Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Sur les réseaux sociaux, un article du journal Le Monde a refait surface. Datant du 8 septembre 2012, il est intitulé «Les passés judiciaires de MM. Cambadélis et Désir suscitent la gêne au PS». Edifiant.

 

 

Quand le PS cherchait un nouveau Premier secrétaire... Sans condamnation

En 2012, le duel entre Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir faisait rage. La suite, on la connait : Harlem Désir a été élu Premier secrétaire. Mais l’article du Monde s’intéressait au passé judiciaire des deux hommes. Voilà ce qui était écrit, à l’époque : «les deux responsables socialistes ont chacun un passé judiciaire (…) En 1998, M. Désir a écopé de dix-huit mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour "recel d'abus de confiance ". En cause, son emploi fictif comme formateur dans une association lilloise entre novembre 1986 et octobre 1987, alors que l'actuel n° 2 du Parti socialiste occupait la présidence de SOS-Racisme (…) M. Cambadélis, lui, a été reconnu coupable en 2006 dans l'affaire des emplois fictifs de la Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF). Condamné à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende, il avait été rémunéré par la mutuelle proche du PS entre 1991 et 1995, à hauteur de quelque 620 500 francs au titre d'une activité fictive de conseil En 2000, le député de Paris avait déjà été condamné à cinq mois de prison avec sursis et 100 000 francs d'amende pour un emploi de complaisance de 1993 à 1995 dans une société gestionnaire de foyers de travailleurs immigrés dirigée par un ancien cadre du Front national. Une affaire d'autant plus embarrassante à l'époque que, quelques années auparavant, le responsable socialiste s'était fait connaître en lançant un "Manifeste contre le FN" ».

En résumé : Harlem Désir a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour « recel et abus de confiance ». Jean-Christophe Cambadélis, lui, a été condamné à six ans de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, en plus d’une autre condamnation de cinq mois de prison avec sursis et 100 000 francs d’amende.

Ces repris de justice sont nommés par le gouvernement Valls

Avec de telles affaires, impensable que ces personnalités politiques aient des responsabilités à la tête de l’Etat. Hollande avait même déclaré qu’il ne voulait pas s’entourer de personnes «condamnées par la justice». La mémoire d’Hollande semble défaillir… Car Harlem Désir est en passe d’être nommé secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, quand Cambadélis prendrait la tête du PS ! Sans commentaire.

 

De Désir en Cambadélis, ou ...de Charybde en Scylla.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucien Kabois 15/04/2014 19:44

La délinquance est consubstantielle au socialisme. C'est ce qui explique qu'il n'y a aucune tête propre dans cet aimable parti. C'est pourquoi aussi lorsque le grotesque candidat socialiste - mentant même sur sa silhouette de Président de la République, le grassouillet président de la république ayant succédé à l'ascétique candidat qui séduisit les plus bêtes des français) - a plus ou moins promis qu'il n'y aurait pas de membres de son gouvernement ayant fait l'objet de condamnations pénales, il fallait évidemment comprendre le contraire. Rappelez-vous l'ancêtre, François-le-fourbe que d'aucuns appellent François-le-fécal, l'un des plus ignobles personnages de la vie politique française et dont la vérité n'est pas sorti une seule fois de la bouche en plus de cinquante ans de vie publique. Eh bien nos Désir - Répulsion serait plus conforme) - et Cambadélis sont culturellement imprégnés de rapines et de faux témoignages. Toutefois, Cambadélis est un brillant personnage, alors que Désir-Répulsion est d'une nullité abyssale et rien n'explique qu'un délinquant de cet acabit ait pu parvenir si haut, sauf, peut-être, son appartenance à la diversité qui, de plus en plus, ouvre toutes les portes au nom de l'anti-racisme d'une société de transparence et de valeurs de gauche dont on peut tous les jours vérifier l'excellence.

CH.FFRENCH 15/04/2014 11:22

Charybde en Scylla, Peste et choléra, voleurs et manipulateurs etc...
Conclusion : ne jamais faire confiance à un socialiste!

castets 15/04/2014 07:32

Bonjour Mr Boulogne,
Si je ne m'abuse, c'est la preuve que la réinsertion des condamnés détenus ou pas fonctionne dans notre République "passagère " . Alors, pourquoi se plaindre sans cesse ! Sauf pour le con-tribuable, la thérapie fonctionne si l'on occulte la qualité des résultats !
Je vais finir par être christianophile au X ème degré, " tobiralement parlant" .
Bonne journée.
Cjj