Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Certes, le mouvement majoritaire de ce premier tour est l’abstention (51,3% au plan national). Tellement la classe politique est dévalorisée, les Français ne font plus, ou beaucoup moins, confiance aux hommes politiques, et on les comprends. 

La tribune de Sarkozy a été un vrai chef d’œuvre de manœuvre politique : non seulement il a vidé son cœur et son âme, mais, en plus, en parlant de la Stasi et en évoquant une ressemblance avec le régime de Hollande, il a fait mouche.

Les réponse étaient à la hauteur de l’attente et les socialotrotskystes sont tombés dans le piège. À partir de leurs outrances, ils nous ont laissé tout le loisir de faire la comparaison entre les attaques contre Sarkozy, où on le comparait à Hitler ou Pétain, et cette comparaison avec la Stasi basée sur des faits réels

Quand à comparer Sarkozy à Berlusconi comme l’a fait Michel Sapin, c’est du domaine du ridicule avec la rue du cirque, ou alors ils sont jaloux. Il est vrai que j’ai du mal à imaginer Hollande et sa bande dans une soirée Bongabonga ! Les socialistes ont clairement fait comprendre que pour attaquer Sarkozy tout était permis, mais on ne devait rien dire contre eux, et cela, à quelques jours des municipales, ce qui n’a pas du arranger leurs affaires.

La réalité de cette déculottée, plus importante que prévue, est bien due au mécontentement des Français qui, non seulement en ont assez de se faire ponctionner de partout, mais en ont assez de se faire abuser. Ils en ont assez des mensonges et des promesses non tenues, et le résultat est là ; même dans mon village, la gauche présente depuis près de 20 ans a été balayée comme un fétu de paille, à presque 60% pour la droite.

Deux ministres ont été réélus au premier tour, Sapin et Fabius ; c’était attendu, mais pour le reste c’est la débandade. Rien qu’à voir leur tète déconfite hier, on a compris leur immense déception. Cette déception est d’autant plus grande que dans leur esprit, on ne peut pas revenir en arrière. La gauche a été élue, puisqu’ils détiennent la vérité. Hélas, trois fois hélas, comme en 1986 où ils avaient écrit au « secours la droite revient », cette fois-ci ils peuvent penser : « au secours la France nous vire » !

Que de bêtises entendues depuis hier soir ! Selon Najat, le FN va obliger tous les petits Français à manger du porc… Et alors, c’est bon le porc ? Le responsable du festival d’Avignon qui donnerait sa démission si le FN l’emporte dans sa ville, Harlem Désir qui prône le front républicain dans des villes ou le PS n’est même pas qualifié, et Assouline qui indique que cette notion de Front républicain ne doit pas s’appliquer à Marseille, qui a priori n’est donc pas la France !

Ils sont déçus. Même les sondages les ont trahis : qui aurait pensé que le Front national prendrait la ville de Hénin-Beaumont au premier tour, provoquant un de vaste manifestation de… quelques dizaines de personnes !

La droite a donc gagné ces élections municipales, sanctionnant ainsi l’échec des socialotrotskistes, mais montrant également aux partis institutionnels qu’il y avait de la place pour d’autres composantes, en l’occurrence le Front National. Pour une fois, je n’ai entendu personne affirmer vouloir voter socialiste plutôt que FN. La victoire étant à peu près totale dès ce premier tour, quitte à laisser quelques villes entre les mains de socialistes, pour une fois je dirais que les triangulaires ont du bon : elles vont en effet permettre à des conseillers municipaux du Front de s’exprimer, et c’est normal, puisqu’ils représentent une bonne partie de l’électorat. La droite dite classique est bien obligée de reconnaître son existence et sa légitimité ; dans les ville ou la droite dirige, les conseillers de diverses tendances travaillent ensemble pour le bien des Français, car au delà des querelles partisanes, c’est quand même bien le but recherché.

Une petite appartée sur les villes prises à la gauche : il faut savoir que les maires à gauche qui sont battus demandent aux employés municipaux de vider les mairies de tout le matériel. Ainsi à Toulon, quand le FN a pris la ville, les ordinateurs avaient été volés, les cuves à fuel de la ville vidées, et le personnel refusait d’obéir à l’équipe démocratiquement élue. C’est sans doute la notion socialiste de la démocratie ; et c’est ce qui leur permet de stigmatiser la mauvaise gestion des villes de droite, alors que ces gauchistes se livrent à des actions de sabotage

Alors pour le deuxième tour : allez voter, pour qui vous voulez, sauf pour la gauche, et montrons à ces pseudo gouvernants de quelle façon ils vont perdre au cours des prochaines années tous les pouvoirs qu’ils avaient obtenus en mentant de plus en plus grossièrement. 

De Respublica

La raclée : une divine surprise.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch. Etzol 26/03/2014 02:39

En haut de l'affiche...
Etonnant d'entendre appeler au sursaut républicain ceux qui nous insultent depuis des lustres de leur individualisme tapageur, de leurs prétentions historiques et de leurs airs supérieurs de donneurs de leçons : MOI, président !!!
- Peut-être moins de pollution en in ou en off à Avignon et ailleurs..;et plus d'économie à la clé pour notre pays, n'est ce pas Aurélie ?? Pi n'a qu'à demander fric et asile au milliardaire Ehrman, au lieu de faire de la France entière la demeure du chaos. Pour voter dans sa commune , une procuration à un citoyen inscrit dans le même bureau est moins onéreuse qu' un Falcon ! Mais MOI sort de la promo Voltaire, alors...
- Bonne nouvelle pour tous les français de souche ou de manif pour tous : pour la troisième fois consécutive, la cour de cassation a invalidé une décision qui voulait imposer l'attribution de la nationalité française à un enfant né à l'étranger d'une mère porteuse. Compris Christiane ? On ne lache rien !
- Toutes les prétresses de l'avortement,de la théorie du genre, de la PMA, de la GPA se voyaient déjà célébrant la grand-messe FM au sein de l'école peilloniste. Combien d'années de cynisme, de provocations outrancières à tout ce qui constituait les fondements de la Nation, de grossièreté, de vulgarité, de mépris et d'abaissement de la France, de refus d'écoute et de dialogue? Certains sont même allés jusqu'à prétendre qu'il n'y aurait aucun élu FN aux municipales... Banco, 1er tour.
La vérité c'est nous ! Nous sommes les forces de progrès (ecoutez encore Anne, c'est presqu' un toc) Rêve pas Najat.. ..Attend seulement les européennes !
Perd et passe ? Ah, c'est vrai, avec les socialos, c'est ni responsables, ni coupables.