Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un lecteur honore l'article précédent du Scrutateur, d'un commentaire qui mérite d'être publié en place d'un article, avec tous les honneurs.

Ce lecteur, Louis O'Zagay, prouve qu'en 2014 on est encore capable de tomber foudroyé par une flèche du petit ange Cupidon.

Si Phèdre se pâma devant le jeune Oreste : ( "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue, Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue... », etc ) c'est Anne Sinclair qui suscite les spasmes et surrections de Louis, que je ne peux me représenter, que jeune, impatient, et...inexpérimenté.

Qu'il se trompe ou non sur son Anne, je me refuse à tenir sous le boisseau ce commentaire vibrant.

A l'heure où le cynisme semble tout avoir envahi, il ne sera pas dit que le Scrutateur aura censuré une juvénile ardeur, vêtue de probité candide et de lin blanc !

 

LS.

 

 

En résumé, François Hollande est un... parfait incapable (au moins incarne-t-il la perfection en quelque chose). Et il apparaît, à son exemple, que l'ÉNA forme des légions d'incapables fort encombrants. DSK, lui, le meilleur d'entre eux, n'est pas énarque. Mais il incarne le socialisme post-mitterrandien jusqu'au bout des ongles, comme nous l'a rappelé l'excellent magazine consacré au portrait et au destin d'Anne Sinclair diffusé mardi sur France 2. À cette occasion, j'ai eu un coup de foudre pour Anne Sinclair, et je m'en explique : Anne Sinclair n'a jamais été ma tasse de thé, c'est pourquoi mon appréciation aura le mérite de ne pas être liée à une quelconque emprise (à l'inverse de l'enquête très "ad gloriam" et néanmoins très intéressante qui a précédé son interview par Laurent Delahousse). C'est essentiellement cette interview qui, à mon avis, devrait valoir à la personne d'Anne SInclair ce coup de chapeau auquel j'ajoute le mien avec un enthousiasme auquel je ne m'attendais pas, car nous avons assisté à la conjugaison de presque tous les éléments qui font la grandeur d'une personne, tant en matière de fond que de forme. ADMIRATION ! Quelle leçon de savoir vivre ai-je eu le sentiment de prendre dans la justesse - au sens le plus noble qui soit - de l'attitude d'Anne SInclair. Franchement ! Avec une telle élévation d'âme et de telles qualités de maintien, je ne comprends pas qu'une personne de cette qualité puisse se dire encore socialiste, alors qu'elle a tout appris du socialisme au contact du trop célèbre DSK - dont les qualités intellectuelles ne sont pas en cause - mais dont la pâte humaine est si loin de celle - extraordinaire, au sens étymologique du terme - qu'Anne Sinclair nous a montré et qui m'a, personnellement ébloui. Je ne m'attendais pas à une telle noblesse de maintien et - j'ai envie de le croire - de coeur, d'âme et d'esprit. Cela m'étonne, en effet, que l'on puisse encore être - ou faire croire que l'on est - socialiste aujourd'hui, et cet article de Causeur explique on ne peut mieux pourquoi le prétendu socialisme qu'a promu François le fécal ne peut convenir ni à l'intelligence ni à l'exigence morale. Et c'est ce qui explique qu'aujourd'hui le sérail socialiste ne soit plus composé que de petites frappes adoubées par le fécal en personne, de profiteurs patentés issus de l'ÉNA ou de milliardaires en mal d'affection populaire ainsi que de pauvres naïfs qui n'ont pas encore compris qu'ils étaient les petits mirlitons d'un réseau de cannibales dont ils constituent le principal repas. Pour paraphraser Charles-Maurice, le socialisme, c'est plus qu'un crime, c'est une faute. Même si c'est aussi un crime...

 

 

Le duo d'une belle et d'une mouche, où la plus prise des deux n'est pas celle qu'on pense !

( Extrait d'orphée aux enfers du divin Offenbach : http://www.youtube.com/watch?v=GSHVjdKNePk ). 

Un de nos lecteurs tombe amoureux d'Anne Sinclair.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cactus 26/04/2014 12:58

Cet admirateur anonyme est autiste à la réalité de cette mante religieuse, dont la dernière proie Nora est octogénaire.
Les salons parisiens comme les clubs échangistes bruissent encore de leurs infidélités mutuelles.
Des journalistes victimes de DSK ont fait part d’agressions sexuelles.
Comment peut-on se pâmer devant cette femme totalement dans le déni qui par sa fortune vient d'interdire le film sur DSK en France.
Interview voulue par cette femme pour réhabiliter son ex.
Professionnelle maîtrisant parole et gestuelle.