • 24 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

 

panchovilla

Le titre serait plutôt ; plusieurs irresponsables de gauche .....

15.06.2014 - 07h11 • 15 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

 

sapeurcamembert

une gauche moribonde , une droite explosée , une economie dans les choux , que reste-il de notre beau pays ? j ai 64 ans et je n ai jamais vu un tel delabrement !!!! j éprouve de la tristesse mélée de colére , et je rejoins les propos d hirondelle 6769 .

15.06.2014 - 06h20 • 23 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

 

PierreDeLune

Ce que j'écrivais le 15 mai est toujours d'actualité, bien sûr :

Le PS va très certainement imploser avec pour conséquence une grosse moitié qui ira vraiment à gauche en alliance avec le FdeG et EELV ... et une petite moitié qui ira vers le centre en créant un parti Social démocrate.

L'UMP devrait également imploser en se répartissant entre les "centristes" et le FN. Le gaullisme, c'est fini. Plus personne ne sait ce que ça veut dire.

On sera bien là dans une configuration tripartite avec :
- une vraie gauche qui nous sortira enfin de la crise et de l'Europe capitaliste,
- un centre mou qui, comme d'habitude ne fera rien ou tournera avec le vent,
- une droite dure qui, comme le FN ne rêve que de pouvoirs, de postes et de fric, mais en aucun cas de prendre la tête d'un pays qu'ils se savent bien incapables de diriger.

15.06.2014 - 02h11 • 10 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

o     

Haut du formulaire

 

loustyk

c'est pour ca que les cocos ont explose il y a des decennies.... le gaullisme n'existe plus, mais le socialisme et le communisme non plus!!

15.06.2014 - 06h49 • 21 recommandationsRecommanderAlerter

wwizzzzzz

une réunion de gens qui n'ont rien d'autre à vendre que du baratin impuissant...

15.06.2014 - 00h06 • 33 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

·          

Haut du formulaire

 

serdouk81

Ce qui était majorité s'effiloche au fil des actions et décisions gouvernementales. A tirer à hue et à dia ils ne retrouveront pas cette unité au grand profit du FN qui a ratissé large dans les rangs "ouvriers". EELV s'est tiré une balle dans le pied en quittant le gouvernement et Martine Aubry n'est plus là pour leur servir la soupe. Quant au stagiaire de l'Élysée, sans aucune expérience gouvernementale, se sera-t-il rendu compte que ses promesses étaient utopiques face aux défis à relever? Valls a de bonnes raisons de s'inquiéter pour son clan tout autant que les électeurs de faire valoir leur mécontentement.

14.06.2014 - 23h22 • 25 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

 

loustyk

le stagiere de l'elysee, comme tous ses potes, vivent dans le monde de oui-oui et ceux du centre et de droite dans le monde des bisounours!!! et ca fait 40 ans que ca dure!!

15.06.2014 - 06h53 • 12 recommandationsRecommanderAlerter

 

hirondelle6769

ils n'ont toujours pas compris que les Français ne veulent plus du PS, ni des écolos, ni des PC, ni des autres petits partis, qui ne peuvent pas se voire mais qui se vendent au PS pour pouvoir exister.

14.06.2014 - 23h01 • 31 recommandationsRecommanderRépondreAlerter

 

Sleipnir

Tout comme l'UDI se vend à l'UMP pour pouvoir exister.

14.06.2014 - 23h35 • 16 recommandationsRecommanderAlerter

o     

Haut du formulaire

Toutoune64

SVP. Arrêtez de dire : LES Français . Vous n'êtes "que" environ 13% a avoir voté pour marion-anne-perinne aux Européennes. On sait bien que " les six rondelles ne font pas le printemps ", c'est toujours l'automne pour le fn .

14.06.2014 - 23h57 • 8 recommandationsRecommanderAlerter

 

mattei

ni de l'ump,c'est pour ca que je ne vote plus.c'est toute la classe politique qui est

15.06.2014 - 06h55 • 5 recommandationsRecommanderAlerter

o     

Haut du formulaire

loustyk

@toutoune64: n'oubliez surtout pas que le taux d'abstention concerne aussi les autres partis. meme si il y avait eu 100% de votants le FN serait passé aux europeennes!!

15.06.2014 - 06h56 • 17 recommandationsRecommanderAlerter

 

mattei

ni de l'ump.je ne vote plus,et j'admire ceux qui croient encore a nos politiques.normalement les politiques sont au service du peuple,j'attends que cela redevienne le cas, pour retourner voter.

 

 

A combien d'hommes « de droite », aujourd'hui, Lucien Bernier pourrait-il dire «  Tu quoque, fili »?
A combien d'hommes « de droite », aujourd'hui, Lucien Bernier pourrait-il dire «  Tu quoque, fili »?
A combien d'hommes « de droite », aujourd'hui, Lucien Bernier pourrait-il dire «  Tu quoque, fili »?
A combien d'hommes « de droite », aujourd'hui, Lucien Bernier pourrait-il dire «  Tu quoque, fili »?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article