Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Cuba: le Vendredi saint jour férié national
Benoît XVI l'avait demandé


 

Aux Antilles françaises, par l'effet d'une heureuse survivance, les jours saints sont fériés. Et les populations ne considèrent pas ces jours là comme de simples jours de repos, ou de nouba sur les plages. Une part importante d'elle les considèrent dans la perspective de la piété. A Paris, où le vendredi saint est un jour comme un autre, j'avais eu l'occasion de participer, dans les années 80, au chemin de Croix sur la colline de Montmartre, présidé alors par feu Mgr Lustiger. Et l'étonnement aussi, de constater que 50%, au moins des pèlerins, sur les marches de ce calvaire étaient d'origine antillaise. L'officialisation des fêtes de Pâques, est difficile à envisager en France métropolitaine, laïcité oblige, même si, à l'occasion des fêtes du Ramadan, dans certaines villes « avancées » ( avancée comme on le dit d'un fromage, vraiment trop mur, de tel Camenbert, tellement blet et fourré de vers, qu'il en est immangeable, et chemine tout seul sur son plateau ) tel le Paris de madame Hidalgo, où quand même, par affiches électriques, et aux frais du contribuables, les musulmans sont conviés à fêter le Ramadan.

La France, jadis « fille aînée de l'Eglise » serait-elle devenue celle du matérialisme athée et nihiliste?

Mais, wait and see, il ne faut pas préjuger de l'avenir, surtout à la veille de la Résurrection du Christ.

Car, il y a trente ans, Cuba, pour laquelle les Jack Lang, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, et et Danielle Mitterrand avaient les yeux de Chimène, semblait être ce flambeau de l'avenir athée.

Mais voici qu'aujourd'hui, cela change.

Voici ce que nous en dit Hélène Ginabat, de l'Agence ZENIT. ( LS ).


 

ROME, 18 avril 2014 (Zenit.org) - Le gouvernement cubain a émis une directive faisant du Vendredi saint un jour férié national : une réponse officielle à la demande qu’avait formulée le pape Benoît XVI au président Raul Castro, lors de sa visite apostolique dans le pays (26-28 mars 2012).

Le gouvernement cubain avait reconnu le Vendredi saint le 6 avril 2012, « à titre exceptionnel ». L'année suivante, Cuba avait de nouveau reconnu le jour saint, et le réseau de télévision contrôlé par le gouvernement avait pour la première fois diffusé les cérémonies présidées par le cardinal Jaime Ortega dans la cathédrale de La Havane.

Cette année, le gouvernement a déclaré officiellement le Vendredi saint jour férié et a donné un jour de congé. La télévision publique nationale a, quant à elle, diffusé mercredi une représentation de la Passion donnée dans la cathédrale de La Havane.

Depuis la révolution de Fidel Castro, en 1959, les relations entre le régime de Cuba et l’Église catholique étaient tendues et marquées par l’expulsion de prêtre et l’interdiction des célébrations religieuses. Les rapports se sont progressivement améliorés, après la visite de Jean-Paul II en 1998.


 

Hélène Ginabat

Cuba: le Vendredi saint jour férié national
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article